Votre panier est vide

Rubriques :
Bancs d'essai

Audiophonics PCM5102 DAC : Qobuzissime pour ce DAC alimenté par batterie au son à couper le souffle !

Par Philippe Daussin |

Il n'est pas obligatoire qu'un DAC soit onéreux pour être performant, c'est le challenge qu'a relevé Audiophonics avec ce modèle PCM5102 DAC bénéficiant d'une conception relativement minimaliste mais sérieuse et optant pour une alimentation par batterie. Les excellents résultats sonores ne nous ont pas vraiment étonnés et ont fait décrocher un Qobuzissime à ce DAC au prix vraiment doux.

Ces derniers temps nous avons réalisés plusieurs bancs d'essai d'appareils distribués par la société Audiophonics, en particulier l'ensemble casque électrostatique KS-H3 et amplificateur M10 King Sound et l'amplificateur pour casque Schiit Mjolnir, ces produits ayant reçu notre récompense Qobuzissime, avec une mention spéciale pour l'amplificateur Mjolnir dont nous conservons un souvenir ému.

Mais Audiophonics, ce n'est pas qu'un distributeur, ce sont aussi des spécialistes passionnés qui développent des kits ainsi que leurs propres appareils en collaboration avec leur partenaire asiatique, réalisations que nous scrutons souvent du coin de l??il, pensant bien à réaliser un banc d'essai de l'une de celles-ci un jour ou l'autre.

Cela va être chose faite puisque nous avons choisi de vous proposer de découvrir le PCM5102 DAC, un convertisseur numérique analogique USB jusque 32 bits à 384 kHz et S/PDIF jusque 24 bits à 192 kHz, portant donc l'étiquette Audiophonics et utilisant la célèbre puce de conversion de Burr-Brown dont il a emprunté le nom.

De plus, ce PCM5102 DAC est équipé d'une batterie interne alimentant toute la partie non USB de son électronique, lui permettant de fonctionner intégralement sur batterie, donc avec un niveau de bruit extrêmement faible, avec une source lui fournissant un signal numérique S/PDIF.

Ce PCM5102 DAC répond à une demande d'amateurs auprès d'Audiophonics pour pouvoir acquérir un DAC performant à petit prix et fonctionnant sur batterie.

Le bloc chargeur de batterie n'est pas fourni car le constructeur laisse à l'acheteur le choix entre un modèle à découpage et un modèle linéaire en fonction de son budget et de ses préférences.


Présentation

Le PCM5102 DAC d'Audiophonics ne cherche pas à faire dans le tape à l??il, la présentation est sobre et fonctionnelle, mais cela n'empêche pas de se trouver en présence d'un solide boîtier en aluminium injecté et usiné dans la masse sur lequel sont apposés deux logo Audiophonics.


Trois LED ornent la façade, une rouge qui sert de témoin de mise sous tension, une verte signalant la présence d'un signal sur l'une des entrées S/PDIF, et une bleue qui indique que la liaison USB est active.

En face arrière on trouve une entrée USB B pour relier à un ordinateur, deux entrées S/PDIF (une coaxiale et une optique) dont on choisira l'une ou l'autre grâce au petit inverseur situé entre elles, sachant qu'il faudra débrancher la liaison USB pour écouter depuis l'une d'elles, et enfin l'interrupteur de mise en marche et la prise d'alimentation, ou plus exactement la prise de recharge de la batterie interne.


Fabrication

Bien que le PCM5102 ne soit pas à proprement parler une réalisation industrielle, sa fabrication n'appelle aucune critique. Le circuit principal est en époxy double face et les composants sont visiblement soudés à la main avec soin. On remarquera la mise à la masse du boîtier grâce à un fil soudé sur la prise Cinch.


L'interface USB est un module XMOS U8 V1.1 interconnecté avec la carte principale par une barrette "tulipe" dorée assurant un contact sans faille.


Sous ce module prend partiellement place le circuit d'interface S/PDIF, un modèle Wolson WM8805 (24 bits à 192 kHz) ainsi qu'un circuit mutiplexeur 74HC157 servant d'aiguillage entre les signaux I2S provenant du WM8805 et ceux provenant de la carte USB vers le convertisseur numérique analogique.


Ce dernier est un PCM5102 de Burr-Brown, l'un des modèles les plus performants à l'heure actuelle, qui traite nativement les signaux audio numérique jusqu'à 32 bits à 384 kHz.

Il intègre également une pompe de charge fabriquant une tension négative à partir de l'alimentation positive, évitant ainsi l'emploi de condensateurs sur les signaux de sortie et son architecture à segment de courant offrant une excellente réjection de bruit hors bande permet de se passer de filtrage additionnel après la conversion.

