Catégories :
Panier 0

Votre panier est vide

Agnes Obel

Si Agnes Obel a du succès, c’est probablement parce que sa musique est intemporelle. Peut-être est-ce en raison de ses influences variées, entre Bartok et Chopin qu’écoutait sa mère, le pianiste jazz Jan Johansson (un de ses compatriotes danois) ou encore Ane Brun, Eva Cassidy et Joni Mitchell.

Ou peut-être est-ce en raison de son apprentissage peu académique de la musique dès l’âge de quatre ans : plutôt autodidacte, elle a bénéficié des conseils de sa mère, pianiste classique, de son père, guitariste professionnel, et des professeurs qui ont laissé ses goûts s’exprimer librement.

Peut-être est-ce aussi parce qu’elle a expérimenté le jazz, joué dans plusieurs groupes de rock dès ses dix-sept ans, côtoyé le milieu du cinéma indépendant. Quoi qu’il en soit, lorsqu’elle commence une carrière solo en 2009, elle ne se doute pas encore que l’album qu’elle prépare, Philharmonics, provoquera un petit séisme folk en Europe. Obel rafle tous les prix ; devient lauréate du prix European Border Breakers (qui récompense les artistes ayant obtenu un succès en dehors de leur pays avec leur premier album) en 2012.

Il faut dire qu’elle sait créer son propre monde, sa « bulle ». Une bulle à part, certes, mais pas fermée : rien de plus facile que de se laisser envahir par la nostalgie intimiste de ses chansons, aux arrangements sobres (une voix, un piano, parfois un violoncelle, une guitare ou une harpe écossaise) mais incroyablement riche et évocateur. C’est ainsi que ses albums acquièrent une force cinématographique très aboutie qui participe pleinement de cet univers folk et poétique... © CM/Qobuz

Lire plus

Discographie

38 album(s) • Trié par Meilleures ventes

1 sur 2
1 sur 2

Mes favoris

Cet élément a bien été <span>ajouté / retiré</span> de vos favoris.

Trier et filtrer les albums