Catégories :

Artistes similaires

Les albums

HI-RES15,99 €
CD11,49 €

Classique - Paru le 7 juin 2019 | CAvi-music

Hi-Res Livret
Peu connu de ce côté-ci du Rhin, Benjamin Moser est né en 1981 à Munich. Il a déjà à son actif plusieurs enregistrements, l'un pour le label Oehms dédié à la musique française (Estampes, Children's Corner de Debussy, Gaspard de la nuit et Jeux d'eau de Ravel), l'autre pour le label CAvi-Music (ultimes Sonates de Schubert et Beethoven). Contrairement à ses collègues Herbert Schuch ou Severin von Eckardstein, son parcours discographique ne reflète pas un goût particulier pour les raretés ou les agencements plus singuliers entre grandes pages du répertoire pianistique. Vainqueur du « Prix du public » au Concours Tchaikovski en 2007, Benjamin Moser s'illustre avant tout au disque dans les grands classiques, et ce second album pour CAvi-Music ne fait pas totalement exception, qui assemble les célébrissimes Tableaux de Moussorgski – dans une version magnifique d'articulation et de sens narratif –, les trois plus célèbres Préludes de Gershwin (ah la transition osée avec La Grande porte de Kiev !), interprétés avec un certain sérieux dans le « déhanché », mais non sans poésie. Le pianiste allemand poursuit son récital avec divers arrangements réalisés par Earl Wild de mélodies de Rachmaninov précédés de trois études virtuoses agencées par le pianiste américain sur de célèbres songs de Gershwin comme The Man I love. Pourrez-vous résister à Rêves, l’une des six romances de l’Opus 38 ? Un moment irrésistible, qui nous fait espérer que Benjamin Moser concevra pour son prochain album solo un programme tout entier dédié à Rachmaninov. On le voit bien dans les Moments musicaux et les Variations Chopin ! © Pierre-Yves Lascar/Qobuz
HI-RES15,99 €
CD11,49 €

Classique - Paru le 15 mai 2015 | CAvi-music

Hi-Res Livret
Lauréat du Concours Tchaïkovski cuvée 2007, puis premier prix du concours Young Concert Artists d New York dans la foulée, le pianiste allemand états-unien Benjamin Moser poursuit dorénavant une brillante carrière, non seulement sur scène mais également au disque. Né en 1981, il se lance à son relativement jeune âge dans l’exploration des deux « dernières » parmi les plus difficiles, amples et insondables du répertoire, la 32e de Beethoven et la Sonate en si bémol majeur D. 960 de Schubert. Ayant suivi les conseils d’Alfred Brendel et de Dmitri Bashkirov, on peut gager que Moser en aura distillé le meilleur pour nous offrir sa vision personnelle et nouvelle de ces sonates qui sont autant de révélateurs de la grande musicalité d’un interprète. Mais ses précédents enregistrements, chaudement salués par la critique, sont d’excellents témoins de l’art de Moser.
CD11,49 €

Classique - Paru le 15 juillet 2012 | CAvi-music

CD9,99 €

Classique - Paru le 1 janvier 2013 | Oehms Classics

Livret