Catégories :

Cocktail Audio CA-X40 : en avant pour Qobuz sur sa chaîne Hi-Fi !

Le choix de lecteurs réseaux intégrant l'application Qobuz permettant ainsi de streamer ses musiques préférées directement depuis sa chaîne Hi-Fi s'est enrichi récemment d'un modèle de la marque Cocktail Audio, le CA-X40. Conçu avec un esprit très audiophile, ce CA-X40 est plus exactement une source universelle puisqu'il est également équipé d'un lecteur de CD, ceux-ci pouvant être rippés sur un disque dur que l'on installera dans l'emplacement prévu à cet effet, d'une entrées USB A, d'un tuner radio...

Par Philippe Daussin | Bancs d'essai | 15 janvier 2015
Réagir

Nous vous avions présenté il y peu de temps le banc d'essai du petit système Cocktail Audio X12 n'ayant d'autre prétention que de faire apprécier la musique depuis son lecteur réseau, ou encore son lecteur de CD, sans oublier l'accès à l'immense bibliothèque musicale Qobuz grâce à l'application de streaming Qobuz intégrée à cet appareil.

Il n'en fallait pas plus pour que l'importateur de la marque nous propose le haut de gamme de la maison Cocktail Audio, nous avons cité le CA-X40.

Affichant des prétentions musicales plus audiophiles que le X12, le CA-X40 adopte extérieurement un boîtier et une présentation lui permettant de s'intégrer sans peine dans un ensemble Hi-Fi traditionnel, et offre intérieurement tous les attributs électroniques dont ne sauraient s'affranchir ce type d'appareil : transformateur toroïdal, alimentations linéaires pour les étages analogiques, puce de conversion de haut de gamme...

Pour le reste, le CA-X40 intègre, comme son petit frère, l'application Qobuz, et offre de nombreuses fonctionnalités comme la lecture et le "rippage" de CD sur un disque dur interne (que l'on installera par soi même car le CA-X40 n'en propose pas de série), la lecture en réseau des fichiers audio en Haute Définition, y compris en DXD, mais pas en DSD, la lecture de ce type de fichier n'étant possible que depuis un support amovible branché sur la prise USB de la façade.


Présentation

On ne peut pas vraiment dire que la présentation du CA-X40 soit d'une folle gaité, surtout dans sa finition noire, la finition argentée nous faisant meilleur effet. Mais ce n'est là qu'une affaire de goûts.

La large façade du CA-X40 présente une bonne hauteur due au grand affichage et aussi à l'agencement interne que nous découvrirons par la suite. Tout à gauche, on trouve la molette de volume, le bouton de mise en marche, une prise casque au standard Jack 6,35 mm, une prise USB A pour brancher un support de stockage amovible, une entrée auxiliaire sur prise Jack 3,5 mm, et enfin la fenêtre du récepteur de télécommande.


A peu près au milieu de la façade prend place la fente d'insertion du mécanisme de lecture des CD, puis viennent l'affichage, et sur la droite de celui-ci la molette de navigation, servant aussi de lecture/pause pour le CD, et quatre touches agissant en complément de la molette pour la navigation ou lors de la lecture d'un CD.

Le Cocktail Audio CA-X40 peut également être piloté depuis sa télécommande.

Connectique

Le Cocktail Audio CA-X40 dispose d'une connectique riche aussi bien en entrées qu'en sorties.

Il dispose d'un accès réseau sur prise RJ45, de deux entrées S/PDIF (coaxiale et optique) et de trois sorties numériques, deux S/PDIF, sur prises coaxiale et optique, et une sur prise XLR au standard professionnel symétrique AES/EBU.


Deux entrées analogiques sont également disponibles, l'une étant dédiée à une platine phono et l'autre à une source sortant un signal linéaire.

Deux prises USB A permettant de brancher des supports de stockage surplombent un tiroir dans lequel prendra place le disque dur (3,5", 2,5" ou SSD) sur lequel seront rippés les CD.

L'affichage pourra être doublé sur un téléviseur en raccordant celui-ci à la prise HDMI à côté de laquelle prend place la prise coaxiale pour l'antenne du tuner FM.

Les signaux audio seront raccordés à un amplificateur soit sur les prises Cinch en mode asymétrique, soit sur les prises XLR en mode symétrique si l'on dispose d'un amplificateur adapté. Ces signaux sortent à niveau variable et celui-ci est commandé en même temps que le niveau sur la sortie casque depuis la molette en face avant ou depuis la télécommande.

Réalisation

Malgré ses nombreuses fonctionnalités, le lecteur réseau CA-X40 présente une réalisation interne propre qui inspire confiance, et, comme tout appareil audiophile qui se respecte, celui-ci adopte pour la plupart de ses circuits des alimentations de type linéaire associées à un transformateur toroïdal, une alimentation à découpage étant réservée à l'affichage et aux fonctions de gestion.


On trouve ainsi, non loin des sorties numériques S/PDIF et AES/EBU dont on peut voir le transformateur d'isolation et d'adaptation d'impédance, l'alimentation + 5V destinée aux circuits numériques et les alimentations symétriques de + ou - 15V de la partie analogique (cette partie du circuit est masquée par la carte des sorties analogiques sur la vue générale).


Les filtrages après redressement sont sont assurés respectivement par un condensateur de 2200 ?F/25V et deux condensateurs de 2200 ?F/35V, tandis que les tensions sont stabilisées par des régulateurs intégrés de types 7805, 7815 et 7915 d'origine KIA. On remarque aussi la présence d'un régulateur 1117-33 délivrant une tension de 3,3V nécessaire au fonctionnement de certains circuits intégrés, dont les puces d'interface numérique et de conversion.

