Votre panier est vide

Rubriques :
Bancs d'essai

T+A R1000E : Qobuzissime pour ce superbe récepteur multi source avec amplificateur intégrant l’Application Qobuz !

Par Philippe Daussin |

L'Allemagne est un pays à forte culture musicale aussi est-il plus ou moins naturel que la prestigieuse marque allemande T+A propose désormais l'application Qobuz en Hi-Res au sein de ses réalisations connectées, comme son récepteur multi source avec amplificateur intégré R1000E.

La marque T+A (prononcer T ound A) est probablement la marque allemande de haut de gamme la plus réputée au sein de la communauté des audiophiles très informés et il faut dire que ses très belles réalisations sont dignes du plus grand des intérêts.

Qobuz n'est donc pas peu fier que ce constructeur ait intégré son application de streaming en Hi-Res dans ses appareils connectés, comme le Music Receiver R1000E dont il va être question dans ce banc d'essai.

Le récepteur R1000E n'est qu'une des nombreuses réalisations de la marque, qu'il serait fastidieux d'énumérer, et parmi lesquelles on trouve des enceintes, des amplificateurs, des convertisseurs numérique analogique, des lecteurs de CD et de Blu Ray, des systèmes tout en un, une platine vinyle, etc, mais le R1000E n'est pas la moindre de ces réalisations puisque ce système rassemble en un boîtier dont l'encombrement reste somme toute raisonnable, un lecteur de CD, un lecteur réseau, un DAC avec entrée USB et S/PDIF, deux entrées USB A et un puissant amplificateur numérique de 2 x 115W/8 Ω.

De plus, cet appareil, qui dispose également de sorties stéréo pré amplifiées, peut donc alimenter un bloc d'amplification externe dans le cas où sa puissance paraîtrait insuffisante, et possède un quasi jumeau nommé MP1000E et qui lui est fort semblable hormis le fait qu'il ne dispose ni d'entrées analogiques ni d'amplificateur intégré, mais dispose en revanche de sorties audio symétriques, on est haut de gamme ou on ne l'est pas.


Présentation

Le Music Receiver T+A R1000E est un bel appareil disponible en finition aluminium anodisé brossé naturel avec les flancs noirs. Au milieu de la façade prend place un large afficheur aux indications d'un beau bleu surplombant le tiroir à disque dont on devine à peine la présence.


Tout à gauche de la façade prennent place une prise casque au standard Jack 6,35 mm et le bouton de mise en marche. Viennent ensuite quatre touches permettant de sélectionner les sources, chacune d'elles offrant plusieurs choix.

La première donne le choix entre l'entrée USB B, donc le fonctionnement du R1000E en DAC, les entrées USB A (USB Media), et l'accès aux serveurs sur le réseau (SCL : Streaming Client).

La deuxième permet de choisir le lecteur de CD ou la liaison Bluetooth (aptX), tandis que la troisième donne accès aux radios FM, aux radios numériques (DAB), pour les pays où elles existent, ou aux radios Internet (c'est sur cette position que l'on a accès aux services musicaux, dont Qobuz).

Enfin, la quatrième touche sélectionne l'une des entrées numériques S/PDIF ou l'une des entrées analogiques situées sur le panneau arrière. Sous ces quatre touches prend place une entrée USB A pour un support de stockage USB.

Les trois touches situées verticalement sur la gauche de l'afficheur donnent accès aux menus affectés aux sources (s'il y a lieu), à la configuration du système, et aux réglages de tonalité et de balance ainsi qu'au loudness.

A droite de l'afficheur se trouvent trois touches pour le lecteur de CD (éjection, lecture/pause et arrêt), la lecture/pause et l'arrêt, celles-ci fonctionnant également avec d'autres sources (lecture sur réseau ou sur support USB). Vient ensuite le pavé de navigation dans les menus ou les fichiers, avec une touche centrale de validation.

Tout à droite de la façade, on trouve les touches de réglage de volume avec, entre les deux, la touche de mute symbolisée par un haut-parleur et inactive lorsqu'un casque est branché, les touches de sauts avant et arrière (CD et autres sources), une touche permettant de modifier les informations affichées et une autre donnant accès à la liste des favoris.

La télécommande, très complète, qui présente un aspect très moderne avec des touches arborant différentes couleurs, se révèle être un objet assez lourd (plus de 220g avec les piles !) puisque la partie supérieure est faite d'une épaisse plaque d'aluminium.

Connectique

La face arrière du récepteur multi source T+A R1000E dispose d'une connectique assez riche, aussi bien du point de vue numérique qu'analogique. On dénombre ainsi huit entrées numériques, une entrée USB B, la liaison réseau sur prise RJ45 (doublée en WiFi), cinq entrées S/PDIF (deux optiques, limitées à 96 kHz, et trois coaxiales), auxquelles on peut ajouter une prise USB A pour brancher un disque dur ou une clef USB, l'autre prise USB A servant au branchement d'une antenne WiFi. Les deux connecteurs RJ45 à droite de ces prises sont spécifiques au bus de contrôle E2 de T+A. On note aussi la présence d'une sortie numérique S/PDIF coaxiale.

