Artistes similaires

Les albums

11,99 €
7,99 €

Alternatif et Indé - Paru le 17 janvier 2011 | Domino Recording Co

Hi-Res Distinctions 4F de Télérama - 5 étoiles Rock and Folk - Sélection Les Inrocks - Hi-Res Audio - Sélection du Mercury Prize
Ce premier opus à peine sorti, le nom d’Anna Calvi était déjà sur toutes les lèvres. La nouvelle PJ Harvey selon certains… La jeune Britannique a pourtant bien plus dans sa musette. Dotée d’un organe mystérieux à la Siouxsie, armée d’une guitare aux sonorités 50’s de Duane Eddy, lovée dans une production digne d’une improbable B.O. à la Morricone/Badalamenti, la Calvi a tout d’une grande. Original et génial.
8,99 €
5,99 €

Alternatif et Indé - Paru le 7 octobre 2013 | Domino Recording Co

Hi-Res Livret Distinctions Qobuzissime - Hi-Res Audio
Avec son premier album éponyme de toute beauté, Anna Calvi s’est imposée comme bien plus qu’une simple nouvelle PJ Harvey… Toujours dotée d’un organe mystérieux à la Siouxsie, armée d’une guitare aux sonorités 50’s de Duane Eddy, lovée dans une production digne d’une improbable B.O. à la Morricone/Badalamenti, la jeune Britannique signe ici un second disque magistral car s’inscrivant dans la continuité de son prédécesseur, tout en faisant légèrement évoluer son art. Une fois de plus loin des modes et des sons propres à 2013, Anna Calvi appuie davantage ses courbes oniriques ou, en joli contrepied, ose des sonorités sales et puissantes (le génial et violent Love Of My Life où règne une distorsion inédite). Maîtrisant aussi bien l’écriture, l’interprétation, les arrangements et le chant, elle confirme surtout qu’elle est une artiste totale.
11,99 €
7,99 €

Alternatif et Indé - Paru le 31 août 2018 | Domino Recording Co

Hi-Res
Anna Calvi a beau crier un peu partout que la timide ex-enfant malade est devenue une lionne sexuelle, la partition de son troisième album n’offre pourtant aucune radicalité formelle. Sa mue est tout de même assez puissante comme elle l’écrira sur les réseaux sociaux pour faire son coming out queer… « Je suis à la poursuite de quelque chose – je veux vivre d’expériences, je veux avoir le contrôle, je veux la liberté sexuelle, je veux de l’intimité, je veux me sentir forte, je veux me sentir protégée et je veux trouver la beauté parmi le désordre. Je veux aller au-delà des genres. Je ne veux pas avoir à choisir entre ma part de féminité et mon côté masculin. Je me bats contre le sentiment d’être une outsider et j’essaye de trouver un endroit qui me ferait me sentir chez moi. Je crois que le genre est une illusion. Je pense que si nous étions capables de trouver un entre-deux, où l’on ne serait pas poussés à exceller dans la masculinité ou la féminité, nous serions tous plus libres. Je veux aller au-delà du rôle que l’on m’a assigné. Je veux explorer une sexualité plus subversive, qui va plus loin que les attentes d’une femme dans notre société patriarcale et hétérocentrée. Je veux répéter les mots “girl boy, woman man”, encore et encore, pour en trouver les limites contre l’immensité des expériences humaines. Je crois en une femme qui serait leader, qui ne serait pas simplement en train de répondre à la vie d’un homme. Je parcours le monde et le considère comme étant mien – j’en attends de ce monde, plutôt que d’en être un simple produit passif. Je suis avide d’expériences. Parfois, les choses semblent évidentes, alors que parfois, je me sens perdue. Je me sens forte et pourtant vulnérable, je porte mon corps et mon art comme une armure, mais je sais également que pour être honnête avec moi-même, il faut que je sois prête à être blessée. L’intention de ce disque est d’être primaire et beau, vulnérable et fort, être le chasseur (hunter) et la proie. » En 2011, avec un premier album éponyme de toute beauté, Anna Calvi s’imposait comme bien plus qu’une simple énième PJ Harvey… Dotée d’un organe mystérieux à la Siouxsie, armée d’une guitare aux sonorités 50’s tendance Duane Eddy, lovée dans des productions dignes d’improbables BO à la Morricone/Badalamenti, la Britannique signait deux ans plus tard avec One Breath un second disque renversant car faisant légèrement évoluer cet art à part. Calvi appuyait davantage ses courbes oniriques aux frontières du gothique mais osait aussi des sonorités sales et puissantes. Maîtrisant aussi bien l’écriture, l’interprétation, les arrangements et le chant, elle confirmait qu’elle était une artiste totale. Ce qu’elle fait encore davantage avec Hunter et son titre symbolique. Epaulée par Nick Launay à la production (Nick Cave), Adrian Utley de Portishead aux claviers et Martyn Casey des Bad Seeds à la basse, elle enchaîne dix chansons magnifiques et touche encore plus au sublime quand elle épure à l’extrême comme sur la fantomatique ballade Away. © Marc Zisman/Qobuz

