Catégories :

DAC Chord Hugo : un gros bonbon aux couleurs acidulées très musicalement goûteux !

Mais jusqu'où va donc aller l'imagination des fabricants de DAC ? Certains de ceux-ci sont maintenant capables de lire des fichiers audio depuis un iPhone ou un smartphone et embarquent pour cela une batterie qui sert également à alimenter l'amplificateur pour casque dont ils sont équipés, et voilà que Chord, réputé pour ses appareils de haut de gamme, propose en plus, avec le modèle Hugo, la possibilité de recevoir des fichiers audio en liaison Bluetooth aptX ! En attendant mieux encore.

Par Philippe Daussin | Bancs d'essai | 12 juin 2014
Réagir

Chord est une marque anglaise née en 1989 dont les réalisations se caractérisent par leur esthétique très affirmée, et, pour situer celle-ci, disons qu'elle n'est pas sans rappeler celle du Centre Georges Pompidou à Paris avec un aspect technique moderne fortement marqué.

La gamme des réalisations de Chord est large et se compose d'amplificateurs (stéréo et multicanal), de préamplificateurs, de lecteurs CD, de lecteurs réseau et de DAC. Divers supports pour certains appareils de la marque sont également disponibles.

Il est un autre fait très marquant également chez Chord, c'est que la marque ne fait pas appel à des puces de conversion numérique analogique fabriquées par les grands spécialistes de la question que sont Burr-Brown, Analog Devices, Asahi Kasei, Cirrus Logic ou encore Wolfson (qui appartient depuis peu à Cirrus Logic), mais réalise elle même la quasi totalité des éléments nécessaires à la réalisation d'un DAC grâce à des technologies développées par Rob Watts, le concepteur des appareils numériques Chord depuis plus de vingt ans.

Ces technologies, que l'on retrouve dans le DAC Hugo, objet de ce banc d'essai, concernent d'une part la conversion numérique analogique avec le Pulse Array DAC, et d'autre part le filtrage numérique avec le WTA filter algorithm proposant une interpolation de haute qualité grâce à l'utilisation de seize DSP travaillant en parallèle à 208 MHz, ce qui permet, selon le constructeur, d'obtenir une meilleure qualité sonore avec, en particulier des transitoires plus nets.

Découvrons maintenant ce DAC Hugo, dont le nom provient d'un jeu de mots "because you can take Hugo wherever ?you-go?", parce que vous pouvez prendre Hugo partout où vous allez (Hugo se prononce comme "you go") et qui permet de lire des fichiers audio numérique en provenance d'ordinateurs PC, Mac, smartphone Apple ou sous Android, et aussi en liaison Bluetooth aptX.


Présentation

Le design des réalisations de Chord a toujours été pour le moins étonnant et le DAC Hugo ne déroge pas à la règle, jusqu'à en cacher ses divers connecteurs et autres poussoirs dans des alvéoles ménagées dans ses flancs afin de garder une part de secret.

Bien malin en effet qui pourrait dire ce qu'est cet appareil en voyant la face supérieure du DAC Hugo avec son hublot s'illuminant de différentes couleurs de bonbons acidulés et laissant, tel un personnage de bande dessinée, partir des bulles vers un disque translucide répliquant en l'atténuant cette même couleur, tandis qu'un autre emplacement en forme d'ellipse concave s'orne également d'un ?il lumineux.


Ces différents signaux lumineux sont en fait des indicateurs, le hublot laissant apercevoir trois LED multicolores situées sur le circuit. La première de ces LED renseigne sur la charge de la batterie, la seconde sur l'entrée en service, et la troisième indique lequel des trois effets de "crossfeed" a été choisi afin d'améliorer la spatialisation, cette LED restant éteinte en cas de mise hors service de ces effets.

La couleur du hublot et du disque change quant à elle selon la fréquence d'échantillonnage et le "troisième ?il" n'est rien d'autre que la molette de réglage de volume qui s'illumine d'une couleur différente suivant ce réglage.

Le DAC Chord Hugo offre par ailleurs une certaine taille qui s'explique par son nombre important de fonctionnalités et son boitier à la très belle finition satinée est réalisé en aluminium de qualité aéronautique usiné dans la masse.

Connectique

Le DAC Chord Hugo comporte deux entrées USB sur connecteurs micro USB. L'une de celle-ci est réservée aux fichiers audio en définition standard (16 bits à 48 kHz max) et la seconde, situé à côté de l'interrupteur à glissière de mise en marche, donne la possibilité de lire des fichiers en haute définition audio jusqu'à 24 bits à 384 kHz et aussi des fichiers DSD64 et DSD128 au format DoP (DSD over PCM, les données DSD étant encapsulées dans une trame PCM).

Cette entrée USB Haute Définition permet également, en utilisant un câble USB OTG (On The Go) ou le Apple Camera Connection Kit, de lire des fichiers audio sur un smartphone ou une tablette.

Le bouton poussoir le plus à l'extérieur sert à sélectionner l'entrée, celle-ci étant visualisée par une couleur spécifique de l'une des LED visibles par le hublot, tandis que le second met séquentiellement en service les trois effets sonores.


