Catégories :

Artistes similaires

Les albums

CD10,99 €

Pop - Paru le 3 novembre 2009 | Bee Gees Catalog

On commence avec la fabuleuse explosion de "You Should Be Dancing" pour s'attarder dans leur période de gloire, la fin des années 70 avant de faire un saut dans le temps jusqu'à des tubes plus récents et plus matures tels que "One". Ce n'est qu'à la moitié du deuxième disque que l'on entend "I've Gotta Get a Message to You" et "I Started a Joke", et ce classement désordonné qui semble bouder toute logique est quelque peu déconcertant. Mais cette dispersion n'ôte rien au plaisir quand la musique est bonne, et tous les plus gros tubes des Bee Gees répondent présents. © Stephen Thomas Erlewine /TiVo
CD10,99 €

Pop - Paru le 21 avril 2017 | Bee Gees Catalog

CD18,99 €

Pop - Paru le 20 novembre 2001 | Bee Gees Catalog

CD13,49 €

Pop - Paru le 1 janvier 1979 | Bee Gees Catalog

Double album composé de 20 chansons, Greatest est une rétrospective des tubes de la fin des années 70 des Bee Gees. On y trouve tous les plus gros tubes du groupe en pleine ère du disco : "Jive Talkin'", "Nights on Broadway", "Fanny (Be Tender with My Love)", "You Should Be Dancing", "How Deep Is Your Love", "Stayin' Alive", "Night Fever", "Too Much Heaven", "Tragedy" et "Love You Inside Out" ainsi que plusieurs titres de choix et la version du groupe du titre "(Our Love) Don't Throw It All Away." d'Andy Gibb's. Résultat : une excellente vue d'ensemble de l'époque des grands succès commerciaux des Bee Gees. © Stephen Thomas Erlewine /TiVo
CD6,99 €

Pop - Paru le 1 juin 1969 | Bee Gees Catalog

CD10,99 €

Pop - Paru le 1 janvier 1998 | Bee Gees Catalog

CD13,49 €

Pop - Paru le 5 février 1979 | Bee Gees Catalog

CD29,99 €

Pop - Paru le 7 novembre 2006 | Bee Gees Catalog

CD13,49 €

Pop - Paru le 1 janvier 1997 | Bee Gees Catalog

CD11,99 €

Pop - Paru le 1 novembre 2004 | Bee Gees Catalog

CD29,99 €

Pop - Paru le 30 mars 1969 | Bee Gees Catalog

CD13,49 €

Pop - Paru le 1 janvier 1971 | Bee Gees Catalog

CD13,49 €

Pop - Paru le 1 janvier 1993 | Bee Gees Catalog

CD13,49 €

Pop - Paru le 1 janvier 1967 | Bee Gees Catalog

Premier album anglais des Bee Gees qui voient leur carrière redémarrer (les deux précédents ayant été des albums parus uniquement en Australie), Bee Gees First est bien loin, très loin même, de la période disco. Résolument orienté pop psychédélique, à la mode de l’époque, rien dans l’album ne pouvait laisser présager qu’un jour, le trio serait la star incontestée de la piste de danse et de la boule à facette !  Si les titres enchaînés comme « Cucumber Castle », « I Close My Eyes » ou « House of Lords » s’inscrivent dans la tradition psychédélique des années 1960, il n’empêche que la pop typiquement british (par certains moments, on croit même entendre le bourdonnement de certains scarabées dans quelques titres) et la soul sont également très présentes. Les Bee Gees se cherchaient encore une identité à l’époque, et ça s’entend. L’album est réédité depuis 2006 avec plusieurs titres supplémentaires non présents dans la version vinyle et cassette audio, et présente les deux hits que furent « New York Mining Disaster 1941 » et « To Love Somebody ». © ©Copyright Music Story Benjamin D'Alguerre 2015
CD29,99 €

Pop - Paru le 7 novembre 2006 | Bee Gees Catalog

CD13,49 €

Pop - Paru le 1 janvier 1976 | Bee Gees Catalog

CD29,99 €

Disco - Paru le 11 août 1968 | Bee Gees Catalog

CD10,99 €

Pop - Paru le 1 juin 1975 | Bee Gees Catalog

CD11,99 €

Pop - Paru le 28 novembre 2005 | Bee Gees Catalog

CD11,99 €

Pop - Paru le 30 mars 1969 | Bee Gees Catalog

Dernier album sur lequel Vincent Melouney fut invité à tenir la guitare, Odessa n’évoluait déjà plus dans le rock psychédélique des débuts, mais n’avait pas encore pris la teinte pop/soul qui caractériserait les Bee Gees quelques années plus tard. Accouché dans la douleur (les tensions entre les frères Gibb et Melouney étaient palpables tout au long de l’enregistrement et Robin Gibb lui-même présentait des velléités de carrière solo), le double Odessa s’en tire cependant très honorablement comme album précurseur de la brit-pop très marqué dans la période « fin 1960-début 70 ». On y ressent bien moins l’influence des Beatles que dans Bee Gees First ou « Spicks and Specks », mais le produit est incontestablement britannique. © ©Copyright Music Story Benjamin D'Alguerre 2015

L'interprète

Bee Gees dans le magazine
  • 2020, l’année des biopics musicaux !
    2020, l’année des biopics musicaux ! D’Hollywood à Paris, on annonce déjà des films consacrés à Aretha Franklin, Bob Dylan, David Bowie et même NTM !
  • QIBUZ / Lundi 11 juin 2012
    QIBUZ / Lundi 11 juin 2012 Chaque lundi, QIBUZ soulève les cartes et interroge l’actualité musicale. Indiscrétions et confidences, décryptages et relectures, révélations et révolution : voici la rubrique coquine de Qobuz.com...
  • QIBUZ / Lundi 4 juin 2012
    QIBUZ / Lundi 4 juin 2012 Chaque lundi, QIBUZ soulève les cartes et interroge l’actualité musicale. Indiscrétions et confidences, décryptages et relectures, révélations et révolution : voici la rubrique coquine de Qobuz.com...
  • Bee Gees aphones
    Bee Gees aphones Robin Gibb des Bee Gees se tait à jamais…
  • QIBUZ / Lundi 23 avril 2012
    QIBUZ / Lundi 23 avril 2012 Chaque lundi, QIBUZ soulève les cartes et interroge l’actualité musicale. Indiscrétions et confidences, décryptages et relectures, révélations et révolution : voici la rubrique coquine de Qobuz.com...
  • Party ! Party ! Party ! Party !
    Party ! Party ! Party ! Party ! Faire la fête, what else ? Dernier jour de l’année, réveillon oblige, il est temps de se vider la tête et de… faire la fête ! Poussez les meubles, accrochez la boule à facettes, montez le son et écoutez ces trois perles discoïdes, festives et kitsch à souhait. Bon réveillon.
  • QIBUZ / Lundi 28 novembre 2011
    QIBUZ / Lundi 28 novembre 2011 Chaque lundi, QIBUZ soulève les cartes et interroge l’actualité musicale. Indiscrétions et confidences, décryptages et relectures, révélations et révolution : voici la rubrique coquine de Qobuz.com...