Votre panier est vide

Rubriques :
Bancs d'essai

NuForce MMP : l'écoute au casque en duo, en métro, et pour une poignée de brouzoufs !

Par Philippe Daussin |

Après avoir dopé le marché des casques Hi-Fi, l'écoute de musique dématérialisée en mobilité est en train de faire décoller celui des petits amplificateurs autonomes pour casque que l'on branche à son smartphone ou toute autre source audio nomade. NuForce, pour qui l'amplification n'est pas une nouveauté, vient de lancer le MMP (Mobile Music Pump), un petit amplificateur qui redonnera un coup de peps à des signaux faiblards et pourra même alimenter deux casques. Finie l'écoute en égoïste !

Le fabricant américain NuForce ne rate jamais l'occasion de jouer les Jivaros en réduisant la taille des appareils qu'il développe, nous l'avons vu encore récemment avec l'amplificateur numérique STA-100 dont la compacité se doublait d'une puissance globale de près de 400W sous 4? !

Avec l'amplificateur pour casque MMP (Mobile Music Pump), on n'est pas vraiment dans le même monde et c'est un concentré de quelques dizaines de milliwatts de puissance qui sommeillent dans cet appareil si minuscule qu'on peut le dissimuler derrière une carte de crédit pour ne pas se le faire voler !

Il est clair qu'un tel encombrement permettra de trimballer son amplificateur pour casque partout avec soi sachant qu'il dispose simplement d'une entrée analogique sur prise Jack 3,5mm que l'on pourra donc aussi bien relier à la sortie casque d'un smartphone que d'une tablette ou d'un ordinateur et qu'il pourra alimenter simultanément deux casques présentant au moins 32? d'impédance.

Présentation

Au tarif où est proposé le NuForce MMP (59 euros) on ne peut pas s'attendre à une présentation qui laisse pantois, aussi c'est une minuscule boîte en plastique noir ou blanc, au dessin basique, d'une masse de 22g et munie d'une attache triangulaire que l'on saisit d'une main un peu circonspecte, car l'appareil fait un peu cheap, on ne peut le nier.


Sur la droite de la face avant se trouvent l'interrupteur de mise sous tension, celle-ci étant indiquée par l'illumination en vert d'une LED, et deux prises au standard Jack 3,5mm permettant le branchement de deux casques.

Une prise micro USB située sur la face opposée permet de recharger la batterie, et uniquement cela, la LED de la face avant s'illuminant alors en orange, que l'appareil soit ou non sous tension, et repassant en vert lorsque la charge est terminée. Juste à côté de cette prise micro USB se trouve la prise Jack d'entrée que l'on reliera à la source que l'on veut écouter.

Un petit interrupteur à glissière placé sur le côté change le gain de l'amplificateur (x3 ou x5) pour l'adapter au niveau de la source ou à la sensibilité du ou des casques.

Fabrication

Le petit boîtier est entièrement occupé par le circuit accueillant l'électronique et la batterie d'alimentation pour l'utilisation en nomade. L'ensemble est fabriqué proprement et le circuit n'utilise que des composants à montage en surface afin de pouvoir être plaqué sur le fond du boîtier car sa seconde face reste ainsi totalement plane.

L'électronique

Il y a quand même un peu de monde sur la carte de ce petit NuForce MMP. Cela reste en grande partie, au niveau électronique, des composants discrets (résistances, condensateurs, diodes et transistors pour la plupart, et dont le rôle est principalement la charge de la batterie et la commutation entre l'alimentation de l'électronique par celle-ci et celle par le 5V de l'entrée USB).

Seul l'amplificateur à proprement parler fait appel à un circuit intégré spécialisé, en l?occurrence un AK4201 de Asahi Kasei (repéré U1 sur la carte).


Le AK4201 peut délivrer jusqu'à 2 x 65 mW/16? lorsqu'il est alimenté en 5V (fonctionnement avec le cordon USB raccordé) et jusqu'à 2 x 30 mW/16? lorsqu'il est alimenté en 3,3V (fonctionnement sur batterie), l'impédance de 16? correspondant à deux casques 32? branchés simultanément.

Nous avons extrait son schéma de principe du datasheet du constructeur et allons vous en proposer un petit "commentaire".


En premier lieu on peut remarquer que chaque canal a droit à son propre régulateur de tension, ce qui est une bonne chose car cela annule l'influence d'un canal sur l'autre et améliore ainsi les performances, en particulier la séparation des canaux (typiquement 80 dB, rapport de 10 000 à 1, avec 16? de charge par canal).

Asahi Kasei insiste également sur la présence dans la puce d'une pompe de charge (charge pump) générant une tension négative, permettant ainsi d'avoir des signaux référencés au 0V en sortie qui pourront être raccordés directement au(x) casque(s) sans avoir à utiliser de condensateurs, ceux-ci étant alors nécessairement des modèles électrochimiques.

Ce type de condensateur est en effet à éviter sur le trajet des signaux audio qu'ils peuvent colorer, et de plus, avec deux casques branchés, leur valeur doit être relativement élevée pour ne pas atténuer les fréquences graves.

Le gain (rapport entre la tension de sortie et la tension d'entrée) est fixé par le rapport entre la résistance Rf (R feed back ou résistance de contre réaction) et Ri (R input ou résistance d'entrée) et le petit interrupteur à glissière repéré X2 sur la photo du circuit permet de choisir entre un gain de 3 ou un gain de 5 en changeant la valeur de l'une de ces résistances.

Ecoute

Il n'est pas bien gros l'amplificateur NuForce MMP mais il a un sacré punch. Il faut aussi dire qu'avec un gain de 3 et encore plus de 5, on obtient vite de la puissance, en revanche il faudra faire attention avec les musiques possédant une large plage dynamique car on n'est alors pas à l'abri de saturations lors des pointes de modulation du fait de la tension globale d'alimentation qui reste malgré tout assez peu élevée.

Ainsi, à l'écoute de l'Allegro de la Suite Américaine de Dvorak par l'Orchestre du Festival de Budapest dirigé par Ivan Fisher (version 24 bits à 192 kHz), le MMP NuForce, comme nous l'avons déjà dit, ne manque pas de punch (attention à ne pas trop pousser le volume car il y a de la dynamique) et cet allegro a été restitué avec toute sa vigueur (même si parfois nous aurions aimé un peu moins de force vive) et avec un bon respect des timbres, du détail et de l'aération.

Quant aux passages plus calmes de ce morceau, sans atteindre la fluidité d'amplificateurs techniquement plus pointus, leur restitution montrait une douceur appréciable.

Avec Roar extrait de l'album Prism de Katy Perry, les décibels arrivent en nombre et ça cogne très fort, comme avec Dare (La La La) de l'album Shakira de la chanteuse du même nom où l'énergie coule à flot sans que l'on ait besoin d'insister sur le volume.

Pour conclure, l'amplificateur pour casque NuForce MMP est un petit concentré d'énergie qui offre un rendu sonore très pêchu qui couvrira facilement les bruits ambiants et revitalisera sans peine les signaux les plus apathiques en provenance d'une source nomade, ménageant par la même occasion la batterie de cette dernière.


Prix : environ 60 euros

Spécifications
Amplificateur MMP sur site NuForce
Contact

***


Si vous êtes constructeur, importateur, distributeur ou acteur dans le domaine de la reproduction sonore et que vous souhaitez nous contacter, merci de le faire à l'adresse suivante : newstech@qobuz.com

Si vous êtes un passionné de la rubrique Hi-Fi Guide et que vous souhaitez nous contacter, faites-le uniquement à l'adresse suivante : rubriquehifi@qobuz.com