Votre panier est vide

Rubriques :
Industries

Gaîté Lyrique : le projet Zelnik-Hearn-Delormas retenu

Par Marc Zisman |

Fermé depuis 1989, le théâtre deviendra un centre voué aux arts numériques et aux musiques actuelles.

Le projet de Patrick Zelnik, directeur du label Naïve, Steven Hearn et Jérôme Delormas a été retenu pour le théâtre de la Gaîté Lyrique, lieu historique fermé depuis 1989, qui doit rouvrir en 2010 pour devenir un centre voué aux arts numériques et aux musiques actuelles.

Selon un communiqué de la mairie de Paris, le maire Bertrand Delanoë et son adjoint chargé de la culture Christophe Girard proposeront un vote en ce sens au Conseil de Paris, les 17 et 18 décembre prochains, pour attribuer la délégation de service public.

Jérôme Delormas qui a dirigé des structures culturelles publiques en France et à l'étranger, sera directeur général du théâtre. Avec pour architecte Manuelle Gautrand, la Gaîté Lyrique, dans le IIIè arrondissement, offrira des salles d'exposition, une salle de spectacle, une médiathèque et un théâtre des médias.

Le projet de l'équipe Zelnik-Hearn-Delormas « favorise la confrontation des formes artistiques émergentes et s'adresse à un large public », souligne la mairie. « De nombreux partenariats sont envisagés avec des professionnels du multimédia, des médias nationaux et le secteur de la recherche ».

La participation financière annuelle de la Ville de Paris au fonctionnement de la Gaîté Lyrique sera de 5,2 millions d'euros par an, pour un budget de l'ordre de neuf millions d'euros. La ville de Paris a investi plus de 60 millions d'euros pour le chantier de rénovation qui devrait s'achever en décembre 2009, auxquels s'ajoute une participation de la Région Ile-de-France à hauteur de 10 millions d'euros.

Fermée depuis 1989, la Gaîté Lyrique a été édifiée en 1861-1862 et fut dirigée par Jacques Offenbach qui y fit jouer ses œuvres les plus célèbres comme La Belle Hélène, La Vie parisienne ou La Périchole. Après le fiasco de la Planète Magique, parc d'attractions urbain qui avait fonctionné 15 jours en 1990, plusieurs projets avaient avorté et le lieu était laissé à l'abandon…

 Lire aussi