Test avec vidéo-Qobuz du baladeur Hi-Res FiiO X3 II : un rapport performances/prix stupéfiant !

FiiO est une véritable marque "poil à gratter" de l'audio Hi-Res. A l'instar d'un iBasso, l'entité s'évertue à lancer des baladeurs "à pas cher" qui n'auraient pas à rougir de honte face à des cadors du segment dont les œuvres numériques valent 3 à 10 fois le prix d'un X3 II. Qobuz a voulu en savoir plus et s'est livré à un test vérité sur le terrain, avec de vraies oreilles.

Par Patrick-Pierre Garcia | Bancs d'essai | 26 août 2015
Réagir
Qobuz

Qobuz ne s'était pas privé de tester le FiiO X3, et nous remettons le couvert avec son évolution 2015 qui apporte pas mal de petits bonus sympas au programme.

Côté design, personne ne sera surpris de se retrouver face à un modèle dont on reconnaît la paternité d'un seul regard. Le X3 II dispose d'une robe en aluminium de fort bel effet, semble assez équilibré dans sa prise en main, et pèse environ 135 grammes. Afin de le faire tourner, il sera impératif de lui introduire une carte mémoire de type microSD (max 128 GB).

Ce modèle de seconde génération est, sur le papier, assez bluffant car, pour un prix que nous considérons comme "démocratique", il affiche des possibilités inédites sur un baladeur de cet étoffe, à commencer par la compatibilité de lecture des fichiers DSD en natif, sans conversion en signal PCM. Certes, le format DSD n'est pas monnaie courante, mais savoir que, si il débarque de façon plus "conséquente", le X3 II pourra s'en charger, est un bon point.

L'architecture électronique a été totalement revue, ce qui nous pousse à écrire que cette seconde génération est loin d'être un effet d'annonce, mais bel et bien une réelle évolution. Le baladeur accepte donc de travailler avec les fichiers usuels en 24 bits/192 kHz + DSD en natif et fait entrer en piste un DAC Cirrus Logic (CS4398), en remplacement du Wolfson qui était présent sur le premier X3.

L'amplification est confiée à Texas Instruments et, roulements de tambour, deux oscillateurs à quartz entrent en piste pour gérer les fichiers qui sont les multiples de 44,1 kHz (et le DSD) et 48 Hz. En clair, sans décodeur, ils ont pour rôle de réduire les distorsions liées au jitter (erreurs de lecture). Cette débauche technique est une sacrée surprise. Il bombe le torse le petit !

Ci-dessous, la vidéo de présentation signée Qobuz.



Parmi les choses à savoir :
Le FiiO X3 II dispose d'un écran de petite taille (2 pouces) d'une définition de 320 x 240 pixels et d'une interface/menu claire, améliorée, offrant 6 thèmes que l'on peut choisir à volonté. Un égaliseur graphique à 10 bandes peut entrer en piste si on le souhaite et l'appareil embarque une batterie de 2600 mAh permettant de s'amuser pendant une dizaine d'heure avant la recharge.

Le baladeur se gère via une molette qui n'est pas sans rappeler celle de l'iPod des grandes heures et le niveau de volume s'étend sur 120 paliers. On trouve également la possibilité de régler le gain de sortie, la balance, le mode de lecture, et l'appareil est livré avec une housse en silicone, deux protections de l'écran et 3 adhésifs sympas pour le customiser si on le souhaite. La chose pourra endosser le rôle d'un DAC externe, ce qui ne gâche rien !
Dans nos (vraies) oreilles :
Comme à notre habitude, nous sommes partis en vadrouille avec le Fiio X3 II après l'avoir chargé de fichiers en 16 et 24 bits connus de nos services. Il a été arrimé à un casque Sennheiser 800 ainsi qu'à un B&W P7. Nous l'avons utilisé de façon "neutre", sans nous amuser à faire entrer en piste l'égalisation proposée dans le menu.

A l'écoute, la sensation de précision est immédiate, c'est cadencé, propre, avec surtout un médium très clair, qui ne prend pas le pas sur le reste du signal, ce qui est important à nos oreilles pour ne pas se retrouver avec un signal peu ou prou agressif.

La dimensions de la scène sonore est assez impressionnante pour un modèle mono-DAC stéréo, les amateurs de musique pour lesquels cela est primordial devraient l'apprécier. Côté aigu, autre point crucial, le Fiio X3 II affiche une belle définition, accompagnée d'une sibilance très légère (les "s" des paroles qui accrochent), sans agressivité aucune.

Le rendu du grave est ferme sans être envahissant pour autant, mais sachez qu'il est fort présent tout de même et qu'il ne se gêne pas pour faire son show. Globalement, et compte tenu de son prix, excepté quelques cafouillages quand le signal devient très complexe et une sensation de neutralité et d'un peu de "retenu", le Fiio X3 génération 2 est un baladeur plutôt bluffant dans sa retranscription de tous les styles musicaux en 16 et 24 bits (et DSD).
Le jet de fleurs :
- Prix !
- Carapace aluminium
- Qualité générale de la retranscription
- Médium non agressif, aigu défini
- Largeur de la scène sonore pour un modèle mono-DAC Stéréo
- Gain ajustable, peut être utilisé en DAC externe
- Un véritable baladeur grand public aux qualités certaines
- Menu clair, même si ce n'est pas le grand soir...

Viens chercher ta claque, et avec élan ! :
- Quelques cafouillages quand le message devient très complexe
- Texture sonore qui peut paraître trop "neutre" et un peu "retenue"
- Pas de mémoire interne
- Ecran LCD difficilement visible en plein jour
- Interface qui est tout de même à revoir car pas très funky !
Caractéristiques techniques sont ICI

PP Garcia pour Qobuz 2015 / @ppgarcia75 (Twitter)

Pour suivre tout ce qui se passe sur Qobuz, rejoignez-nous sur Facebook !
www.facebook.com/qobuz

Si vous êtes constructeur, importateur, distributeur ou acteur dans le domaine de la reproduction sonore et que vous souhaitez nous contacter, merci de le faire à l'adresse suivante : newstech@qobuz.com

Si vous êtes un passionné de la rubrique Hi-Fi Guide et que vous souhaitez nous contacter, faites-le uniquement à l'adresse suivante : rubriquehifi@qobuz.com

Vos lectures


Inscrivez-vous à nos newsletters