Catégories :

Artistes similaires

Les albums

HI-RES16,99 €
CD11,49 €

Pop - Paru le 19 juin 2020 | Sony Music Entertainment

Hi-Res
CD2,99 €

Pop - Paru le 16 décembre 2019 | Sony Music Entertainment

CD2,49 €

Pop - Paru le 3 avril 2020 | Sony Music Entertainment

CD13,49 €

Pop - Paru le 1 janvier 2010 | Universal Music Division Capitol Music France

Livret
Il est évident que si la Belgique existe vraiment, c’est assurément grâce à ses musiques de jeunes, électriques et énervées, désintégrant toute concurrence sur le continent européen. Et, le temps de saluer à leur juste valeur Ghinzu et dEus, ou de pratiquer une respectueuse génuflexion devant Arno, on ne s’est même pas rendu compte qu’Absynthe Minded est désormais un vrai groupe, et pas seulement l’avatar en fée verte du compositeur et chanteur Bert Ostyn. Certes, on est un peu distrait, et il y aura eu nécessité de quatre albums pour que cette vérité éclate au grand jour (le quintet affiche désormais complet, tout orgue Hammond, contrebasse, ou violon au vent). Cela dit, ces rejetons (lointains) de Burt Blanca n’y ont pas vraiment mis du leur, qualifiant eux-mêmes leur musique de synthèse entre le jazz des années trente, la musique manouche, avec quelques gros bouts de musique des Balkans, soul music et pop dedans. Et débrouillez-vous avec ça. Fuyant donc les petites boîtes où l’on voulait les enfermer, le combo a joué dans des bars, et puis dans d’autres bars (d’où l’absinthe), avant d’enregistrer « My Heroics, Part One », considéré comme la chanson belge de la décennie (et qui figure ici en bonus track de rattrapage, ce qui permet d’attester la grandeur de la ritournelle). Mais sans pour autant renoncer à ces ponts incessants entre une foultitude d’univers musicaux. Autant en convenir in petto : cette livraison éponyme ne lève aucune ambiguïté, et c’est bien heureux. Il suffit en fait de saluer une atmosphère acoustique et délicatement swing (« If You Don’t Go, I Don’t Go »), pour qu’un lick de guitare en poussée de sève juvénile vienne tout chambouler (« Mercury »). Ou qu’on rit bêtement de plaisir (« Envoi », choisi comme premier single extrait du programme), à une introduction jouée par une guitare chipée au « My Sweet Lord » de George Harrison (qui, lui-même…), pour qu’un clavier bas et lourd (« Dead On My Feet ») vienne obscurcir l’horizon. Les douze chansons, en anglais dans le texte, ont été enregistrées au très parisien studio Ferber (dans lequel plane encore l’ombre portée de Christophe), en compagnie du désormais incontournable producteur Jean Lamoot (d’Alain Bashung à Noir Désir, ce n’est plus un carnet d’adresses, mais un gotha). Surtout, si les mélodies tirent vite et juste, ce n’est jamais dans la même direction : « Multiple Choice » s’insinue comme un blues rampant du Delta du Mississippi, alors que « Heaven Knows » rappelle, dans son élégante décontraction, que Mark Knopfler eut, jadis, du talent. Et le tout s’achève par un piano liquide, quelques larmes de guitare wah wah, et un chanteur abandonné au bord du gouffre de l’attente (« Oh ! The Longing »). Là c’est beau, et simple, et ne suscite le désir que d’un élan unique : tout réécouter, depuis le début. Absynthe Minded est sorti depuis quelques mois Outre-Quiévrain, et s’est retrouvé gratifié d’une multitude de récompenses, en équivalences des hexagonales Victoires de la Musique : ça y est, on va encore être à la traîne. © ©Copyright Music Story Christian Larrède 2015
CD13,49 €

Pop - Paru le 1 janvier 2012 | Universal Music Division Capitol Music France

Sur la photo de pochette, un cliché pris dans la rue, on voit des enfants qui rient, des passants qui déambulent. Un tableau urbain et convivial, à l’image du cinquième album d’Absynthe Minded. Dès les premières minutes, on retrouve ces gouttelettes de piano, ces guitares boisées, ce violon agile, ce doux folk pop à la fois lyrique et intime qui a fait, depuis une dizaine d’années, la griffe de ces troubadours de Gand. La vie, avec ses hauts et ses bas, ses joies, ses déboires, ses dangers, mais aussi ses espoirs, c’est le thème principal de cet album aux accents universels.
CD11,49 €

Pop - Paru le 6 octobre 2017 | Sony Music Entertainment

Quatre ans après As It Ever Was, son dernier effort studio en date publié en 2012, Jungle Eyes, très attendu sixième opus de la formation indie belge Absynthe Minded, voit le jour en 2017, annoncé par une série de dates en tête d'affiche des festivals ainsi qu'une série de singles dont "The Execution". Si l'album ne réédite pas l'exploit de son prédécesseur, titulaire d'une première place dans les charts flamands à sa sortie, Jungle Eyes s'offre néanmoins une très belle septième place dans ce même classement ainsi qu'une percée dans l'Ultratop wallon. © TiVo
CD9,99 €

Pop - Paru le 19 septembre 2005 | Keremos

CD13,49 €

Pop - Paru le 1 janvier 2007 | Universal Music S.A.

CD1,99 €

Pop - Paru le 1 janvier 2010 | Universal Music Division Capitol Music France

CD4,99 €

Pop - Paru le 30 mars 2018 | Sony Music Entertainment

CD2,99 €

Pop - Paru le 6 mars 2020 | Sony Music Entertainment

CD2,49 €

Pop - Paru le 26 mai 2017 | Sony Music Entertainment

CD0,49 €

Pop - Paru le 22 août 2005 | Keremos

CD2,49 €

Pop - Paru le 23 mars 2018 | Sony Music Entertainment

CD2,99 €

Pop - Paru le 10 juillet 2020 | Sony Music Entertainment

CD2,49 €

Pop - Paru le 31 août 2017 | Sony Music Entertainment

CD3,99 €

Pop - Paru le 11 août 2017 | Sony Music Entertainment

CD1,99 €

Pop - Paru le 1 janvier 2012 | Universal Music Division Capitol Music France

CD1,49 €

Pop - Paru le 1 janvier 2007 | Universal Music S.A.

CD1,99 €

Pop - Paru le 1 janvier 2007 | Universal Music S.A.

L'interprète

Absynthe Minded dans le magazine