Votre panier est vide

Rubriques :
Sur Scène

Les adieux de Masur au National

Par Marc Zisman |

Kurt Masur quitte ces jours-ci la direction musicale de l’Orchestre National de France en signant une intégrale Beethoven au Théâtre des Champs Elysées.

Pour son départ de l'Orchestre National de France, en tant que directeur musical, Kurt Masur a offert une intégrale Beethoven dont il a dirigé le premier concert, dans un Théâtre des Champs-Elysées comble.

A la rentrée prochaine, le chef allemand sera remplacé à la tête du National par Daniele Gatti et deviendra directeur musical honoraire de la formation.

Cette intégrale Beethoven, en huit concerts au Théâtre des Champs Elysées jusqu'au 12 juillet (avec retransmission pour cinq d'entre eux en direct sur France Musique et sur le réseau des radios de l'UER), comprend les neuf symphonies, ainsi que les cinq concertos de piano, le concerto de violon, le triple concerto piano, violon et violoncelle, six ouvertures et La bataille de Vittoria.

En prenant en main l’Orchestre National de France en 2002, Kurt Masur avait souhaité immédiatement confronter ses nouveaux musiciens français à Beethoven et à son cycle symphonique, qu'il considère comme une musique « inépuisable » constamment à redécouvrir et le « fondement du répertoire ».

« Bien comprendre et bien jouer Beethoven est indispensable pour comprendre et jouer Dutilleux », déclare le chef allemand dans le programme du cycle. Sa mission accomplie auprès de la formation française, il a voulu revenir à ce monument, une occasion d'apprécier la manière dont l'Orchestre National de France joue ce répertoire, cheval de bataille des grandes phalanges symphoniques.

Les solistes de cette intégrale sont, pour le piano, David Fray (28 juin), en juillet Till Fellner (le 2), Louis Lortie (le 3), Nelson Freire (le 9) ainsi que le violoniste Gil Shaham (le 5).

Le site officiel de Kurt Masur

Le site officiel de l’Orchestre National de France

Le site officiel du théâtre des Champs Elysées