La face avant rassemble toutes les sorties qui se composent de trois pises pour casque, une sur Jack 6,35mm et deux sur Jack 3,5mm encastrés et qui n'acceptent pas les corps de diamètre trop important, la sortie ligne sur Cinch, elles aussi encastrées et ne laissant qu'un espace assez restreint pour le corps de masse, tout comme l'entrée S/PDIF coaxiale d'ailleurs, de même que la sortie optique.


Electronique

Un circuit imprimé très dense et très proprement réalisé accueille tous les composants du DAC Chord Hugo. De plus, deux batteries de 3,75V et de 2,2 Ah de capacité permettent un fonctionnement autonome d'environ 14 heures.


La seconde face du circuit ne reçoit qu'un nombre restreint de composants et c'est sur celle-ci qu'est implanté un petit module de réception Bluetooth dont le capot de blindage est estampillé Chord, ce qui semble indiquer qu'il a été développé par la marque.


L'interface USB réservée au signaux standards (16 bits à 48 kHz max) est confiée à un circuit Burr-Brown PCM2706 tandis que c'est un micro contrôleur ARM Atmel qui prend en charge les fichiers en Haute Définition jusqu'à 24 bits à 384 kHz, et aussi les fichiers DSD64 et DSD128.


Un circuit FPGA (réseau de portes programmables) Xilink Spartan, véritable c?ur du DAC Hugo car intégrant la majorité des fonctions, assure la commutation des signaux en provenance des diverses sources et leur traitement, en particulier par le filtre WTA propre à la marque et génère les signaux numériques qui seront transformés en signaux analogiques par les deux convertisseurs numérique analogique de type Pulse Array DAC mise au point par Chord et réalisés en composants discrets (visuel ci-contre).

L'étage de conversion courant tension est également réalisé par des composants discrets fonctionnant en classe A sur une charge de 300 ? et alimentant directement les sorties lignes ainsi que les trois sorties casque grâce à sa possibilité de délivrer un courant de 0,5 A avec une impédance de sortie de 0,075 ?.

Le visuel ci-dessous permet de se rendre compte de la complexité du circuit Xilinx Spartan et de suivre la chaîne de traitement interne des signaux mise au point par Rob Watts.


Ecoute

Nous avons pu écouter le DAC Chord Hugo avec un casque Audeze LCD-3 (proposé en test cette même semaine), et nous pouvons dire que celui-ci délivre une excellente restitution sonore, très flatteuse, comme nous l'avons constaté à l'écoute de l'Allegro de la Suite Américaine de Dvorak, en version Studio Masters 24 bits à 192 kHz, par l'Orchestre du Festival de Budapest dirigé par Ivan Fischer.

Cet allegro est reproduit avec un piqué assez prononcé de l'aigu sur les cymbales et le triangle (mais nous ne sommes pas persuadés pour autant que cela soit la vérité sonore car cela nous a semblé un peu artificiel) et une dynamique qui décoiffe avec des attaques très franches sur les cordes, tandis que le grave qui descend bien se montre très tendu.

De même, le DAC Hugo nous plonge avec raffinement dans les diverses atmosphères de la Fantasia on British Sea Songs de Henry Wood (16 bits à 44,1 kHz), que ce soit le martial et percutant Saucy Arethusa ponctué par l'excellente présence des tambours et des trompettes, ou encore par la langueur du chant des cordes de Tom Bowling, tandis que le trépidant Jacks the Lad nous emporte joyeusement dans sa course vers son final étincelant.

Avec le fichier de test en DXD 24 bits à 384 kHz Freddie ( Audiophile Jazz Prologue), l'ambiance jazz est très bien rendue dans un espace crédible, la présence des instruments très bonne, les trompettes bouchées sonnent avec véracité et l'accompagnement pizzicato de la contrebasse ne manque pas de corps.

Restitution claire, brillant par ses détails et aussi par son impact de Giorgio by Moroder de l'album culte Random Access Memories de Daft Punk, dans sa version Studio Masters 24 bits à 88,2 kHz, où l'on capte sans problème le moindre détail d'un travail de studio léché au possible avec des basses qui percutent comme c'est pas permis !

En écoutant de nouveau la Fantasia on British Sea Songs de Henry Wood via la liaison Bluetooth aptX, la restitution s'est avérée fine et nous a semblé assez proche de celle obtenue depuis la liaison USB.

Pour conclure, le DAC Chord Hugo est presque le couteau suisse de la musique dématérialisée, en tout cas, en tant que DAC on ne voit pas ce qui lui manque. Les technologies propriétaires, Pulse array DAC et le filtre numérique WTA mises au point par Rob Watts procurent des résultats sonores qu'on peut qualifier d'excellents et pour le moins très flatteurs même si nous ne sommes pas pour autant persuadés que cela soit une approche de la vérité sonore mais cela importera donc peu à ceux pour qui la reproduction sonore c'est avant tout le plaisir car là il est clairement au rendez-vous avec ce DAC pas comme les autres.

Spécifications
Manuel d'utilisation (Owner's Manual, en anglais, in english)
Hugo sur site Chord
Contact

Capacités de lecture

***


Si vous êtes constructeur, importateur, distributeur ou acteur dans le domaine de la reproduction sonore et que vous souhaitez nous contacter, merci de le faire à l'adresse suivante : newstech@qobuz.com

Si vous êtes un passionné de la rubrique Hi-Fi Guide et que vous souhaitez nous contacter, faites-le uniquement à l'adresse suivante : rubriquehifi@qobuz.com

Vos lectures