Votre panier est vide

Rubriques :
Sur Scène

Liège aime Tchaïkovski

Par Eva Sauphie |

Du 6 au 9 mai, Louis Langrée dirigera les trois dernières symphonies de Tchaïkovski, trois concertos russes, et Roméo et Juliette dans le cadre du festival « I ♥ Tchaïkovski» à la salle philharmonique de Liège.

L’Orchestre Philharmonique de Liège revisitera sous la houlette de Louis Langrée, les trois dernières œuvres symphoniques de Tchaikovski, à la salle philharmonique de Liège, du 6 au 9 mai à l’occasion du festival « I ♥ Tchaïkovski ».

Ces chefs-d’oeuvres du répertoire symphonique, composés entre 1878 et 1893, sont de véritables explorations de l’univers intérieur du compositeur. « J’ai choisi ces trois symphonies parce je trouve qu’elles forment une trilogie, tout comme les trois dernières symphonies de Mozart ou de Bruckner. Elles sont beaucoup plus personnelles que les trois premières, tant sur le plan de l’expression que de la structure formelle », explique Louis Langrée.

Elles seront mises en perspective avec des œuvres concertantes russes, le célébrissime Concerto pour violon de Tchaïkovski, contemporain de la Symphonie n°4, avec le violoniste Boris Brovtsyn, le Concerto pour piano n°2 de Chostakovitch (1957) au mélancolique mouvement lent avec Anna Vinnitskaya, et le Concerto pour alto de Schnittke (1977-1985) avec Antoine Tamestit.

Ces symphonies seront appréhendées sous un angle évitant tout pathos superflu, et interprétées de manière à retranscrire la précision méticuleuse des partitions, des indications de nuances, de tempos, loin des exagérations « fleur bleue » auxquelles on associe souvent la musique romantique.

« Tchaïkovski est LE compositeur romantique, et sa musique très séduisante pour le « grand public » suscite une réaction presque dédaigneuse de la part de beaucoup d'intellectuels de la musique, la considérant comme trop facile… Je trouve au contraire que la Symphonie n°6 « Pathétique » est d’une audace formelle incroyable. C’est l’anti Neuvième de Beethoven ! », précise le maestro.

Louis Langrée dirige aussi Tchaïkovski à l’opéra. Il y a vingt ans, il conduisait Eugène Onéguine pour la première fois. Directeur musical de l’Orchestre Philharmonique de Liège de 2001 à 2006, il a dirigé avec l’OPL, 144 œuvres de 55 compositeurs différents, allant de Haydn à Lindberg, et créé trois œuvres d'auteurs contemporains belges.

Outre les grandes salles de concert belges, Langrée et l'OPL ont parcouru l'Europe (Musikverein de Vienne, Victoria Hall de Genève, Théâtre des Champs-Élysées à Paris, etc.), et effectué plusieurs tournées en Espagne, Allemagne, France et Europe centrale.

A noter qu’un concert de musique de chambre sera également proposé le 7 mai par le Trio Talweg, avec des trios de Chostakovitch, Rachmaninov et le bouleversant Trio « à la mémoire d’un grand artiste » de Tchaikovski.

Le site officiel de l’Orchestre philharmonique de Liège

Le site de Anna Vinnitskaya

À découvrir autour de l'article