On remarque également trois prises coaxiales pour des antennes, une pour la radio FM, une deuxième pour le Bluetooth, et une troisième destinée à l'upgrade de l'appareil via un dispositif radio T+A.


Du côté de l'analogique, on trouve trois entrées stéréo sur prises Cinch, la troisième pouvant être transformée en entrée phono par adjonction d'un module optionnel, pour cellule à aimant mobile (MM : Moving Magnet) ou à bobines mobiles (MC : Moving Coil). On dispose aussi de deux sorties pour subwoofer, d'une sortie ligne et d'une sortie stéréo à niveau variable (pré amplifiée) pouvant être raccordée à un bloc d'amplification ou à des enceintes amplifiées, et bien sûr, des borniers pour une paire d'enceintes acoustiques.

Réalisation

Pas un cm2 de perdu à l'intérieur du récepteur multi source T+A R1000E et deux cartes s'invitent même à l'étage tête en bas, la carte USB et la carte de conversion numérique analogique comprenant aussi les entrées et sorties analogiques. Malgré la densité l'ensemble reste propre et conçu de manière rationnelle. On trouve ainsi sur la gauche du mécanisme de lecture des CD placé en position centrale, l'alimentation à découpage destinée à toute la partie numérique y compris la gestion de l'électronique, et, sur la droite, le gros transformateur toroïdal, fabriqué par Noratel, pour l'alimentation des parties analogiques et l'amplification.


On peut voir sur la carte USB un processeur SAVI Audio Bravo SA9027 qui gère les signaux numériques de l'entrée USB dans la limite d'un échantillonnage sur 32 bits à 96 kHz ainsi qu'un générateur d'horloge de précision SA8133 du même fabriquant.


Au milieu de la carte principale trône un gros micro contrôleur NXP LPC2478 se chargeant entre autres des liaisons Ethernet et USB 2.0 ainsi que de l'affichage et intégrant aussi huit convertisseurs analogique numérique, dont deux sont probablement utilisés pour numériser les entrées analogiques.

Dans le bas du visuel, on peut voir le transformateur d'isolement de l'entrée RJ45 (Ethernet filaire), ainsi que, complètement sur la gauche, celui de la sortie numérique S/PDIF coaxiale, et, légèrement au-dessus à droite, le circuit prenant en charge les entrées numériques S/PDIF, coaxiales et optiques, un transceiver Wolfson WM8805 pouvant gérer huit entrées et une sortie.


Tout en haut de la carte se trouve le module Bluetooth BC128 (aptX) du fabricant britannique BlueCreation. On peut voir à côté du micro contrôleur NXP une carte Rapsberry Pi Compute Module équipée d'un chip Broadcom BCM8835.


Dès qu'elle est mise dans le bon sens, la première chose que l'on remarque sur la carte dédiée aux étages de conversion numérique analogique, à la pré amplification et aux entrées et sorties analogiques (visu ci-dessous), ce sont les quatre condensateurs électrochimiques de 2200 µF/35V servant de réservoir de courant aux tensions de ±12V servant à alimenter les amplificateurs opérationnels. Juste à proximité de ces bombonnes on peut voir les deux puces Burr-Brown PCM1795 (32 bits à 192 kHz, une puce par canal) qui vont transformer les signaux audio numérique en signaux audio analogiques. Sur chaque canal, deux amplificateurs opérationnels doubles OPA2134 Burr-Brown transforment les signaux différentiels en courant issus des PCM1795 en signaux en tension qui sont ensuite traités par un filtre actif construit autour d'un OPA134.


Trois régulateurs intégrés en boîtier à montage en surface (à côté du sigle T+A) stabilisent les tensions utilisées sur la carte, à savoir le +3,3V pour la partie numérique des puces de conversion et les tensions de ±5V nécessaires au fonctionnement des deux circuits de réglage de volume PGA2311 pour les sorties pré amplifiées, fabriqués également par Burr-Brown.

Ces derniers, ainsi que quatre amplificateurs opérationnels OPA2134 prennent place à proximité des prises Cinch, servant à donner du gain aux signaux analogiques pour alimenter la sortie Pre Out et dans le filtre actif pour les sorties Sub (partie basse à gauche sur le visuel).

Dans l'angle inférieur droit du visuel on peut voir l'amplificateur pour casque qui est réalisé autour d'un performant amplificateur opérationnel double OPA2192 de Texas Instruments et de transistors de puissance Infineon BCX68 fonctionnant, semblerait-il, en classe A.

