Votre panier est vide

Catégories :

Artistes similaires

Les albums

A partir de :
CD17,99 €

Pop/Rock - Paru le 13 juin 2011 | Discograph

A partir de :
CD11,49 €

Pop/Rock - Paru le 12 avril 2010 | Discograph

Originaires d’Australie, ces deux trentenaires frères et sœurs à l'allure légère ont enregistré une série de maxis avant de se dévoiler sur un premier album, A Book Like This, paru en 2007. Trois ans plus tard, ils revenaient avec ce Down The Way, entré directement numéro un des charts en Australie. Depuis, ils font voyager leur folk épuré en tournée. En misant sur l'alternance, en jouant sur leur différence et leur complémentarité, Angus et Julia Stone évitent toute monotonie, enchaînant en douceur les changements d'ambiance. Un duo simple, entre pop et folk, sincère et efficace.
A partir de :
CD11,99 €

Alternatif et Indé - Paru le 20 août 2021 | Angus & Julia Stone Pty

A partir de :
HI-RES14,99 €
CD10,99 €

Alternatif et Indé - Paru le 15 septembre 2017 | [PIAS] Le Label

Hi-Res Livret
Pour leur troisième album paru en 2014, Angus et Julia Stone s’offraient les services de Rick Rubin. C’était en fait le grand producteur qui avait poussé le frère et la sœur à remettre en branle leur duo, chacun s’étant alors lancé dans des projets solos. Le duo pop et folk solaire venu d’Australie signait un disque superbe, simple mais jamais simpliste, renfermant textures satinées, rêveries en poussières d’étoiles et mélodies dorées. Avec cette missive made in L.A., Angus et Julia Stone avaient rarement été aussi bouleversants… Trois ans plus tard, retour au bercail de leur terre d’Australie. Là, sur la côte Ouest, près de Byron Bay au sud de Brisbane, ils ont conçu un disque un brin plus dépouillé… « Cette fois-ci, précise Angus, nous avons écrit chaque chanson ensemble. » Sa sœur d’ajouter : « C’était assez magique parce qu’Angus et moi n’avions jamais passé autant de temps ensemble. Rien que nous deux. Il y avait toujours au moins un ingénieur du son ou un manager, mais dans la dernière phase d’écriture et d’enregistrement, ça a été huit semaines, rien que lui et moi, et le calme de la campagne. C’était un moment merveilleux… Nous avons des styles d’écriture très différents, mais ils semblent bien fonctionner ensemble. En un sens, ce sont ces différences qui font que ça sonne comme ça. » A l’arrivée, on retrouve toujours ce léger nuage de mélancolie, comme une fausse langueur qui vient border le lit de leur pop folk sans prétention. Sans révolutionner leur art ou faire table rase du passé, le tandem réussit toujours à trouver la mélodie imparable. La petite tournure harmonique qui rend l’anecdotique totalement merveilleux. © MD/Qobuz
A partir de :
HI-RES31,29 €
CD22,29 €

Rock - Paru le 17 novembre 2014 | Discograph

Hi-Res Livret
C’est un double CD que nous offre ici le duo de Newport, comportant l’album studio éponyme paru en juillet 2014 et un enregistrement live sorti 4 mois plus tard.Même avec un (gros) chèque, un producteur comme Rick Rubin ne se déplace généralement pas comme ça… Et si le gourou barbu ayant travaillé avec Johnny Cash, les Beastie Boys, les Red Hot Chili Peppers, Adele, Slayer et quelques autres pointures est aux commandes du troisième album d’Angus et Julia Stone, ça n’est guère par hasard même si tout ceci fut à l’origine le… fruit du hasard ! Tombant sous le charme de leur musique lors d’une fête chez un ami, l’impression du co-fondateur de Def Jam est confortée après avoir vu Julia en concert solo. Il la contacte mais Julia lui rappelle alors qu’elle et son frère ne jouent plus ensemble. Rubin insiste pourtant pour rencontrer également Angus. Au point de relancer la machine de ce duo pop et folk solaire, simple mais jamais simpliste. A l’arrivée, cet album éponyme renferme textures satinées, rêveries en poussières d’étoiles et mélodies dorées. Un disque touché par la grâce comme chez certains grands anciens (Dylan ? Mazzy Star ?) et qui ne cherche jamais à faire dans le jeunisme ou dans l’ère du temps. Et dans les moments mélancoliques (Wherever You Are), Angus et Julia Stone ont rarement été aussi bouleversants.Intimiste comme un showcase privé familial dans votre salon, l’enregistrement live surprend par sa tendresse désarmante. Les voix surgissent de l’horizon, les guitares épousent les mélodies. Le duo s’approprie la scène pour rappeler le vrai sens du live : donner et recevoir, retrouver une complicité et une affinité désormais évidentes entre musiciens et auditeurs. Angus & Julia Stone y parviennent même dans toutes les villes par lesquelles ils passent ; Paris, Lyon, Berlin, Londres, Vienne… On retrouve le très apprécié Big Jet Plane, mais aussi Little Whiskey, entre autres pistes aériennes et cocooning. Que ce soit en live ou en studio, Angus & Julia Stone ont trouvé nos points sensibles et savent les atteindre, toujours avec délicatesse. © HR/Qobuz
A partir de :
HI-RES15,99 €
CD11,49 €

