Votre panier est vide

Rubriques :
Sur Scène

Paolo Conte is wonderfull, wonderfull, wonderfull…

Par Marc Zisman |

Le crooner piémontais est à Pleyel aux côtés de l’Orchestre National d’Ile-de-France dirigé par Bruno Fontaine les 5 et 6 septembre.

Vendredi 5 et samedi 6 septembre, Pleyel résonnera d’une musique atypique pour ce lieu… Deux soirs durant, Paolo Conte répandra sa touche si personnelle sur les murs de la salle parisienne.

Une voix faussement éraillée de Tom Waits transalpin. Des tempes grisonnantes justes ensorceleuses. Des mélodies à peine jazz, à peine blues. Et Paolo Conte déroule, à 70 ans passés, le grand film sépia de son art de conteur envouteur.

Et pour ces deux grands concerts symphoniques, le crooner italien profitera même du luxe de l'Orchestre National d'Île-de-France dirigé par Bruno Fontaine pour donner encore un peu plus à ses histoires, romantiques ou cocasses, le souffle du lyrisme qu'elles savent si bien malaxer. Un effet 3D, idéal pour rendre encore plus soyeux l'univers du chanteur piémontais.

Et finalement, on entre en Paolo Conte comme on entre en religion… On accepte le tempo, on boit la suavité de la voix, on croit au romantisme du propos, reste juste à fermer les yeux et se laisser marabouter par cette divinité de charme, de charme et encore de charme.

Le site officiel de l’Orchestre National d’Ile-de-France

Le site officiel de la salle Pleyel

Paolo Conte dans son classique Via con me de 1981 :