Les sorties de ce PCM5102 sont ainsi reliées aux prises Cinch au travers d'un simple filtre passif à 6dB/octave constitué d'une résistance de 470 ? (modèle à couche métallique de tolérance 1%) et d'un condensateur de 2,2 nF (à couche polycarbonate de marque Wima, parmi ce qui se fait de mieux).

Tous les condensateurs situés au endroits "stratégiques" utilisent d'ailleurs des condensateurs de ce type (100 nF pour le découplage des alimentations, 2,2 ?F pour la pompe de charge du PCM5102).

L'alimentation n'est pas prise à la légère non plus et bénéficie d'un soin tout particulier.

La batterie alimente le PCM5102, le WM8805 et le multiplexeur 74HC157 au travers d'un régulateur Linear Technology LT1963 EQ-3.3 fournissant une tension stabilisée de 3,3V et filtrée par quatre condensateurs de 1500 ?F/16V (excusez du peu !).

Le module USB est alimenté en 3,3V depuis son propre régulateur de tension à partir du +5V de la prise USB, cette tension subissant, semble-t-il, un filtrage en ?, particulièrement efficace, par deux condensateurs de 1500 ?F/16V et une self de forte valeur.

On trouve également, sur chacune des broches d'alimentation des circuits intégrés WM8805, PCM5102 et 74HC157, un filtre constitué d'une self et d'un condensateur (filtre LC). Deux précautions valent mieux qu'une.

Ecoute

Si vous lisez régulièrement nos bancs d'essai, vous ne serez pas surpris que ce DAC Audiophonics, faisant usage d'une puce de conversion Burr-Brown PCM5102 utilisée dans son plus simple appareil ait conquis notre sens auditif.

En général, avec le PCM5102, c'est la Fantasia on British Sea Songs de Henry Wood qui nous sert d'apéritif.

Le problème, si l'on peut dire, c'est que l'on sait pratiquement à quoi on on peut s'attendre en termes de restitution sonore, mais ça ne nous gêne pas vraiment parce qu'on aime le travail du PCM5102 qui fouille les enregistrements et en tire la substantifique moelle. Bon, il n'est pas seul mais c'est à lui que revient la tâche de faire le son.

Que ce soit branché directement sur les enceintes actives multi amplifiées de l'auteur de ces lignes ou écouté sur un casque orthodynamique via un amplificateur Myzic de Micromega, les résultats sonores sont excellents selon l'idée que nous avons de la Haute Fidélité.

On se régale ainsi des ambiances si différentes des pièces de cette Fantasia on British Sea Songs qui sont restituées de manière très réaliste, authentique comme nous aimons à le dire, la palme revenant sans doute à Farewell ye Spanish Ladies où la reproduction de la clarinette est quasi holographique et d'une présence et d'un réalisme saisissants.

Avec L'allegro introductif du Dixit Dominus de Vivaldi dans l'interprétation hors normes de Rinaldo Alessandrini dirigeant le Concerto Italiano, c'est la fête pour les trompes d'Eustache comme dirait PP Garcia et la seule chose qu'on a envie de faire c'est d'écouter et de pousser le volume pour en profiter un max !

Ecouté depuis l'entrée S/PDIF coaxiale, le Virgam virtutis tuae de ce même Dixit Dominus permet d'apprécier, comme en USB, la vivacité et le mordant des attaques des cordes et la virtuosité des sopranos qui poussent sans que l'on ait envie de crier au secours. Bref, on aime.

On peut tout autant apprécier le titre Dangerous de l'album Listen de David Guetta dont on suit avec précision et bonheur les multiples variations.

Quant à la restitution de fichiers en DXD sur 24 bits à 353 ou 384 kHz, elle laisse, comme on dit, sur le derrière, en particulier avec le Final du Quatuor à cordes Op.76 N°5 de Haydn (fichier de test 2L.no), véritablement subjuguant par l'extrême vivacité des attaques de cordes et la restitution des instruments confondante de réalisme.

Pour conclure, Qobuzissime pour cet Audiophonics PCM5102 DAC, au prix très sympa, ne faisant aucune impasse sur la qualité de fabrication avec un boîtier en aluminium injecté usiné, et qui offre une restitution sonore de premier ordre, du moins comme nous adorons, précise et sans fioritures, au service de la musique et dans le plus grand respect de celle-ci, et ce avec des fichiers jusque 32 bits à 384 kHz.

PCM5102 DAC sur site Audiophonics
Driver à télécharger sur cette page
Contact

Capacités de lecture

***


Si vous êtes constructeur, importateur, distributeur ou acteur dans le domaine de la reproduction sonore et que vous souhaitez nous contacter, merci de le faire à l'adresse suivante : newstech@qobuz.com

Si vous êtes un passionné de la rubrique Hi-Fi Guide et que vous souhaitez nous contacter, faites-le uniquement à l'adresse suivante : rubriquehifi@qobuz.com