Catégories :

Artistes similaires

Les albums

CD18,99 €

Musiques du monde - Paru le 1 janvier 2011 | Deutsche Grammophon (DG)

Livret Distinctions 3F de Télérama - Discothèque Idéale Qobuz - Sélection Les Inrocks
Dans cet opus intitulé Traveller, premier album qu'Anoushka Shankar enregistre pour le label allemand Deutsche Grammophon, la plus jeune fille du maître indien Ravi Shankar mélange, confronte le flamenco à la musique classique indienne. Produit par Javier Limon, célèbre guitariste flamenco, rejoint par Buika, Pepe Habichuela ou Duquende, l'idée de re-création et renaissance infusent ce projet au travers de deux formes d’expression musicale toutes deux évoluées, de leurs origines anciennes à leur apogée moderne. © CM/Qobuz
CD15,49 €

Musiques du monde - Paru le 1 janvier 1998 | Warner Classics (Parlophone)

Distinctions Discothèque Idéale Qobuz
En tant que fille du légendaire Ravi Shankar, Anoushka a eu le privilège d’apprendre à jouer du sitar avec le meilleur professeur possible. Participant aux tournées de son père à partir de 1994, la jeune artiste publie son premier album éponyme en 1998 et dévoile au monde entier la virtuosité qu’elle a acquis au fil de ses expériences. Interprétant avec brio quatre des compositions de son père, ainsi qu’une de ses propres créations, Anoushka met en lumière toute la beauté et les possibilités de l’instrument à 20 cordes et prouve que, malgré son jeune âge, elle fait déjà partie de la cours des grands. Un album essentiel pour découvrir les sonorités exotiques et fascinantes de l’instrument indien. © LG/Qobuz
HI-RES9,99 €
CD6,99 €

Alternatif et Indé - Paru le 7 février 2020 | Mercury (Universal France)

Hi-Res
HI-RES18,49 €
CD13,49 €

Classique - Paru le 1 avril 2016 | Deutsche Grammophon (DG)

Hi-Res Livret
Quelques mois seulement après le bien nommé Home paru durant l’été 2015 et sur lequel elle revenait au bercail de la musique classique indienne en magnifiant l’art du raga transmis par son illustre père, Anoushka Shankar retourne avec ce Land Of Gold à la source des subtiles fusions qu’elle affectionne tant. Un disque pour évoquer le traumatisme humanitaire des personnes déplacées fuyant les conflits et la pauvreté. Une thématique que la musicienne a voulu prendre à bras le corps… Une fois de plus, son mélange musical entre Inde et Occident fait des merveilles. Entourée d’invités de renom (le percussionniste Manu Delago, le contrebassiste de jazz Larry Grenadier, la rappeuse M.I.A. ou bien encore la comédienne Vanessa Redgrave), la fille du maître Ravi Shankar déroule ici, sitar en main, des mélodies d’une grande intensité poétique. © CM/Qobuz
CD13,49 €

Classique - Paru le 8 mars 2019 | Deutsche Grammophon (DG)

Livret
CD13,49 €

Musiques du monde - Paru le 1 janvier 2013 | Deutsche Grammophon (DG)

Livret
CD13,49 €

Musiques du monde - Paru le 1 janvier 2007 | Manhattan Records

CD9,49 €

Musiques du monde - Paru le 1 janvier 2006 | Angel Records

HI-RES18,49 €
CD13,49 €

Classique - Paru le 30 septembre 2016 | Deutsche Grammophon (DG)

Hi-Res
CD13,49 €

Musiques du monde - Paru le 1 janvier 2011 | Deutsche Grammophon (DG)

Pour son premier album sur le prestigieux label Deutsche Grammophon, Anoushka Shankar s'est jetée dans une aventure musicale particulièrement cérébrale et ardue. De plus en plus belle sur la photo de la pochette, la fille de Ravi Shankar ambitionne de mettre à jour les liens entre musique classique indienne et flamenco.Le flamenco est la musique des gitans d'Espagne, qui sont eux-même les lointains descendants de populations nomades du Rajahstan. Le raccourci semble facile et la légende a toujours paré le flamenco d'origines mystiques. Reste à vérifier tout cela, ce à quoi s'emploie Anoushka Shankar avec Traveller.Aidée par des musiciens venus des deux traditions, Anoushka Shankar tente de valider son théorème. Malheureusement, le résultat tourne plus à la confrontation, à la juxtaposition qu'à autre chose. Car si des liens existent, ils sont d'une part très anciens, et d'autre part la musique indienne n'est pas la seule source du flamenco, les gitans ayant voyagé plusieurs siècles avant d'arriver en Espagne.Il est curieux d'entendre de la sitar sur du flamenco, de la guitare flamenca sur des rythmes indiens, un chant flamenco souligné aux tablas. Sans nier l'intérêt de la démarche on peut dire que sa justesse échappe au profane, seuls des musicologues semblent à même de rendre une ébauche de verdict sur le postulat de base de Traveller. Disque de world fusion savante, Traveller est au final plus curieux que réussi. Et Anoushka Shankar capable de bien mieux. © Francois Alvarez / Music-Story
HI-RES18,49 €
CD13,49 €

