Étant connecté à Facebook, l'article que vous êtes en train de lire est susceptible d'être partagé au bout de 10 secondes de lecture. Vous pouvez configurer ceci dans vos paramètres de services externes.
Bonne lecture!

Les orphées d’or 2008 sont attribués à…

Cette année, l’Académie du disque lyrique a récompensé, entre autres, Pierre Boulez, Mady Mesplé et Christa Ludwig.

Par Marc Zisman | Nominations et Prix | 23 avril 2008
Réagir
Qobuz

L'Académie du disque lyrique, qui célèbre en 2008 son cinquantenaire, vient de proclamer à l'Opéra Bastille à Paris son palmarès annuel, qui comporte vingt orphées d'or décernés à des CD et des DVD, a-t-on appris auprès des organisateurs.

En tête de ce palmarès figure l'enregistrement DVD de l'opéra De la maison des morts, de Janacek, sous la baguette de Pierre Boulez et dans la mise en scène de Patrice Chéreau (orphée du prestige lyrique de l'Europe). Retrouvez l'article de Classica sur le DVD.

Des récompenses ont aussi été décernées à la colorature française Mady Mesplé pour l'ensemble de sa carrière discographique et théâtrale, et à la mezzo allemande Christa Ludwig à l'occasion de ses 80 ans.

Voici les principaux autres prix :

- Orphée de la meilleure initiative discographique: La Dafné de Marco da Gagliano, direction Jay Bernfeld (CD Arion).

- Orphée du meilleur enregistrement de musique sacrée: Les Vêpres vénitiennes de Porpora, dir. Jean-Marc Andrieu (CD Ligia Digital).

- Orphée du meilleur enregistrement de musique française: Un flot d'astres frissonne par le Chœur Calliope (CD Calliope).

- Orphée du meilleur enregistrement de musique lyrique contemporaine: Jeanne d'Arc au bûcher de Honegger par l'Orchestre national de Montpellier (DVD Accord/Universal).

- Orphée du meilleur interprète de mélodies: l'ensemble Doulce Mémoire pour son CD des madrigaux de Luzzashi Agostini (CD Zig Zag Territoires).

- Orphée du "lyrique en images": Eugène Onéguine de Tchaïkovski par le Metropolitan Opera de New York, dir. Valery Gergiev, mise en scène Robert Carsen (DVD Decca/Universal).

- Orphée du meilleur interprète: le contre-ténor Max Emanuel Cencic pour ses arias de Rossini avec l'Orchestre de chambre de Genève (CD Virgin Classics/EMI).

En vidéo, la fin du premier acte de De la maison des morts, de Janacek, sous la baguette de Pierre Boulez et dans la mise en scène de Patrice Chéreau :

À découvrir autour de l'article

Votre avis

Vos lectures


Inscrivez-vous à nos newsletters