Catégories :

Artistes similaires

Les albums

CD13,49 €

Chanson française - Paru le 28 février 2003 | Parlophone (France)

Distinctions Discothèque Idéale Qobuz
CD11,49 €

Chanson française - Paru le 13 octobre 2008 | RCA Records Label

Distinctions Discothèque Idéale Qobuz
HI-RES15,99 €
CD13,49 €

Chanson française - Paru le 18 octobre 2019 | Parlophone (France)

Hi-Res
C’est à un paradoxe typiquement souchonien auquel l’auditeur est confronté à l’écoute de cet album, puisque l’interprète de Allo Maman bobo aborde une fois de plus les choses avec un mélange singulier de délicatesse et de fermeté. La délicatesse, c’est avant tout celle de la douce nostalgie dont est pétri le chanteur, comme l’atteste cette belle photographie des années 1950 intitulée Âme fifties. Et dans On s’aimait, il conjugue les sentiments à l’imparfait, sur une petite sonate interprétée au piano droit par Vincent Delerm. La fermeté d’Alain Souchon (certes toujours teintée d’une certaine nonchalance) s’exprime, quant à elle, dans les moments où il dépeint les injustices du monde, et en particulier de la France.Deux morceaux sont assez frappants à cet égard : Un Terrain en pente (où Souchon observe les migrants du haut de sa colline), et Ici et là (faisant écho à Né quelque part de son ami Maxime Le Forestier). Quant à la chanson Debussy Gabriel Fauré (coécrite avec David McNeil), elle réunit à la fois la nostalgie et le discours social puisque Souchon y évoque avec élégance le fossé qui existait entre la culture bourgeoise de ses parents et ses propres amours culturelles, plus populaires. L’humilité avec laquelle le chanteur observe son passé et le monde contemporain est flagrante dans ce 15e album studio, en particulier dans le morceau Presque, sorte de synthèse parfaite de son style (bien que les paroles ne soient pas signées de lui, mais de son ami Édouard Baer). Cette modestie se reflète dans la production délicate signée de ses deux fils, Charles (alias Ours) et Pierre. Le piano et la guitare sèche y côtoient à l’occasion quelques suaves synthétiseurs, lesquels accentuent l’aspect éthéré de ce bel album mélancolique. ©Nicolas Magenham/Qobuz
CD20,49 €

Chanson française - Paru le 10 avril 2009 | Parlophone (France)

CD11,49 €

Chanson française - Paru le 13 octobre 2008 | Vogue

HI-RES2,49 €
CD1,99 €

Chanson française - Paru le 30 août 2019 | Parlophone (France)

Hi-Res
C’est à un spectacle d’un paradoxe typiquement souchonien auquel l’auditeur assiste à l’écoute de cet album, puisque l’interprète de Allo Maman bobo aborde une fois de plus les choses avec un mélange singulier de délicatesse et de fermeté. La délicatesse, c’est avant tout celle de la douce nostalgie dont est pétri le chanteur, comme l’atteste cette belle photographie des années 1950 intitulée Âme fifties. Et dans On s’aimait, il conjugue les sentiments à l’imparfait, sur une petite sonate interprétée au piano droit par Vincent Delerm. La fermeté d’Alain Souchon (certes toujours teintée d’une certaine nonchalance) s’exprime, quant à elle, dans les moments où il dépeint les injustices du monde, et en particulier de la France.Deux morceaux sont assez frappants à cet égard : Un Terrain en pente (où Souchon observe les migrants du haut de sa colline), et Ici et là (faisant écho à Né quelque part de son ami Maxime Le Forestier). Quant à la chanson Debussy Gabriel Fauré (coécrite avec David McNeil), elle réunit à la fois la nostalgie et le discours social puisque Souchon y évoque avec élégance le fossé qui existait entre la culture bourgeoise de ses parents et ses propres amours culturelles, plus populaires. L’humilité avec laquelle le chanteur observe son passé et le monde contemporain est flagrante dans ce 15e album studio, en particulier dans le morceau Presque, sorte de synthèse parfaite de son style (bien que les paroles ne soient pas signées de lui, mais de son ami Édouard Baer). Cette modestie se reflète dans la production délicate signée de ses deux fils, Charles (alias Ours) et Pierre. Le piano et la guitare sèche y côtoient à l’occasion quelques suaves synthétiseurs, lesquels accentuent l’aspect éthéré de ce bel album mélancolique. ©Nicolas Magenham/Qobuz
HI-RES15,99 €
CD13,49 €

Chanson française - Paru le 21 novembre 2014 | Parlophone (France)

