Catégories :

Artistes similaires

Les albums

HI-RES16,49 €
CD11,99 €

Alternatif et Indé - Paru le 28 août 2015 | Bella Union

Hi-Res Distinctions 4F de Télérama - Pitchfork: Best New Music
Au fil de ses albums, le duo de Baltimore formé en 2004 s’impose un peu plus comme le plus étonnant marchand de sable de la pop contemporaine. Mais un marchand de sable qui n’irait guère jusqu’au bout de sa mission, laissant le mélomane dans le no man’s land d’éthers oniriques faits de bien-être et de mélodies cotonneuses. Il y a chez Beach House une fascinante obsession pour ces groupes des années 80 qui aimaient tant dissimuler leur génie mélodique sous des amas de guitares en apesanteur et des rythmiques chloroformées… L’ombre des Cocteau Twins (en moins habités), de My Bloody Valentine (en moins sonique) ou du Neil Young d’Harvest Moon (en moins poilu) planent au-dessus de l’univers de Beach House. Il y a surtout une mélancolie sublime qui se love aussi bien dans la voix de Victoria Legrand (nièce de Michel) que dans les harmonies sculptées par Alex Scally. Ce cinquième album est à nouveau la B.O. parfaite d’un rêve éveillé, luxuriant et romantique, évanescent et somnambule. Rien de neuf sous les sunlights de Beach House donc ? Certes en apparence – en apparence seulement – car avec Depression Cherry le tandem atteint une perfection dans son art et surtout dans son écriture. Car chacun des neuf titres de ce disque de dream pop est une merveille de construction. Magique. © MD/Qobuz
HI-RES16,49 €
CD11,99 €
7

Alternatif et Indé - Paru le 11 mai 2018 | Bella Union

Hi-Res Distinctions Pitchfork: Best New Music
Dream pop et shoegaze light, l’univers de Beach House a beau être toujours très codifié, difficile de se lasser de la voix de Victoria Legrand et des mélodies concoctées par Alex Scally. Surtout que le tandem ne lève guère le pied niveau publications. Après deux albums en moins d’un an (Depression Cherry et Thank Your Lucky Stars en 2015) suivis d’une compilation de jolis fonds de tiroir qui laissait éventuellement entrevoir un dépôt de bilan (B-Sides and Rarities en 2017), Beach House montre ici que l’inspiration est loin d’être en berne. Sans chahuter les valeurs du groupe, 7 s’applique à les magnifier. A prouver qu’on peut ad vitam aeternam écrire la même chanson et susciter la même émotion. Une sensation assez flagrante sur un titre comme Dive où la magie Beach House fonctionne une fois de plus. © Max Dembo/Qobuz
CD11,99 €

Alternatif et Indé - Paru le 25 janvier 2010 | Bella Union

Distinctions Pitchfork: Best New Music
Le challenge n'était guère aisé pour Beach House, auteur de deux albums splendides, Beach House en 2006 et Devotion en 2008. Ce nouvel album enregistré par Chris Coady (producteur de TV on the Radio et Blonde Redhead) dans une église new-yorkaise transformée en studio, fait donc suite à la publication du joli EP Used to Be sorti fin 2008.À l'écoute du premier extrait « Norway », enivrante mélopée baignée de slide et de choeurs, le constat est rapide : Alex Scally et Victoria Legrand n'ont rien perdu de leur superbe et d'autres sommets comme « Zebra » ou « Walk in the Park » viennent le confirmer en cours de route. L'atmosphère éthérée qui fait la marque du duo est toujours présente, réhaussée par une production claire et limpide.Comme son titre le suggère, Teen Dream renvoie à un âge d'or. Sans doute celui où les deux protagonistes se voyaient former l'un des plus jolis duos de la pop. Ce qui est maintenant chose faite. © Loïc Picaud / Music-Story
CD11,99 €

