Votre panier est vide

Rubriques :
Sur Scène

18e édition du Festival de Pâques de Deauville

Par Nicolas Gal |

Du 19 avril au 3 mai 2014, le Festival de Pâques de Deauville revient pour une 18e édition à la programmation exigeante et soignée.

Depuis 1996, le Festival de Pâques de Deauville tend la main aux jeunes talents en leur offrant un espace d’expression unique. Le festival se démarque par son ouverture d’esprit, sa volonté de proposer au public des œuvres singulières, ambitieuses. Initié par Renaud Capuçon, Jérôme Ducros, Nicholas Angelich et Jérôme Pernoo, l’évènement propose à voir et à entendre les figures incontournables de la musique classique d’aujourd’hui et de demain. Le vivier de talents qu’est le festival de Pâques de Deauville affiche cette année, et pour la 18e fois, une programmation exceptionnelle.

A commencer par la soirée d’ouverture du festival, le 19 avril. Pour l’occasion, la salle Elie de Brignac accueillera l’Atelier de musique moderne le temps de trois interprétations. Sous la direction du violoniste Amaury Coeytaux, il fera sien le Prélude et Scherzo de Dmitri Chostakovitch avant de s’attaquer au quadruple concerto La Danse des morts d’Olivier Greif, dirigé par Maxime Pascal. Pour conclure cette première soirée de réjouissances, l’Atelier de musique moderne sera accompagné de l’alto Lise Berthaud et d’Amaury Coeytaux sur la Symphonie concertante de Mozart.

Dimanche 20 avril, le Festival de Pâques de Deauville met les petits plats dans les grands et propose trois concerts, dont deux gratuits. La journée commence bien avec, à 11h, une représentation ouverte à tous. Le pianiste Guillaume Bellom, le violoniste Pierre Fouchenneret et le violoncelliste Bruno Philippe s’attaqueront aux Variations sur La sonnerie de Sainte-Geneviève-du-Mont de Marin Marais, avant de laisser la place au Quatuor Hermès, qui s’appropriera le Quatuor à cordes n°2, Lettres Intimes de Leoš Janáček ainsi que le Quintette pour piano et cordes de Thomas Adès, en compagnie de Jonas Vitaud.

Jonas Vitaud © Jean-Baptiste Millot/QOBUZ

A 15h, le pianiste Guillaume Vincent et ses amis investiront la scène du théâtre du Casino le temps d’un nouveau concert gratuit aux effluves Irlandaises. Au programme : Irish, Welsh and Scottish Songs de Beethoven, Mélodies pour piano et voix de Benjamin Britten ou encore le Trio pour piano et cordes sur des mélodies populaires irlandaises de Frank Martin.

Le soir, dans la salle Elie de Brignac, résonneront le Trio pour piano et corde n°44 de Joseph Haydn, Ich bin der Schneider Kakadu de Beethoven ainsi que La Truite de Franz Schubert. Sur scène, le public retrouvera le Trio les Esprits, ainsi que Lise Berthaud et Yann Dubost.

Le vendredi 25 avril, le Quatuor Ebène met Mozart à l’honneur ! Divertimento pour quatuor à cordes, Concerto pour piano et cordes n°13, Quintette à corde n°2… Une belle soirée en perspective ! Surtout quand on sait que le pianiste virtuose David Kadouch et que l’alto Adrien La Marca se joindront au quatuor…

Andante et variations de Robert Schumann, Sonate pour deux pianos de Francis Poulenc, Variations sur un thème de Haydn de Johannes Brahms et Rapsodie espagnole de Maurice Ravel : voilà l’alléchant programme qui attend le public du Festival de Pâques de Deauville le 26 avril. Sur scène, Ismaël Margain et Guillaume Bellom (piano), Julien Desplanque (cor), Raphaël Merlin, Yan Levionnois (violoncelle), Jonas Vitaud et Guillaume Vincent (piano) se chargeront de l’interprétation.

David Kadouch © Jean-Baptiste Millot/QOBUZ

Le 1er mai, le public pourra profiter du jour férié en allant voir un autre concert plein de promesses. Bach, Trauer-Actus et Georg Philipp Telemann résonneront dans la salle Elie de Brignac, pour le plus grand bonheur des spectateurs.

Plus que deux soirées, et non des moindres, pour profiter du Festival de Pâques de Deauville ! Vendredi 2 mai, le concert commencera avec le Quatuor à cordes n°3 de Tchaïkovski, interprété par le Quatuor Strada. Viendrons ensuite Amaury Coeytaux, Adrien La Marca, Bruno Philippe et Yann Dubost pour l’Apollon Musagète de Stravinsky. Enfin, la soirée se conclura par l’ Ouverture sur des thèmes juifs de Sergueï Prokofiev.

Samedi 3 mai est synonyme de baisser de rideau pour le Festival de Pâques de Deauville. Afin de terminer l’évènement comme il se doit, c’est un plateau exceptionnel qui attend le public. Amaury Viduvier , Antoine Tamestit et Guillaume Bellom s’approprieront les Quatre pièces pour clarinette, alto et piano de Max Bruch, tandis qu’Ismaël Margain, Pierre Fouchenneret, Adrien Boisseau et Yan Levionnois reprendront à leur compte le Quatuor pour piano et cordes de Felix Mendelssohn Bartholdy. Enfin, pour conclure la soirée –et le festival-, Nicholas Angelich, Amaury Coeytaux, Antoine Tamestit et Yan Levionnois interprèteront le Quatuor pour piano et cordes n°2 de Johannes Brames.

Pour la 18e fois, le Festival de Pâques de Deauville offrira aux spectateurs des concerts de haut vol, menés de main de maitre par des instrumentistes de première classe. Pour ceux qui ne pourraient pas se déplacer, pas d’inquiétude : certains concerts seront retransmis sur France Musique. Du 19 avril au 3 mai, pas de doute : la musique classique sera à l’honneur à Deauville !

Plus d'informations sur le festival sur le site MusiqueaDeauville !

À découvrir autour de l'article