Exclusif (avec vidéo Qobuz), écoutes du baladeur audio Hi-Res Sony NWZ-ZX1 (700 €) : excellent, mais manque de pêche...

Qobuz Hi-Fi Guide l'avait annoncé en exclusivité depuis Tokyo il y a de cela plusieurs mois, et le voici le voilà tout en métal dans nos locaux. Le NWZ-ZX1 est le premier "véritable" effort du géant Sony en faveur de l'audio HD (Hi-Res) nomade, et ce, après le discutable baladeur F886. Bête de compétition ou peut (encore) mieux faire ?

Par Patrick-Pierre Garcia | Bancs d'essai | 9 mai 2014
Réagir
Qobuz

Après le relativement décevant baladeur 24-bit Sony F886, le géant nippon s'est employé à mettre au point ce que nous pourrions appeler avec une pointe d'humour caustique un "véritable baladeur audiophile" propre sur lui.

Le NWZ-ZX1 a été annoncé au Japon en octobre 2013, et Qobuz s'en était déjà ému, car, à notre sens, le déjà vaillant F886 n'allait pas encore assez loin en termes de texture audio. Comme nous le supputions, le fabricant a habité ce produit de son savoir-faire en matière d'audiophilie empressée, et plus particulièrement de Hi-Res, c'est-à-dire de 24-bit audio.

Nous rappelons que Sony s'est assez récemment intronisé en tant que chantre de l'audio Hi-Res en lançant des gammes de matériels compatibles, dont de nombreuses petites merveilles Qobuzifiées avec élan par chez nous. Après le F886, nous attendions le ZX1 au tournant...surtout que la concurrence est farouche dans la strate de marché habitée par les baladeurs audio (HD) positionnés aux environs de 600 à 700 Euros, dont les Astell&Kern AK100, HiFiMan 901 et autre Fiio bien nés.

Ci-dessous, la vidéo Qobuz commentée relative au test de cette page :



Le produit : finition, écran, système d'exploitation
Contrairement au F886 - et on en restera là avec la comparaison -, le ZX1 dispose d'un châssis rigide en aluminium absolument superbe. Dès la prise en main, c'est "la classe internationale". Outre la beauté de la chose, et sa robustesse, on notera immédiatement que la sortie mini-Jack est quasiment scellée et maintenue par le bloc aluminium. Il n'y a pas de jeu, l'ensemble est fixe, bien arrimé. Ça nous change...

Sony a équipé le ZX1 d'un écran LCD 854 x 480 pixels de 10 cm. L'architecture du produit ne dépaysera pas les possesseurs de Smartphones sous Android, et perdra les Windows-Fans et les Apple Fanboys. Le ZX1 est placé sous l'égide d'Android dans sa version 4.1 Jelly Bean, et donne ainsi accès à l'univers Google, aux apps Android, etc. Pour en profiter, il suffira de connecter le baladeur à un réseau Wi-Fi, car rappelons que ce n'est pas un smartphone...
Pour info, outre le Wi-Fi, ce baladeur est Bluetooth (FNC), il pourra donc, par exemple, alimenter un enceinte externe compatible. Côté cale, ce modèle dispose d'une mémoire d'une capacité de 128 GB, ce qui est honorable. Mais attention, trouvez le frein et stoppez le train : la mémoire n'est pas extensible. Pas de slot pour carte micro-SD au menu, ce qui est dommage, car avec des bons "gros" fichiers, on atteint "assez rapidement" 128 GB.

Autre point, afin de connecter le ZX1, Sony a plébiscité un port propriétaire, et non pas un port mini-USB comme on le trouve sur moult baladeurs. En clair, la perte de ce câble propriétaire est à éviter...
Au c?ur de la bête : des artères pavées de bonnes intentions !
Comme nous le supputions, Sony a équipé son ZX1 de ses circuits propriétaires, que l'on trouve également sur d'autres éléments de la gamme, soit le fameux DSEE HX censé redonner de l'épaisseur à la musique compressée (MP3, et qu'on sort - surtout !), ainsi que l'amplification S-Master HX destinée aux signaux audio 24-bit (max 192 kHz). Selon nos essais, le ZX1 accepte :

MP3, WMA, ATRAC Lossless, PCM (max 24 bits/192 kHz), WAV (max 24 bits/192 kHz) ALAC (Apple / max 24 bits/192 kHz), AIFF (max 24 bits/192 kHz).