Pop - Paru le 29 juillet 2014 | Discograph

Hi-Res Livret
Même avec un (gros) chèque, un producteur comme Rick Rubin ne se déplace généralement pas comme ça… Et si le gourou barbu ayant travaillé avec Johnny Cash, les Beastie Boys, les Red Hot Chili Peppers, Adele, Slayer et quelques autres pointures est aux commandes du troisième album d’Angus et Julia Stone, ça n’est guère par hasard même si tout ceci fut à l’origine le… fruit du hasard ! Tombant sous le charme de leur musique lors d’une fête chez un ami, l’impression du co-fondateur de Def Jam est confortée après avoir vu Julia en concert solo. Il la contacte mais Julia lui rappelle alors qu’elle et son frère ne jouent plus ensemble. Rubin insiste pourtant pour rencontrer également Angus. Au point de relancer la machine de ce duo pop et folk solaire, simple mais jamais simpliste. A l’arrivée, cet album éponyme renferme textures satinées, rêveries en poussières d’étoiles et mélodies dorées. Un disque touché par la grâce comme chez certains grands anciens (Dylan ? Mazzy Star ?) et qui ne cherche jamais à faire dans le jeunisme ou dans l’ère du temps. Et dans les moments intimistes et mélancoliques (Wherever You Are), Angus et Julia Stone ont rarement été aussi bouleversants. Un grand disque. Un vrai. © CM/Qobuz
A partir de :
CD11,49 €

Pop/Rock - Paru le 18 avril 2011 | Discograph

A partir de :
CD11,49 €

Pop - Paru le 6 décembre 2010 | Angus & Julia Stone Pty Limited

A partir de :
CD11,49 €

Pop - Paru le 8 septembre 2007 | Angus & Julia Stone Pty Limited

Livret
Avec ses harmonies vocales, ses guitares acoustiques et ses percussions tranquilles, le premier album d’Angus et Julia Stone rappelle le folk indé sensuel et cajoleur des Weepies et de Kaiser Cartel. A Book Like This tire sa force de ses deux jeunes compositeurs, qui abordent tous deux des sujets comme l’amour et l’âge adulte du point de vue de leur propre sexe. Julia Stone joue le rôle de l'ingénue excentrique avec une petite voix à la Joanna Newsom sur des mélodies intimistes et des arrière-plans instrumentaux éthérés, tandis que son frère Angus évoque dans le détail ses rencontres maladroites avec le sexe opposé. © Andrew Leahey /TiVo
A partir de :
HI-RES31,29 €
CD22,29 €

Pop - Paru le 28 juillet 2014 | Discograph

Hi-Res Livret
Même avec un (gros) chèque, un producteur comme Rick Rubin ne se déplace généralement pas comme ça… Et si le gourou barbu ayant travaillé avec Johnny Cash, les Beastie Boys, les Red Hot Chili Peppers, Adele, Slayer et quelques autres pointures est aux commandes du troisième album d’Angus et Julia Stone, ça n’est guère par hasard même si tout ceci fut à l’origine le… fruit du hasard ! Tombant sous le charme de leur musique lors d’une fête chez un ami, l’impression du co-fondateur de Def Jam est confortée après avoir vu Julia en concert solo. Il la contacte mais Julia lui rappelle alors qu’elle et son frère ne jouent plus ensemble. Rubin insiste pourtant pour rencontrer également Angus. Au point de relancer la machine de ce duo pop et folk solaire, simple mais jamais simpliste. A l’arrivée, cet album éponyme renferme textures satinées, rêveries en poussières d’étoiles et mélodies dorées. Un disque touché par la grâce comme chez certains grands anciens (Dylan ? Mazzy Star ?) et qui ne cherche jamais à faire dans le jeunisme ou dans l’ère du temps. Et dans les moments intimistes et mélancoliques (Wherever You Are), Angus et Julia Stone ont rarement été aussi bouleversants. Un grand disque. Un vrai. © CM/Qobuz
A partir de :
HI-RES11,99 €
CD8,49 €

Rock - Paru le 17 novembre 2014 | Discograph

Hi-Res Livret
Intimiste comme un showcase privé familial dans votre salon, cet enregistrement surprend par sa tendresse désarmante. Les voix surgissent de l’horizon, les guitares épousent les mélodies. Le duo s’approprie la scène pour rappeler le vrai sens du live : donner et recevoir, retrouver une complicité et une affinité désormais évidentes entre musiciens et auditeurs. Angus & Julia Stone y parviennent même dans toutes les villes par lesquelles ils passent ; Paris, Lyon, Berlin, Londres, Vienne… On retrouve le très apprécié Big Jet Plane, mais aussi Little Whiskey, entre autres pistes aériennes et cocooning. © HR/Qobuz
A partir de :
CD17,99 €