Hi-Res Livret
Ils en ont mis du temps… 1974 : Alain Souchon et Laurent Voulzy collaborent sur leur premier hit, le tubesque J’ai 10 ans. 2014 : les deux amis sont enfin réunis sur cet album commun. Un projet événement pour la chanson française et pour les générations qui les suivent depuis quatre décennies. Surtout qu’une telle amitié et une telle complicité méritaient un tel album. Si certaines chansons marqueront d’entrée les esprits (Derrière les mots et Oiseau malin, notamment), les autres s’apprécieront sur la longueur, s’immisçant dans l’esprit à chaque nouvelle écoute mais pas dès la première. Car derrière l’affiche clinquante de leurs deux noms réunis, cet enregistrement est avant tout un chuchotement chaleureux, un murmure au creux de l’oreille… Guère étonnant finalement quand on sait que les deux hommes sont avant tout de vrais gentlemen de la chanson française. Leurs deux styles, leurs deux plumes, leurs deux voix, tout est là. Sans surprise diront certains ? Certes mais Voulzy et Souchon étant un genre musical à eux deux, on les préfère comme ici en harmonie total avec leur sens de la mélodie somptueuse et du mot juste que sur de quelques territoires prétendument vierges. A l’arrivée, un disque (superbe) à déguster comme un diner (mémorable) avec de bons amis. © CM/Qobuz
CD13,49 €

Chanson française - Paru le 12 novembre 2001 | Parlophone (France)

CD13,49 €

Chanson française - Paru le 15 novembre 1999 | Parlophone (France)

CD14,99 €

Chanson française - Paru le 5 septembre 2005 | Parlophone (France)

Sorti en 2005, La Vie Théodore est le douzième album d’Alain Souchon. Suivant le courant dominant de la pop française mature, les sons des percussions électroniques et organiques fusionnent harmonieusement avec le synthétiseur, le piano, l’orgue, les guitares électriques ou acoustiques. Souchon s’appuie ici sur du solide : certains titres tels que "Putain Ça penche" et la légèrement reggae "En Collant l'oreille Sur l’Appareil" puisent dans le rock’n’roll, la batterie électronique les rapproche du son dancefloor. D’autres morceaux, comme la chanson titre, "Le mystère" et la belle ballade finale, "Lisa", sont plus typiques de Souchon, revu au goût de la chanson moderne. ~ Thom Jurek
CD17,49 €

Chanson française - Paru le 28 février 2003 | Parlophone (France)

CD13,49 €

Chanson française - Paru le 28 février 2003 | Parlophone (France)

CD13,49 €

Chanson française - Paru le 25 novembre 2002 | Parlophone (France)

CD11,49 €

Chanson française - Paru le 13 octobre 2008 | RCA Records Label

CD13,49 €

Chanson française - Paru le 28 février 2003 | Parlophone (France)

CD24,49 €

Chanson française - Paru le 17 novembre 2009 | SME Strategic Marketing Group

CD13,49 €

Chanson française - Paru le 28 novembre 2008 | Parlophone (France)

Dernier album d'Alain Souchon, produit par Robert Letang
CD17,49 €

Chanson française - Paru le 29 mars 2010 | Parlophone (France)

Ce double disque live d’Alain Souchon est sorti en 2010 chez Virgin International. C'est en fait une compilation de prestations live données tout au long de sa carrière avec ce label, collaboration qui a commencé au milieu des années 80. On y trouve également un certain nombre de chansons (notamment "Somerset Maugham") datant de sa période RCA, soigneusement réarrangées pour refléter le son qui le caractérise aujourd’hui. ~ Thom Jurek
CD11,49 €

Chanson française - Paru le 13 octobre 2008 | RCA Records Label

CD11,49 €

Chanson française - Paru le 10 octobre 2008 | RCA Records Label

L'interprète

Alain Souchon dans le magazine
  • Souchon, mélancolique forever
    Souchon, mélancolique forever Avec "Âme fifties", le chanteur observe avec génie son passé et le monde contemporain...
  • QIBUZ / Lundi 19 décembre 2011
    QIBUZ / Lundi 19 décembre 2011 Chaque lundi, QIBUZ soulève les cartes et interroge l’actualité musicale. Indiscrétions et confidences, décryptages et relectures, révélations et révolution : voici la rubrique coquine de Qobuz.com...
  • Ne les oublions pas…
    Ne les oublions pas… A l'occasion du 300e jour de détention des deux journalistes Hervé Ghesquière et Stéphane Taponnier, enlevés en Afghanistan avec leurs trois accompagnateurs, France-Télévisions organise lundi 25 oc...
  • Fête de l’Huma, demandez le programme!
    Fête de l’Huma, demandez le programme! Les 10, 11 et 12 septembre, la Fête de l’Humanité fêtera ses 80 ans au Parc de la Courneuve en Seine Saint-Denis avec The Prodigy, Caravan Palace, Simple Minds, Madness etc.