Votre panier est vide

Rubriques :
Sur Scène

Le concours Long-Thibaud-Crespin fête ses 70 ans lors d'un gala exceptionnel !

Par Nicolas Gal |

Le 22 janvier 2014 au théâtre des Champs-Elysées, le concours Long-Thibaud-Crespin célèbrera ses 70 années d’existence avec la présence sur scène des 3 derniers vainqueurs du concours.

Créé en 1943, à une époque moins propice aux échanges musicaux qu’aujourd’hui, le concours Long-Thibaud-Crespin fête en ce mois de janvier ses 70 ans. 7 décennies lors desquelles de nombreux musiciens de talent ont été récompensés. Chaque année, un violoniste, un pianiste ou un chanteur repart avec le 1er prix, chaque édition étant consacrée à un seul de ces instruments. Afin de faire valoir l’excellence du concours, et la pérennité non seulement de l’évènement, mais aussi de son exigence, les 3 derniers lauréats se produiront sur scène pour un concert exceptionnel. Le violoniste japonais Tatsuki Narita, le pianiste français Guilllaume Vincent et la chanteuse suédoise Ida Falk Winland, accompagnés de l’Orchestre Lamoureux, dirigé par Fayçal Karoui, offriront aux spectateurs une représentation exceptionnelle au théâtre des Champs-Elysées.

Si ce gala est l’occasion de célébrer la volonté toujours actuelle de Marguerite Long et Jacques Thibaud, créateurs du concours, il n’occulte en rien son objet principal, à savoir celui de récompenser les musiciens les plus talentueux du monde. Du 15 au 20 novembre, des violonistes se succèderont devant un jury de professionnels afin de montrer leurs aptitudes musicales, et peut-être repartir avec l’un des premiers prix, sinon le premier. Un trophée prestigieux qu'on pu tenir dans leurs mains les 3 anciens lauréats qui seront présents sur scène lors de la soirée de gala. A commencer par Tatsuki Nakita, jeune japonais de 21 ans, 1er prix du concours Long-Thibaud-Crespin en 2010, élève du Conservatoire national supérieur de Paris, qui collectionne déjà les trophées, de Tokyo à Paris. Il interprètera pour l'occasion le Concerto en mi mineur de Mendelssohn. A ses côtés, le pianiste Guillaume Vincent, lauréat 2009. A 22 ans, il foule déjà les planches des salles du monde entier, accompagné des plus grands orchestres (Orchestre de Kanazawa, Orchestre de la radio de Francfort) et des musiciens les plus doués (Renaud Capuçon, Jonas Vitaud, Augustin Dumay). Il interprètera le Deuxième concerto pour piano de Rachmaninov. Pour parfaire cette soirée et lui apporter une touche féminine non négligeable, Ida Falk Winland, qui a remporté le concours en 2011. La soprano suédoise qu'on a déjà pu apercevoir dans Peter Grimes à La Scala de Milan, en Cléopatre à l'Opéra de Göteborg, ou encore en Cunégonde à l'Opéra national de Lorraine. Elle offrira différentes interprétations, issues du Barbier de Seville à Don Juan en passant par Bernstein. Un programme alléchant pour une soirée unique!

Pour plus d'informations sur le gala, rendez-vous sur le site officiel du concours Long-Thibaud-Crespin.

À découvrir autour de l'article