Catégories :

Artistes similaires

Les albums

CD9,99 €

Afrique - Paru le 31 octobre 2013 | No Format!

Livret Distinctions Sélection FIP - Coup de coeur de l'Académie Charles Cros - Sélectionné par Ecoutez Voir
Cette nouvelle aventure commune du producteur, metteur en sons et violoncelliste Vincent Ségal et du virtuose malien (dont le précédent Chamber Music fut mondialement salué) plonge ses racines dans la culture mandingue chère au cœur de Sissoko. Et s’il n’a pas été enregistré au Mali, c’est uniquement en conséquence directe des troubles violents qui agitent le pays depuis plusieurs mois déjà. C’est donc simplement dans le home-studio charentais du contrebassiste de jazz Ken Carter et en deux jours de sessions (ce qui en dit long sur l’empathie et la complicité des musiciens présents), sans utilisation des raffinements des studios actuels (overdubs) qu’ont été enregistrées ces neuf plages dont une seule reprise, celle du particulièrement emblématique « Asa Branca », composée par le Brésilien Luiz Gonzaga, émérite représentant jusqu’à sa disparition en 1989 de la tradition musicale du Nordeste. L’album propose une alternance de casting, qui du quintette au solo absolu (dans les trois sublimes pièces que sont « Maimouna » en ouverture de l’opus, « Nalésonko » et « Kalanso ») et rassemble en outre le joueur de balafon Fassery Diabaté et les guitaristes Moussa Diabaté et Aboubacar Diabaté (douze cordes). Notons en outre que l’enregistrement a été perturbé – puis illuminé – par la naissance prématurée de la petite fille du musicien.Comme à l’accoutumée, la kora se joue des cadences, des rythmes, des harmonies et parvient à construire avec ses partenaires un subtil jeu de questions/réponses qui propulse les pièces musicales ver les sommets. Et Sissoko confirme ici son extraordinaire talent de conteur en musique et des vertus profondément humanistes. Un album lumineux, serein, intimiste et profond. Et, donc, indispensable. © ©Copyright Music Story Christian Larrède 2015
CD9,99 €

Afrique - Paru le 12 octobre 2009 | No Format!

Livret
Rencontre de deux instruments emblématiques - l'un, la kora, de la tradition musicale de l'Ouest africain, l'autre, le violoncelle, de la tradition musicale européenne – cette collaboration entre le Français Vincent Ségal et le Malien Ballaké Sissoko propose un affranchissement des catégories (musique du monde, musique africaine, autres) auxquelles on pourrait un peu trop aisément la rattacher. Il s'agit d'une musique de latitude, au caractère improvisé, dans le plus beau sens de ce terme, qui à chaque fois qu'elle semblera sur le point d'évoquer un topos un peu trop commun aux traditions occidentales ou africaines, prendra en toute fugacité un chemin de traverse, dévoilant une oscillation imprévue à l'auditeur. Plus qu'une musique de chambre, et de ce point de vue le titre de l'album présente un léger pied de nez plein d'humour à la tradition, l'on pourrait parler d'une « chambre de musique » dont la dimension dépendrait de la faculté d'évasion et d'imagination de l'auditeur. Vincent Segal et Ballaké Sissoko nous rappellent, qu'une écoute devrait toujours être créative, ne serait-ce que pour poursuivre en compagnie des musiciens, un morceau,.. de chemin, en dehors des sentiers battus.© René Obe/Qobuz
CD8,99 €

Afrique - Paru le 1 juillet 2013 | Indigo

CD9,99 €

Afrique - Paru le 1 juillet 2013 | Indigo

CD14,99 €

Musiques du monde - Paru le 8 novembre 2019 | homerecords.be

L'interprète

Ballaké Sissoko dans le magazine