Pop/Rock - Paru le 18 avril 2011 | Discograph

Pour juger du potentiel de ce duo australien, il suffit de se rendre à la quatrième plage du disque et d'écouter « Big Jet Plane » et sa mélodie indélébile. Le morceau rend aussi compte de l'évolution d'Angus & Julia Stone, du folk très dépouillé du premier album A Book Like This (2007) aux magnifiques arrangements de cordes de Down the Way.« Big Jet Plane » n'est pas la seule réussite d'un album où le timbre enfantin et voilé de Julia (« Santa Monica Dream ») alterne avec la voix fragile d'Angus (« Black Crow »). « Hold On » et son motif répété au piano sur un lit de cordes, la lente progression de « And the Boys » et les six minutes de l'épique « Draw Your Swords » constituent d'autres moments forts d'un disque oscillant entre la pureté folk et l'intensité rock. © ©Copyright Music Story Loïc Picaud 2017
A partir de :
CD1,49 €

Pop - Paru le 22 mars 2010 | Discograph

A partir de :
CD22,29 €

Alternatif et Indé - Paru le 20 avril 2015 | Discograph

Livret
Quatre ans en arrière, Angus & Julia Stone décrochait le jackpot avec le titre « Big Jet Plane », gravé sur leur deuxième album Down the Way, cachant d'autres motifs de satisfaction. Plutôt que de renchérir au succès surprise par un succédané, le duo australien a préféré laisser reposer cette soudaine notoriété et partir chacun de son côté pour des expériences en solitaire : deux albums d'affilée pour Julia et un titre en duo avec Benjamin Biolay (« Don't Forget Her »), un pour Angus, Broken Brights, succédant à une sortie en trio sous le nom Lady of the Sunshine. Cela pour disspier tout malentendu sur une éventuelle retraite : sous ces deux folkeux se cachent des bêtes de studio.À propos de studio, c'est avec le grand manitou des consoles Rick Rubin que les Australiens ont confectionné ce troisième album sans titre. Le travail étalé sur plusieurs mois a permis au duo de se reconstituer et de retrouver la flamme qui les animait, sous l'oeil attentionné et l'oreille experte du producteur de Johnny Cash, des Beastie Boys et de Red Hot Chili Peppers. Si l'alchimiste n'a rien changé aux fondations pop, folk et rock de la fratrie, il a nettement pimenté l'affaire en apportant un son plus charpenté, plus mordant, aux compositions du duo.Les hostilités ouvertes par un « A Heartbreak » au rythme accentué se maintiennent à niveau tout au long de l'album. Le grain de la soeur aînée, rappelant celui de la chanteuse de Mazzy Star, Hope Sandoval, sur « My World fot It », ou de Stevie Nicks sur « Heart Beats Slow », prend le pas sur celui, plus conventionnel, de son cadet. Sur un « Wherever You Are » plus acoustique, c'est encore elle qui prend les devants. Bien que effacé, le chanteur barbu sort néanmoins ses meilleurs atouts sur une réplique cool de leur grand tube, « Grizzly Bear », et un renversant « Get Home » (également sous perfusion Fleetwood Mac).Plus l'album Angus & Julia Stone avance, plus les titres s'étirent, passant de quatre à cinq minutes, et au délà pour le dernier morceau « Crash and Bum ». Au beau milieu, l'un des sommets, « Death Defying Acts », ajoute son nom au répertoire des ballades gothiques, flirtant avec les accords vénéneux de...Led Zeppelin. Si la suite est moins audacieuse, elle ne s'éloigne pas moins du cliché folk pop doucereux dans lequel le duo est trop souvent enfermé en raison de son succès. D'autres échappées comme « Little Whiskey » du côté rock ou dans le folk hanté de « Main Street » valent ainsi le détour. © ©Copyright Music Story Loïc Picaud 2017
A partir de :
HI-RES1,99 €
CD1,49 €

Variété internationale - Paru le 19 octobre 2018 | [PIAS] Le Label

Hi-Res
A partir de :
CD11,49 €

Pop - Paru le 15 novembre 2010 | Discograph

A partir de :
HI-RES1,99 €
CD1,49 €

Variété internationale - Paru le 2 novembre 2018 | [PIAS] Le Label

Hi-Res
A partir de :
CD8,49 €

Alternatif et Indé - Paru le 20 avril 2015 | Discograph

Livret
A partir de :
CD5,99 €

Électronique - Paru le 9 mars 2015 | Discograph

A partir de :
CD1,49 €

Variété internationale - Paru le 21 décembre 2018 | [PIAS] Le Label

L'interprète

Angus & Julia Stone dans le magazine