Votre panier est vide

Rubriques :
Bancs d'essai

FX-Audio D802 : puissance et qualité sonore pour cet amplificateur full digital à la taille mini !

Par Philippe Daussin |

En réalisant un transfert direct des données audio numérique depuis ses entrées numériques jusqu'à sa puce d'amplification exploitant directement ces données, le D802 FX-Audio propose à la fois compacité, puissance et très bonne qualité sonore dans un encombrement réduit et offre par ailleurs des égalisations pré programmées permettant de modeler le rendu sonore.

L'amplification a découpage, ou classe D dans la classification des types d'amplification et appelée de manière erronée numérique pour cette raison (D évoquant immanquablement digital) n'est pas vraiment récente dans le monde de la Haute-Fidélité.

Cependant, alors qu'à ses débuts celle-ci était souvent confiée à des modules développés par quelques constructeurs les réservant à leurs propres besoins (Hypex, B&O Ice Power, Sony S-Master, Yamaha, Flying Mole), de grands fondeurs de circuits intégrés ont mis au point des puces d'amplification à découpage disponibles pour toutes les marques souhaitant les utiliser.

Les plus modernes de ces puces exploitent directement les signaux numériques sous la forme du bus I2S, et donc sans qu'il soit nécessaire de les convertir auparavant en signaux analogiques et les transforment directement en signaux à modulation de largeur d'impulsion (PWM) auxquels des cellules de filtrage donnent une forme analogique pouvant être transformée en sons audibles.

C'est une puce à découpage récente du fabricant STMicroelectronics et disposant de nombreuses fonctionnalités qu'on ne connaît pas sur d'autres puces de ce type qu'utilise la marque chinoise FX-Audio pour son nouvel amplificateur full digital D802 disposant d'une entrée USB et de deux entrées S/PDIF. Un autre modèle, équipé en plus d'une entrée stéréo analogique et d'un récepteur Bluetooth aptX, est également disponible sous la référence D802C.

Partons maintenant à la découverte de petit amplificateur offrant à la fois puissance et très bonne qualité sonore pour un tarif aussi décoiffant que son punch !


Présentation

Présentation pour le moins sérieuse pour l'amplificateur FX-Audio D802, surtout dans sa livrée noire, la finition argentée se montrant nettement moins austère, mais cela n'empêche pas cet appareil de respirer la solidité et d'inspirer confiance.


La mise sous tension s'effectue par le bouton situé le plus à gauche sur la façade, celui se trouvant à côté permettant de choisir l'entrée numérique. Une LED témoin rouge signale la mise sous tension tandis qu'une LED Mute reste illuminée en permanence sous le sélecteur de source sans que le constructeur en donne la raison (visiblement cette LED est activée en même temps que les relais de sortie).

Un petit afficheur central de type OLED indique l'entrée en service, le volume la fréquence d'échantillonnage, le réglage des graves et des aigus, accessible par pressions sur le bouton de volume, qui n'est pas un potentiomètre mais un encodeur agissant sur un atténuateur électronique.

Cet afficheur permet également de choisir diverses égalisation pré programmées, et ceci via la petite télécommande fournie qui, elle, permet effectivement d'activer le Mute, cette indication apparaissant alors sur l'affichage à la place de Volume. La diode de réception des signaux infrarouge de la télécommande se fait une petite place entre l'afficheur et le bouton de volume.

Connectique

Pas d'entrée analogique pour le D802, celui-ci ne connaît que les entrées numériques, au nombre de trois, une USB de type B pour relier à un ordinateur, un smartphone ou une tablette sous Android, et deux entrées S/PDIF, une coaxiale et une optique. Le raccordement aux enceintes se fait par des borniers acceptant aussi bien les fiches banane que les fils dénudés.


Réalisation

Hormis l'affichage et les commandes, l'électronique du D802 tient sur une unique carte, pas bien grande (11 x 17 cm), et de réalisation soignée, occupant la totalité de la surface du boîtier.


Une grande partie de cette carte, si l'on peut dire, est dédiée à l'amplificateur, les circuits numériques et de contrôle restant assez peu gourmands en place.

L'interface USB est gérée par un processeur Via VT1630A compatible avec les signaux audio numérique jusque 24 bits à 96 kHz (ordinateur et iPhone-iPad sous iOS) et les entrées coaxiale et optique sont prises en charge par une puce Asai Kasei AK4113 (24 bits à 192 kHz).


Juste à côté de cette puce prend place le micro contrôleur de gestion dont le constructeur a pris soin d'effacer le marquage. On trouve également l'encodeur permettant le réglage du volume et la diode de réception des signaux infrarouge de la télécommande.


L'amplification à découpage utilise une puce d'origine STMicroelectronics, en l'occurrence un modèle STA326 qui rassemble en son cœur quatre amplificateurs qui peuvent être configurés de trois manières différentes. Tout d'abord un fonctionnement stéréo classique permettant de disposer de 2 x 50 W dans 8Ω avec les quatre amplificateurs fonctionnement deux par deux en mode ponté. On peut également utiliser deux amplificateurs en mode demi-pont et les deux autres en mode ponté pour obtenir une amplification triphonique délivrant 2 x 40 W dans 8Ω et 1 x 80 W dans 8Ω. Enfin, les quatre amplificateurs peuvent être configurés pour fonctionner en mode ponté avec deux unités en parallèle par banche du pont, l'ensemble délivrant ainsi une puissance de 1 x 160 W dans 8Ω.