Surprise : pas de DSD supporté alors que Sony est évidemment un fervent acteur du SACD...
Sur le terrain : un son ample et défini, et quelques bémols.
Le ZX1 a été chargé de fichiers MP3, WAV et ALAC 16-bit/24-bit, et a été écouté pendant une semaine avec des casques Sennheiser HD25, Denon AH-D7100 et Momentum on Ear.

Il en ressort en premier lieu que ce baladeur, tout joli soit il, dispose d'un limiteur du niveau de sortie sur la prise casque (afin de ne pas générer des troubles auditifs liés à une écoute à fort volume). Il ne s'agit pas d'une surprise, et il suffira de le débrayer pour l'annihiler. Une fois débrayé, l'appareil fait grimper les dB, mais reste assez "modéré" dans le niveau de sortie de cette prise casque. En clair, sans décodeur, les casques qui demandent de la pêche pour être remués seront un brin mis à mal dans le cas où vous aimez la musique à très haut volume. Évidemment, cela dépendra également du niveau de volume du morceau joué, mais, globalement, et avec nos essais sur plusieurs casques, il s'est avéré que, oui, le niveau de sortie est OK, mais sans réserve pour aller taper dans le "ouah, c'est super fort là". Sony est, et reste, dans les clous, là où d'autres n'hésitent pas à délivrer de haut niveaux sur la sortie casque.

La qualité du son en elle-même est largement au-dessus de celle du F886, ce qui est rassurant en soi. Avec la plupart des morceaux écoutés, et fort connus de nos services, nous avons découvert un produit qui n'a pas de "classe" que le dessin. Le ZX1 est classe et talentueux à l'écoute, plus particulièrement dans son souci d'aller cherche le détail dans le fichier audio. La retranscription de Billie Jean de Michael Jackson en Studio Master nous a pleinement satisfait dans la finesse des petits sons exprimés, de ses gimmicks qui n'apparaissent qu'avec des matériels de haute volée et qui chatouillent les esgourdes.

Si le niveau de sortie de la prise casque est assez "limité" à notre goût, cela n'a pas empêché ce baladeur d'exprimer une belle dynamique. Le rendu du grave est percutant, le médium n'agresse pas les trompes d'Eustache et, surtout, la scène sonore est large, vraiment. L'aigu, tout en étant très défini, nous a cependant donné à penser que Sony peut encore aller plus loin, mais la texture est finaude.

Ceci dit, on peut écrire que cet objet du désir est à même de tenir tête à certains de ses concurrents (mais pas tous !), mais Qobuz attend encore plus de la part de ce fabricant, tel qu'un modèle compatible DSD (SACD) par exemple, disposant d'une fonction DAC externe, d'un port pour cartes micro-SD, etc. On dit ça, on ne dit rien, d'autant que dans l'absolu, cet ZX1 sonne comme un chef en 16 et 24 bit.
Jets de fleurs
Design, qualité de fabrication, châssis aluminium
Ampleur de la scène sonore, belle stéréo
Restitution des détails audio, tant en 16 qu'en 24 bits
Navigation rapide, Wi-Fi, Bluetooth NFC
Formats acceptés en 24 bit (WAV, PCM, ALAC...)
Réglages aisés et convaincants

Fessées aux orties !
Prix
Niveau audio sortie casque bridé/pas assez de volume (manque de "pêche")
Pas de compatibilité avec les signaux DSD (SACD)
Port de connexion propriétaire
Pas de fonction DAC externe (convertisseur numérique/analogique)
Pas de port pour cartes mémoire en sus
Ecran LCD assez moyen
Autonomie en Wi-Fi/Bluetooth
Petit coup de mou sur l'aigu (rien de méchant)
On attend le modèle suivant (avec DSD, etc !)

Caractéristiques du fabricant
Capacité 128 GB, écran 4 pouces (854 x 480), port propriétaire, Android 4.1 Jelly Bean, Wi-Fi, mise en réseau DLNA, Bluetooth 3.0/NFC, batterie 10 h (3 h de charge), dimensions 59,7 x 122,3 x 13,5 mm, poids : 139 g. Prix : 700 ?.

Si vous êtes constructeur, importateur, distributeur ou acteur dans le domaine de la reproduction sonore et que vous souhaitez nous contacter, merci de le faire à l'adresse suivante : newstech@qobuz.com

Si vous êtes un passionné de la rubrique Hi-Fi Guide et que vous souhaitez nous contacter, faites-le uniquement à l'adresse suivante : rubriquehifi@qobuz.com

PP Garcia pour Qobuz
Twitter @ppgarcia75

Vos lectures


Inscrivez-vous à nos newsletters