Alternatif et Indé - Paru le 31 juillet 2018 | Domino Recording Co

Téléchargement indisponible
4,49 €
2,99 €

Alternatif et Indé - Paru le 14 juillet 2014 | Domino Recording Co

Hi-Res
Neuf mois après la parution de son deuxième album, le superbe One Breath (un disque Qobuzissime !), Anna Calvi s’offre un interlude dans l’un de ses domaines de prédilection : la reprise. Avec Strange Weather, la Britannique s’amuse à revisiter cinq chansons de cinq noms on ne peut plus éclectiques. Et sur deux d’entre elles (Strange Weather de Keren Ann et I'm The Man, That Will Find You de Connan Mockasin), elle est en duo avec l’ancien leader des Talking Heads, David Byrne. Les trois autres relectures concernent Papi Pacify de FKA Twigs, Ghost Rider de Suicide et Lady Grinning Soul, la belle ballade qui referme l’album Aladdin Sane de David Bowie. Au bout du compte, ces cinq titres suffisent à remettre en exergue le talent d’Anna Calvi qui fait siennes ces cinq œuvres au départ si différentes. Voix troublante et sensuelle, postures mystérieuses, épure des arrangements, ponctuations de guitares carnassières, ce EP hors du temps est une fausse parenthèse, une œuvre s’inscrivant dans la continuité de ses précédentes. © MD/Qobuz
2,99 €

Alternatif et Indé - Paru le 20 février 2017 | Domino Recording Co

De (très) courtes mais (très) bonnes nouvelles d’Anna Calvi dont le dernier album en date, One Breath, date tout de même de 2013… Avec Live For Burberry paru le 20 février 2017, la Britannique publie cinq titres enregistrés, comme on s’en doute, en live, lors d’un défilé de mode de la marque Burberry avec son groupe et les violons de l’Heritage Orchestra. En plus des versions en public d’une nouvelle chanson (Nathaniel) et de deux anciennes (Eliza et Desire), Anna Calvi propose l’impressionnant et assez avant-gardiste Whip The Night qui provient de sa partition pour l’opéra The Sandman de Robert Wilson dont la première sera donnée en Allemagne en mai 2017. Mais la surprise du EP est sans conteste la reprise inattendue du iT de Christine And The Queens dont elle donne une relecture assez habitée. © MZ/Qobuz
9,99 €

Alternatif et Indé - Paru le 27 octobre 2014 | Domino Recording Co

Avec son premier album éponyme de toute beauté, Anna Calvi s’est imposée comme bien plus qu’une simple nouvelle PJ Harvey… Toujours dotée d’un organe mystérieux à la Siouxsie, armée d’une guitare aux sonorités 50’s de Duane Eddy, lovée dans une production digne d’une improbable B.O. à la Morricone/Badalamenti, la jeune Britannique signe ici un second disque magistral car s’inscrivant dans la continuité de son prédécesseur, tout en faisant légèrement évoluer son art. Une fois de plus loin des modes et des sons propres à 2013, Anna Calvi appuie davantage ses courbes oniriques ou, en joli contrepied, ose des sonorités sales et puissantes (le génial et violent Love Of My Life où règne une distorsion inédite). Maîtrisant aussi bien l’écriture, l’interprétation, les arrangements et le chant, elle confirme surtout qu’elle est une artiste totale. Les cinq titres supplémentaires de cette Deluxe Edition sont extraits du EP Strange Weather paru neuf mois après One Breath. Anna Calvi s’offre ici un interlude dans l’un de ses domaines de prédilection : la reprise. La Britannique s’amuse à revisiter cinq chansons de cinq noms on ne peut plus éclectiques. Et sur deux d’entre elles (Strange Weather de Keren Ann et I'm The Man, That Will Find You de Connan Mockasin), elle est en duo avec l’ancien leader des Talking Heads, David Byrne. Les trois autres relectures concernent Papi Pacify de FKA Twigs, Ghost Rider de Suicide et Lady Grinning Soul, la belle ballade qui referme l’album Aladdin Sane de David Bowie. Cinq titres pour remettre en exergue le talent d’Anna Calvi qui fait siennes ces cinq œuvres au départ si différentes. Voix troublante et sensuelle, postures mystérieuses, épure des arrangements, ponctuations de guitares carnassières, ce EP hors du temps est une fausse parenthèse, une œuvre s’inscrivant dans la continuité de ses précédentes. © MZ/Qobuz
1,04 €
0,69 €

Alternatif et Indé - Paru le 6 juin 2018 | Domino Recording Co

Hi-Res
0,99 €

Alternatif et Indé - Paru le 11 octobre 2010 | Domino Recording Co

0,99 €

Alternatif et Indé - Paru le 20 février 2012 | Domino Recording Co

0,99 €

Alternatif et Indé - Paru le 21 mars 2011 | Domino Recording Co

0,99 €

Alternatif et Indé - Paru le 20 juin 2011 | Domino Recording Co

0,99 €

Alternatif et Indé - Paru le 16 décembre 2013 | Domino Recording Co

1,04 €
0,69 €

Alternatif et Indé - Paru le 31 juillet 2018 | Domino Recording Co

Hi-Res

Alternatif et Indé - Paru le 29 août 2018 | Domino Recording Co

Téléchargement indisponible
0,99 €

Alternatif et Indé - Paru le 19 août 2013 | Domino Recording Co

0,99 €

Alternatif et Indé - Paru le 30 septembre 2013 | Domino Recording Co

0,99 €

Alternatif et Indé - Paru le 31 mars 2014 | Domino Recording Co

1,04 €
0,69 €

Alternatif et Indé - Paru le 29 août 2018 | Domino Recording Co

Hi-Res

L'interprète

Anna Calvi dans le magazine