Ce STA326 est donc un modèle très évolué qui dispose également de trente deux courbes d'égalisation programmées, d'un contrôle automatique de loudness, d'égalisations programmables par le designer, du contrôle des graves et des aigus, ainsi que du réglage du volume, ces dernières fonctionnalités étant utilisées par FX-Audio. Notons également qu'un contrôle automatique de gain TV (non utilisé ici) est également au programme, une attention louable lors d'une utilisation dans un système audio visuel pour brider l'augmentation du niveau sonore lors des spots publicitaires.

Malgré sa puissance élevée de 2 x 50 W dans 8Ω, son excellent rendement permet de n'utiliser qu'un radiateur de refroidissement de taille très raisonnable (ôté sur la vue ci-dessus). Le datasheet de cette petite merveille peut être consulté en cliquant sur ce lien. Notons également que le STA326 fonctionnant en pont, les bornes noires du connecteur pour les enceintes ne sont pas reliées à la masse aussi ne sera-t-il pas possible d'utiliser un caisson de basse que l'on relie normalement aux sorties enceintes d'un amplificateur, ni même de caisson de basse d'ailleurs puisque le D802 ne possède pas de sortie subwoofer.

On trouve ensuite les cellules de filtrage composés de selfs et de condensateurs à diélectrique plastique qui vont transformer les signaux de l'amplificateur à découpage ST326 en signaux analogiques exploitables par des enceintes acoustiques auxquelles il parviendront après avoir été commutés par des relais. Entre ces cellules, trois condensateurs électrochimiques de 1800 μF/35V de marque Nichicon servent de réserve de courant à l'amplificateur.

Ecoute

L'amplificateur FX-Audio D802 disposant de nombreuses égalisations préprogrammées, parmi lesquelles Flat (plat ou aucune correction), c'est bien sûr celle-ci que nous avons choisie pour réaliser nos écoutes.

Celles-ci ont débuté avec la Danse des Acrobates extrait du très bel album Snegurochka de Tchaikovsky, interprété par Kristjan Järvi conduisant le MDR Leipzig Radio Symphony Orchestra où le D802 ne s'est pas fait prier pour suivre la dynamique trépidante de ce morceau sans que l'on ait besoin de pousser le volume (mais un peu quand même). C'est qu'il a la pêche cet amplificateur et le message sonore délivré est plutôt bien équilibré et propre avec des aigus bien piqués et assez bien différenciés (on parvient bien à distinguer le léger tintement du triangle) et des graves très vifs et fermes.

Plutôt bluffant, en revanche les quelques égalisations qui auraient pu convenir à du classique ne nous ont pas convaincus, l'équilibre satisfaisant des enceintes Triangle Antal Anniversary que nous utilisons ne nécessitant visiblement pas de corrections un peu musclées, mais là encore, ce sera à chacun à voir selon ses goûts et ses enceintes.

Avec le fameux Dans le Hall du Roi de la Montagne extrait de Peer Gynt de Grieg par Jeffrey Tate conduisant le Berliner Philharmoniker on continue dans la bonne humeur et avec une gradation du niveau sonore que l'on suit très bien car de le D802 se montre aussi fort bien à l'aise avec les faibles modulations et grimpe dans les tours à la demande. On notera aussi une image sonore large et aérée où les divers groupes d'instruments prennent bien place.

On se régale également bien les oreilles avec Radio Ga Ga de l'album The Platinum Collection de Queen où là encore il n'est pas nécessaire de mettre le pied dans le coin ni d'activer une égalisation pour obtenir une restitution où la chanson de Queen s'exprime avec toute sa richesse musicale et son potentiel émotif. Et sans vouloir dire que le D802 est un amplificateur de sonorisation, sa réserve de puissance et son punch ne lui ferait certainement pas peur pour animer une soirée dansante.

Notre bien aimé My Sweet Lord de l'album All Things Must Pass de George Harrison se voit aussi reproduit avec équilibre, chantant à souhait et avec des accords de guitare particulièrement lumineux et fins. Une fort belle restitution.

Pour conclure, il ne fait plus de doute que l'amplification à découpage a gagné sa place dans la Hi-Fi de qualité et ce modèle FX-Audio D802 se positionne assurément comme un champion dans la catégorie en offrant la qualité sonore, le punch et de nombreuses options de réglage, le tout dans un encombrement minimal et à un prix tout doux.

Spécifications
Site constructeur
Contact

Capacités de lecture


Nos remerciements à Audiophonics pour le prêt du FX-Audio D802.

***

Pour suivre tout ce qui se passe sur Qobuz, rejoignez-nous sur Facebook !
www.facebook.com/qobuz

Si vous êtes constructeur, importateur, distributeur ou acteur dans le domaine de la reproduction sonore et que vous souhaitez nous contacter, merci de le faire à l'adresse suivante : newstech@qobuz.com

Si vous êtes un passionné de la rubrique Hi-Fi Guide et que vous souhaitez nous contacter, faites-le uniquement à l'adresse suivante : rubriquehifi@qobuz.com