On remarque aussi, sous chaque PGA2311, la présence d'un circuit Analog Devices AD5282 disposant de 256 pas de réglage de volume à commande numérique et servant probablement au réglage du niveau vers l'amplificateur interne, qui est un modèle à découpage utilisant des puces IRS2902 International Rectifier fonctionnant en classe D associées à des transistors MosFet doubles dont nous n'avons pu voir que les cinq broches (peut-être des IRFI4020H ?) et les têtes des vis de fixation sur la barre en aluminium solidaire du fond du boîtier leur servant de dissipateur thermique.


On remarquera que l'alimentation de cette partie amplification est directement implantée à proximité et puise son courant dans le gros transformateur toroïdal. Ce n'est pas moins de six condensateurs électrochimiques de 2200 µF/63V qui servent à son filtrage, les quatre autres situés auprès des selfs participent avec celles-ci à la mise en forme analogique des signaux PWM découpés par les transistors MosFet. On notera aussi la présence de condensateurs à couches plastique, traditionnels et à montage en surface, au niveau des borniers des enceintes.

Application, écoute

Quelques captures d'écran de l'application TA Control dans sa version pour Android.

- L'application TA Control sur la page Google Play


- démarrage de l'application


- les serveurs UPnP présents sur le réseau sont listés


- le R1000E est détecté


- affichage des applications musicales en ligne dont Qobuz après appui sur l’icône Streaming


- lecture d'un album avec l'application Qobuz


- affichage d'une partie des sources (icône Source active)


- sélection d'une clef USB branchée sur le connecteur USB A en façade (icône USB Media active)



A l'écoute du T+A R1000E c'est du très bon, excellent même, et à aucun moment on n'a l'impression d'écouter un amplificateur à découpage mais un très bon amplificateur analogique. La restitution sonore délivrée est particulièrement vive et fine, comme nous l'avons constaté à l'écoute de L'Allegro de la Suite Américaine de Dvořák par Ivan Fischer dirigeant l'Orchestre du Festival de Budapest où l'on capte les moindres tintements du triangle au milieu du flot instrumental restitué avec maestria et précision.

Très riche en couleurs également, la cantate profane Carmina Burana de Carl Orff dans l'interprétation du London Philharmonic Choir et du London Philharmonic Orchestra dirigés par Hans Graf est retranscrite par le R1000E avec toute sa vivacité et sa richesse de timbres sans qu'à aucun moment on ne sente la moindre trace de dureté. On aurait même par moment presque l'impression que la restitution manque un peu de sous bassement.

Mais l'écoute des titres North Star et Silent Space de l'album Tale Of Us vient à point nommé nous confirmer que c'est bel et bien une impression et que si la musique contient du grave, et même cataclysmique comme dans ces titres, le T+A R1000E sait faire parler la poudre, comme on dit, et délivre des graves fermes et puissants jusqu'à des niveaux sonores pas raisonnables du tout, au point où on se demande si les membranes des boomers de nos enceintes Triangle Antal Anniversary ne vous pas se détacher des châssis !

Avec Le lac de l'album & de Julien Doré, la restitution est aérienne et fluide et met parfaitement ce titre en valeur, précisons que nous effectuons nos écoutes corrections de tonalité et loudness hors service et que l'effet de ce dernier à faible volume apporte effectivement un renforcement appréciable des extrémités du spectre sonore que chacun appréciera selon ses goûts et avec les enceintes utilisées.

En réception Bluetooth aptX, et en écoutant le titre How To Fall In Love de l'album Size Isn't Everything des Bee Gees sur la sortie casque, on ne peut qu'apprécier également la très bonne qualité sonore délivrée par cette dernière, et aussi l'efficacité du codage aptX, en se régalant les oreilles de cette musique restituée avec toute sa chaleur, un registre grave très solide et une belle sensation globale d'espace dans lequel les voix semblent comme suspendues. Très beau.

Pour conclure, le récepteur multi source avec amplificateur T+A R1000E est un bel appareil moderne permettant d'écouter de la musique depuis toutes les sources audio existantes, y compris une platine vinyle si on l'équipe du module optionnel. Compatible avec l'application Qobuz en Hi-Res, il offre de plus une excellente qualité sonore, sortie casque comprise, et mérite largement notre récompense Qobuzissime.

Spécifications
User Manual (en anglais)
Driver/software installation manual
Site T+A
Aide en ligne application T+A iOS
Contact

Capacités de lecture

***

Pour suivre tout ce qui se passe sur Qobuz, rejoignez-nous sur Facebook !
www.facebook.com/qobuz

Si vous êtes constructeur, importateur, distributeur ou acteur dans le domaine de la reproduction sonore et que vous souhaitez nous contacter, merci de le faire à l'adresse suivante : newstech@qobuz.com

Si vous êtes un passionné de la rubrique Hi-Fi Guide et que vous souhaitez nous contacter, faites-le uniquement à l'adresse suivante : rubriquehifi@qobuz.com