Alternatif et Indé - Paru le 14 mai 2012 | Bella Union

On ne change pas une équipe qui gagne, surtout quand on vise la médaille d’or. Ce quatrième album étant sans doute le meilleur du duo franco-américain de marchands de sable, déjà couronné roi de la dream pop tant par le public que par la critique, la stratégie (sans doute plus spontanée que mûrement réfléchie) s’est avérée payante. Car rien ne change vraiment : ni la guitare, ni les claviers, ni les rythmes, purement élémentaires. Ni l’atmosphère vaporeuse qui surplombe chacun de ces morceaux longuement trempés dans un bain d’onirisme...  Cette ambiance doit beaucoup à la production de Chris Coady (Yeah Yeah Yeahs, Blonde Redhead), inspirée des belles heures de Creation Records, label phare du shoegaze, ainsi qu’à la sincérité pugnace de Victoria Legrand (nièce de Michel) et Axel Scally. Celle-ci est évidente dès le morceau d’ouverture, l’inoubliable « Myth », qui plonge l’auditeur dans les méandres des esprits torturés du duo qui, loin de se laisser embourber dans ses états d’âme, regarde haut dans le ciel. Ainsi, il y a toujours une envolée dans la musique de Beach House. Et Bloom ne fera pas exception. En témoignent la ferveur de « Wishes », la conviction de « The Hours », la douce sauvagerie de « Wild » ou la candeur de « On the Sea ». Bloom, « floraison » en français, est un album faussement printanier. À l’image d’une pochette noire parsemée de points blancs, les paroles restent empreintes d’une mélancolie existentielle, celle que Legrand et Scally traînent depuis leur formation en 2004, malgré une thématique amoureuse omniprésente – le duo est aussi un couple... Un couple renfermé sur lui-même, vivant à Baltimore alors que tant évoluent à New York, Los Angeles ou Portland, mais dont les rêves (et les cauchemars) partagés nourrissent une musique naturellement intime – et forcément plus touchante. Si l’on rajoute une écriture plus affirmée que jamais, et des mélodies plus pop encore, on obtient un album essentiel que l’on pourrait qualifier, sans rougir, d’envoûtant. Beach House a bien fait d’enfoncer le clou, même si c’est dans le sable. © Sophie Rosemont / Music-Story
HI-RES16,49 €
CD11,99 €

Alternatif et Indé - Paru le 16 octobre 2015 | Bella Union

Hi-Res
On n’a guère fini de déguster, d’apprécier et de digérer le magnifique Depression Cherry que Beach House publie déjà un nouvel album ! Cinquante jours seulement séparent ces deux sorties ! Ce Thank Your Lucky Stars, sixième opus du duo de Baltimore a été enregistré en même temps que Depression Cherry mais, comme ils le disent eux-mêmes, « pour nous, il s’agit d’un album vraiment différent. Déjà, toutes les chansons ont été composées après celles de Depression Cherry. Nous voulions que celles-ci soient d’abord écoutées par les auditeurs avant celles de ce nouveau disque » A l’arrivée et même si l’on retrouve d’entrée de jeu tout l’ADN de Beach House, le son est beaucoup plus lo-fi et bien moins ample. Comme un retour aux premières années du tandem… La mélancolie sublime qui se love aussi bien dans la voix de Victoria Legrand (nièce de Michel) que dans les harmonies d’Alex Scally parait ici plus intimiste que sur Depression Cherry. La dream pop de Thank Your Lucky Stars offre un minimalisme atypique, presqu’inattendu, mais au bout du compte tout aussi captivant que sur son prédécesseur. © MD/Qobuz
CD1,49 €