Musiques du monde - Paru le 6 juillet 2015 | Deutsche Grammophon (DG)

Hi-Res Livret
Dans la famille Shankar, je demande une fois de plus la fille ! Anoushka Shankar, fille du maître Ravi qui la forma personnellement au sitar dès l’âge de neuf ans. Après des débuts en terrain classique, cette native de Londres a brillamment osé les expérimentations diverses (crossover comme aiment à les baptiser les départements marketing des maisons de disques…). Un mélange entre Inde et Occident qui propulse la belle en invité sur les albums de Sting, Nitin Sawhney ou bien encore Herbie Hancock… Mais cette fois, avec le bien nommé Home, la demi-sœur de Norah Jones revient au bercail de la musique classique indienne. Sans artifice, Anoushka Shankar magnifie l’art du raga transmis par son père tout au long d’un disque réellement habité. © CM/Qobuz
CD6,99 €

Alternatif et Indé - Paru le 7 février 2020 | Mercury (Universal France)

HI-RES3,49 €
CD2,49 €

Alternatif et Indé - Paru le 29 novembre 2019 | Mercury (Universal France)

Hi-Res
HI-RES2,49 €
CD1,99 €

Alternatif et Indé - Paru le 10 janvier 2020 | Mercury (Universal France)

Hi-Res
CD16,49 €

Musiques du monde - Paru le 1 janvier 2001 | Warner Classics (Parlophone)

CD16,49 €

Musiques du monde - Paru le 1 janvier 2000 | Warner Classics (Parlophone)

HI-RES2,49 €
CD1,99 €

Alternatif et Indé - Paru le 13 décembre 2019 | Mercury (Universal France)

Hi-Res
CD13,49 €

Classique - Paru le 1 avril 2016 | Deutsche Grammophon (DG)

Livret
HI-RES2,49 €
CD1,99 €

Alternatif et Indé - Paru le 11 octobre 2019 | Mercury (Universal France)

Hi-Res
CD13,49 €

Musiques du monde - Paru le 10 juillet 2015 | Deutsche Grammophon (DG)

Livret
Anoushka Shankar étudie le sitar et donne ses premiers concerts sous la tutelle de son père, le célèbre Ravi Shankar, l'homme qui développa la culture musicale indienne en Occident, au contact des Beatles, de John Coltrane et de Philip Glass. En digne héritière, sa fille compose ses premières œuvres à l'âge de 13 ans et publie son premier album en 1998, à l'âge de 17 ans.Ce nouvel enregistrement, Home, le troisième publié par le label de musique classique Deutsche Grammophon, répond de façon malicieuse à un ouvrage précédent, Traveller, sorti en 2011, dans lequel l’artiste explorait les possibilités de retrouvailles entre l'Inde et le flamenco. Home est un retour aux sources tout comme un voyage intime pour Anoushka Shankar. Il se présente aussi comme une œuvre issue du répertoire classique hindou, spécifiquement du genre druphad. Elle est articulée autour de mouvements de progression rythmique codifiés. Il s'agit de quatre ragas qui, de manière traditionnelle, débutent par un alaap (« Guru: Raga Jogeshwari - Alaap »), une longue introduction dénuée de percussion, suivi d'un jhor où le thème mélodique est repris sur une rythmique plus lente encore, et enfin, un jhala, troisième partie du mouvement sur des rythmes intenses (« Guru: Raga Jogeshwari - Jod, Jhala »). L'un de ces ragas est une composition signée Ravi Shankar peu de temps avant sa mort.Pour les Indiens, le raga recèle une émotion unique et sert parfois de véhicule magique aux incantations religieuses. Ici, le néophyte occidental n'a nul besoin d'un décryptage précis afin de ressentir pleinement toute la force émotionnelle que produit la musicienne. Home est en ce sens une excellente introduction à la richesse de la culture indienne. © Anthony Augendre / Music-Story

L'interprète

Anoushka Shankar dans le magazine