On peut voir l'une de celle-ci sur la vue ci-dessous,à proximité des entrées numériques S/PDIF. Il s'agit d'un récepteur audio numérique avec conversion de taux d'échantillonnage sur 24 bits à 192 kHz de type SRC4392 fabriqué par Burr-Brown.


La correction RIAA de l'entrée phono (partie inférieure droite du visuel ci-dessous) est organisée autour d'un amplificateur opérationnel Burr-Brown OPA2134, un modèle apprécié en audio.

Ce sont également des amplificateurs opérationnels de ce type qui sont au c?ur des filtres anti repliement (anti aliasing) précédant le convertisseur analogique numérique, un modèle Cirrus Logic CS5351 échantillonnant les signaux sur 24 bits à 192 kHz (partie gauche de la photo pour ces éléments).


Dans la partie supérieure droite on peut voir le module tuner ainsi que le circuit de commutation des entrées analogiques (y compris l'entrée auxiliaire en façade, dont les signaux arrivent par fils blindés sur le connecteur blanc). Il s'agit d'un NJM2755 fabriqué par la New Japan Radio Company (JRC).

Le châssis pouvant accueillir un disque dur interne pour stocker les CD rippés est surmonté d'une carte sur laquelle se trouvent l'interface réseau, la gestion du lecteur de CD, deux entrées USB A, ainsi que la sortie HDMI qui pourra copier l'afficheur de la façade sur un téléviseur afin d'avoir un plus grand confort d'utilisation.


Les entrées USB A sont gérées par un circuit Terminus FE1.1s (Hub USB 2.0 High Speed à quatre entrées) tandis que l'interface réseau est confiée à une puce Atheros AR8035.

Le traitement des signaux en provenance du réseau est ensuite effectué par un processeur refroidi par un dissipateur à ailettes.

Un circuit PL-2571 du fabricant Prolific assure l'interface entre le lecteur de CD et le reste de l'électronique tandis que le disque dur est géré directement par le processeur situé sur la carte.

La conversion numérique analogique, le filtrage et la symétrisation des signaux, ainsi que l'amplificateur pour casque prennent place sur une carte spécifique.


Le convertisseur numérique analogique est un modèle Hyperstream ESS Sabre ES9018 qui convertit tous les signaux, quelle que soit leur échantillonnage, en signaux 32 bits à 192 kHz. Cette puce possède huit entrées, mais seules deux entrées semblent être utilisées, les huit entrées étant souvent montées en parallèle par groupe de quatre afin d'améliorer le rapport signal sur bruit.

Les filtres sont construits autour d'amplificateurs opérationnels OPA2134, et ils sont au nombre de six, deux pour les sorties stéréo asymétriques, et quatre pour les sorties stéréo symétriques, les signaux en inversion de phase pour chaque voie étant issus directement du DAC ES9018.

L'amplificateur pour casque (en bas à gauche sur la photo) est un modèle TPA6102A2 de Texas Instruments et il est muni d'un petit dissipateur de chaleur.

Utilisation, écoute

L'utilisation du CA-X40 est aisée et sa connexion au réseau ne pose aucun problème. La navigation depuis la télécommande et en se servant uniquement de l'afficheur de la façade ne nous a pas posé de difficultés particulières.

A l'écoute, via l'application Qobuz intégrée, de la Symphonie Alpestre de Richard Strauss interprétée par le Saito Kinen Orchestra dirigé par Daniel Harding, le lecteur réseau CA-X40 offre une restitution sonore ample et vivante, pleine de détails, de couleurs et d'éclat et brosse de bien jolis tableaux tout au long de cette ?uvre descriptive kaléidoscopique.

A l'écoute du très bel album enregistré par Rinaldo Allessandrini et le Concerto Italiano, Vespri per l'Assunzione di Maria Vergine de Vivaldi en 24 bits à 44,1 kHz, et, bien qu'il semble que la dynamique et le mordant des cordes restent un peu sages (mais rien de grave !), on reste néanmoins conquis par la beauté d'une restitution sonore chatoyante.

Avec le titre Roar de l'album Prism de Katy Perry, la conversion effectuée par le processus Hyperstream de la puce de conversion ES9018 se fait légèrement sentir en accentuant un peu la voix de la chanteuse, mais la restitution reste pleine de vie et on se laisse griser par le rythme.

La restitution de l'Allegro du Concerto pour violon en ré de Mozart (fichier de test 2L.no) en DSD depuis une clef USB branchée sur l'entrée en façade (pas de lecture en réseau du DSD) est fluide, d'une grande finesse et l'aigu du violon grimpe bien avec une petite pointe de coquetterie qui se montre agréable.

Pour conclure, le système Cocktail Audio CA-X40 est un appareil sérieux offrant de nombreuses possibilités, permettant la lecture de très nombreux formats de fichiers et proposant aussi l'application Qobuz. Quant à la qualité sonore que délivre cet appareil facile à utiliser, ne serait un petit manque de mordant à notre goût, elle procure un grand plaisir musical.

Spécifications
Manuel d'utilisation (en anglais uniquement)
X12 sur site Cocktail Audio
Contact

Nos remerciements à Son-vidéo.com (distributeur) pour le prêt du CA-X40.

Capacités de lecture

***


Si vous êtes constructeur, importateur, distributeur ou acteur dans le domaine de la reproduction sonore et que vous souhaitez nous contacter, merci de le faire à l'adresse suivante : newstech@qobuz.com

Si vous êtes un passionné de la rubrique Hi-Fi Guide et que vous souhaitez nous contacter, faites-le uniquement à l'adresse suivante : rubriquehifi@qobuz.com

Vos lectures


Inscrivez-vous à nos newsletters