Alternatif et Indé - Paru le 16 février 2018 | Bella Union

HI-RES16,49 €
CD11,99 €

Alternatif et Indé - Paru le 30 juin 2017 | Bella Union

Hi-Res
C’est écrit sur l’emballage : B-Sides and Rarities. Pourtant cette livraison de l’été 2017 n’est pas exclusivement réservée aux fans hardcore de Beach House, tant les pièces réunies sur cette compilation donnent un bon aperçu du talent du duo de Baltimore, expert en dream pop. Comme une belle introduction pour les novies… 2015 avait été une année faste pour les fans de Beach House. Avec deux excellents albums à cinquante jours d’intervalle (Depression Cherry suivi de Thank Your Lucky Stars), la mélancolie sublime qui se love aussi bien dans la voix de Victoria Legrand (nièce de Michel) que dans les harmonies d’Alex Scally offrait une palette d’ambiances assez variées. Le fourre-tout proposé sur B-Sides and Rarities n’en est pas vraiment un. Quatorze chansons piochées tout au long de leur carrière avec, en prime, deux inédits : Chariot et Baseball Diamond. « Lorsque nous avons annoncé la sortie d’un album de faces B et de raretés raconte le duo, quelqu’un a twitté « Pourquoi Beach House sort un album de faces B alors que leurs faces A sont comme des faces B ». Cette personne n’avait pas tort car notre but n’a jamais été de faire de la musique commerciale. Au fil des ans, les chansons qui se sont retrouvées sur nos six albums n’étaient pas forcément les plus catchy, mais juste celles qui collaient ensemble pour, au final, faire un disque cohérent. Toutes ces faces B ne sont donc pas des chansons mal aimées mais plutôt des chansons qui ont eu la malchance de ne pas se retrouver sur l’un de nos albums. » © CM/Qobuz
CD1,49 €

Alternatif et Indé - Paru le 2 mai 2018 | Bella Union

CD4,49 €

Alternatif et Indé - Paru le 17 avril 2010 | Bella Union

CD2,99 €

Alternatif et Indé - Paru le 18 janvier 2010 | Bella Union

CD1,49 €

Alternatif et Indé - Paru le 8 mars 2018 | Bella Union

CD1,49 €

Alternatif et Indé - Paru le 23 octobre 2018 | Bella Union

CD1,49 €

Alternatif et Indé - Paru le 26 mars 2012 | Bella Union

HI-RES1,99 €
CD1,49 €

Alternatif et Indé - Paru le 13 mai 2012 | Bella Union

Hi-Res
CD2,99 €

Alternatif et Indé - Paru le 20 octobre 2008 | Bella Union

CD1,49 €

Alternatif et Indé - Paru le 17 mai 2017 | Bella Union

CD1,49 €

Alternatif et Indé - Paru le 5 avril 2018 | Bella Union

L'interprète

Beach House dans le magazine
  • Un Night Café, noir, avec un nuage de lait
    Un Night Café, noir, avec un nuage de lait Quatre garçons dans le vent originaires de Liverpool, comme il se doit, ont donné à leur groupe le nom d’un célèbre tableau de Van Gogh. En anglais, The Night Café. Une traduction transparente qui ...
  • Bloom
    Bloom Casse-tête chez le duo phare de la pop atmosphérique : quelle suite donner à l’album parfait ? Réponse : laisser l’époque de côté, et chercher la transcendance.
  • Des news de Beach House
    Des news de Beach House Un an et demi après la sortie de Teen Dream, le repos n’est toujours pas à l’ordre de jour pour Beach House qui a présenté lors du festival ATP une nouvelle chanson.
  • Festival des Inrocks : demandez le programme !
    Festival des Inrocks : demandez le programme ! Le festival Les Inrocks Black XS se déroulera entre Paris, Lille, Nantes et Toulouse, du 3 au 9 novembre, avec une programmation oscillant entre artistes confirmés et pépites indé, comme LCD Sounds...
  • Beach House : pop de rêve et rêves de pop
    Beach House : pop de rêve et rêves de pop Le duo de Baltimore répandra son voile de sonorités oniriques sur la scène parisienne du Trabendo le 3 juin.