Catégories :

Festival de Chaillol

C’est niché aux pieds des Alpes que le Festival de Chaillol se déroulera entre le 17 juillet et le 14 août.

Par Tiphaine de Belloy | Sur Scène | 22 juillet 2014
Réagir

Du 17 juillet au 14 août, le Festival de Chaillol se déroulera dans le magnifique territoire haut-alpin. Les villages des Hautes-Alpes recevront cette dix-huitième édition musicale à l’identité singulière grâce à une programmation toujours aussi éclectique et créative. Le fondateur et directeur du Festival de Chaillol, Michaël Dian donne une véritable cohérence à sa programmation musicale dans le cadre idyllique des Hautes-Alpes dans la région de Gap. Musique de chambre et du monde se côtoieront le temps de conversations musicales à l’occasion de cette dix-huitième édition.

Le 17 et 18 juillet l’Eglise du hameau de Saint Michel puis le Château de Montmaur reçevront le saxophoniste Nicolas Dary entouré de six musiciens pour l’ouverture du festival. Deux jours après, ce sont les pianistes Simon Zaoui et Jonas Vitaud qui interpréteront entre autres deux variations sur des thèmes de Haydn et Schumann.

Jonas Vitaud - © Jean-Baptiste Millot pour Qobuz.com


Le 21 juillet, le pianiste Simon Zaoui accompagné du jeune violoniste Pierre Fouchenneret interpréteront la Pièce pour violon seul de Georges Bœuf, la charmante Sonate pour piano et violon n°10 de Beethoven, une sonate de Schumann et la 2ème sonate pour violon et piano un brin folklore de Bartók. Les deux jours suivant verront se produire Simon Zaoui pour un récital original sur des pièces de Beethoven, Schubert, Bœuf ou encore Bach. Le 24 et 25, le contrebassiste de jazz Hubert Dupont accompagné de cinq musiciens d’horizons divers pour Jasmim dans lequel il laissera échapper un univers sonore du Moyen-Orient. Le 27 juillet, les professeurs de stage de musique de Chaillot passeront derrière les projecteurs pour interpréter des œuvres du répertoire français tels Fauré, Satie, Debussy, Rossé, Escaich, ou encore Connesson. Une approche didactique d’œuvres encore trop peu connues. L’audacieux Quatuor Béla s’accompagnera pour deux concerts du violoniste et conteur Jean-François Vrodt.

Quatuor Béla - © Jean-Louis Fernandez


Le 30 juillet, le quatuor reviendra avec le 2ème Quatuor à cordes Couleur du vent de Georges Bœuf, commande 2014 du festival. Le lendemain, l’ensemble CBarré dirigé par Sébastien Boin interprètera avec ses douze musiciens le Rerum Mechanica un joyeux bric-à-brac musical qui côtoie même l’électro ! Les deux premiers jours du mois d’août commenceront avec le Belouga Quartet dont les quatre tambourinaires transgresseront les codes de la musique folklorique sans pour autant la renier avant que différents artistes ne nous emmènent à une ballade musicale loin de toute civilisation. Les 3, 4 et 5 août, le duo franco-israélien constitué du contrebassiste Rémi Yulzari et du guitariste Nadav Lev traversera les frontières le temps d’une soirée pour butiner du côté des musiques séfarades, espagnoles et populaires. Les deux jours suivants Franck Tortiller donnera un récital tout en intimité au vibraphone et au marimba.

Franck Tortiller - © Mephisto


Les professeurs des stages de Chaillol donneront un concert le 8 et mettront à l’honneur les compositeurs français à travers une large palette musicale ! Les 9 et 10, le claveciniste Jean-Marc Aymes revisitera le répertoire des musiques de danse pour clavecin entre les XVIIèmes et XXème siècles. C’est le Polyphonic System qui clôturera ce festival. Les quatre musiciens réinventent le baleti traditionnel ou bal occitan créant un monde sonore hétéroclite et original.

Réservation sur le site du Festival de Chaillol

Retrouvez les 5 questions à Michaël Dian

À découvrir autour de l'article

Vos lectures


Inscrivez-vous à nos newsletters