Catégories :

Artistes similaires

Les albums

HI-RES18,49 €
CD13,49 €

Rock - Paru le 19 juin 2020 | Universal Music Division Barclay

Hi-Res Livret
CD11,49 €

Rock - Paru le 14 octobre 2016 | Pan European Recording

HI-RES2,49 €
CD1,99 €

Rock - Paru le 28 février 2020 | Universal Music Division Barclay

Hi-Res
CD1,99 €

Chanson française - Paru le 24 janvier 2020 | Universal Music Division Barclay

CD11,49 €

Chanson française - Paru le 23 avril 2009 | Columbia

Personne ne l’a rêvé, mais Arielle Dombasle l’a fait : Glamour à Mort ! est un projet hénaurme, extravagant, post-moderne. Et passablement rigolo. Fascinée par Sor Juana Inès de la Cruz, poétesse mexicaine, mystique et intellectuelle (en ce XVIIème siècle où les femmes étaient essentiellement considérées comme des reproductrices), Arielle Laure Maxime Sonnery de Fromental caresse à l’occasion de son cinquième album le projet de consacrer des sessions à celle que l’on considère comme la première féministe d’Amérique latine. Survient Philippe Katerine, en pleine décrue Robots Après Tout, transportant dans ses malles Gonzales, metteur en ondes fou dans le civil, ainsi qu’un petit bout (en fait  « Poney rose », texte hallucinant et zoophile) de la césarisée Marjane Satrapi. L’équipe est complétée par Renaud Létang (qui connaît parfaitement le moindre recoin des studios Ferber où a étéenregistré l’album, et ce depuis ses aventures musicales communes avec Alain Souchon) et le styliste Vincent Darré (transfuge de la maison Ungaro) qui a concocté une défroque de Super Arielle, avec diadème à cœur sacré de Jésus inclus. L’évocation stricto sensu historique devient alors un space opera à paillettes, dans lequel se mêlent sequenceurs frénétiques et climats acoustiques, extases mystiques et portraits iconoclastes. Ici, se percutent l’electro pop et une techno minimaliste, quelques mesures de mariachis en folie et les vocalises de chœurs mâles en feu d’artifice. Ici, les religieuses balancent leurs cornettes par-dessus les moulins pour s’offrir à leur seul « Monseigneur » (« Quand je dors dans tes bras/C’est des millions de bras/Qui se chargent de moi »), les saints bénéficient de gros avantages de séduction en cavalcade trépidante (« Regarde le bien, Saint Sébastien/Il avait quelque chose de plus qu’un saint homme ») et les petits chatons se font caresser puisque tel est leur destin. Arielle Dombasle ose tout, d’un portrait d’El Santo, mythique catcheur au masque d’argent des quartiers déshérités de Mexico, à quelques définitifs haïkus (« Quitte à mourir, autant que ce soit en Saint-Laurent »), le tout enrobé d’une voix flûtée d’apprentie diva et de la soie des machines. Festif, sophistiqué, léger et profond, Glamour à Mort ! est un disque révolutionnaire. © Christian Larrède / Music-Story
HI-RES18,49 €
CD13,49 €

Chanson française - Paru le 1 janvier 2013 | Universal Music Division Mercury Records

Hi-Res Livret
Arielle Dombasle habillée par Era est la dernière idée lancée par la chanteuse et comédienne. Après ses incursions dans le domaine lyrique, la musique latino et l'electro de Glamour à Mort !, la super héroïne blonde endosse le costume du style New Age taillé sur mesure par le maître du genre, le Français Eric Levi alias Era. Quitte à donner dans le kitsch, autant y aller à fond pense-t-on à l'écoute des dix titres qui peuplent l'album, annoncé à grand renfort de scandale par le clip de « Ave Maria » tourné en la chapelle parisienne du Val de Grâce. Ce premier extrait, justement, donne le ton de l'entreprise avec ses couches synthétiques envahissantes sur lesquelles surfe le timbre diaphane de la diva. Imprégnée de sagesse mystique - serait-ce une résurgence mexicaine ? -, la créature passe en revue quelques classiques du patrimoine sacré déjà visités par d'autres. Sa version de « Cold Song » tiré du King Arthur de Purcell n'atteint pas la dimension gothique délivrée par feu Klaus Nomi et son « Agnus Dei » adapté de l'Adagio de Samuel Barber tourne à vide, entre variété symphonique, polyphonie electro et guitares hard rock.Dans un même esprit de synthèse entre morceaux sacrés et arrangements contemporains d'un goût douteux, l'association laisse trop souvent la chanteuse débordée par la progression des machines jusqu'à l'effacement de son rôle (« Sins »). L'inspiration, quand elle se veut originale comme dans « Don't Take Pleasure of My Pain » ou « Lost Jericho », devient vite lassante et répétitive. « Tiesto Demoni », sur fond d'Adagietto mahlérien, est dépourvu de toute subtilité. Envers et contre tout, Arielle Dombasle ne pouvait cependant passer à côté de tel projet. Sans rien n'avoir à perdre, elle est peut-être la seule à pouvoir oser d'aller si loin. © Loïc Picaud / Music-Story
HI-RES2,49 €
CD1,99 €

Rock - Paru le 24 avril 2020 | Universal Music Division Barclay

Hi-Res
CD1,69 €

Chanson française - Paru le 15 avril 1990 | AB Productions

CD13,49 €

Chanson française - Paru le 1 janvier 2013 | Universal Music Division Mercury Records

Livret
Arielle Dombasle By Era est le nouveau projet de la chanteuse française protéiforme Arielle Dombasle. Elle décide d'y revisiter essentiellement quelques grands airs de la musique classique en faisant tisser par Era (alias Eric Levi) un canevas synthétique et éthéré pour y déposer son timbre diaphane. Parmi ces quelques exercices de style, on notera la tentative de la chanteuse de se frotter à "The Cold Song" de Purcell, popularisée selon des modalités comparables par l'allemand Klaus Nomi en 1981. © Olivier Duboc /TiVo
CD13,49 €

Pop - Paru le 2 octobre 2015 | Universal Music Division Mercury Records

Livret
CD13,49 €

Chanson française - Paru le 16 mai 2011 | Universal Music Division Mercury Records

CD1,99 €

Chanson française - Paru le 1 janvier 2011 | Universal Music Division Mercury Records

CD13,49 €

Rock - Paru le 19 juin 2020 | Universal Music Division Barclay

Livret
HI-RES18,49 €
CD13,49 €

Pop - Paru le 2 octobre 2015 | Universal Music Division Mercury Records

Hi-Res Livret
CD1,99 €

Chanson française - Paru le 19 mars 2009 | Columbia

CD3,99 €

Chanson française - Paru le 29 octobre 2007 | Columbia

CD3,49 €

Chanson française - Paru le 1 janvier 2011 | Universal Music Division Mercury Records

CD1,49 €

Pop - Paru le 1 janvier 2010 | Universal Music Division Mercury Records

CD2,49 €

Rock - Paru le 8 juillet 2016 | Pan European Recording

CD2,49 €

Rock - Paru le 9 septembre 2016 | Pan European Recording