Votre panier est vide

Rubriques :
News

Découverte d'une œuvre inédite de Bach

Par Marc Zisman |

Une composition pour orgue de Jean-Sébastien Bach, dont seules les cinq premières mesures étaient connues jusqu’ici, a été découverte par des musicologues allemands.

Selon l’AFP, une composition pour orgue jusqu'ici inconnue de Jean-Sébastien Bach a été découverte par des musicologues, a annoncé mardi l'université Martin-Luther en Saxe-Anhalt en Allemagne.

Il s'agit d'une fantaisie autour de la cantate sacrée Wo Gott der Herr nicht bei uns hält (Ou le Seigneur Dieu n'est pas à nos côtés), a affirmé l'université de Halle-Wittenberg.

Jusqu'alors, seules les cinq premières mesures de cette œuvre étaient connues. Des chercheurs ont découvert le reste de la composition grâce à une copie rédigée par Wilhelm Rust, un ancien Kantor de l'église Saint-Thomas de Leipzig (là où jouait l'organiste Bach), détenue par la bibliothèque universitaire de Halle (ULB).

La bibliothèque avait chargé un hôtel des ventes de Leipzig de vendre aux enchères une partie de la collection du musicien du XIXe siècle Wilhelm Rust.

« En parcourant les documents de Rust, je suis tombé sur un morceau de Bach que je ne connaissais pas, c'est ainsi qu'ont commencé les recherches, » a expliqué le musicologue Stephen Blaut.

Des experts des archives de Bach à Leipzig ont étudié l'œuvre et confirmé qu'il s'agissait d'un travail du maître de la musique baroque, probablement réalisé entre 1705 et 1710.

« La découverte enrichit considérablement notre connaissance des premières œuvres de Bach, » a estimé Wofgang Hirschmann de l'Institut de musique de l'université Martin-Luther.

Compositeur de l'époque baroque dont il symbolise et personnifie l'apogée culturelle, Bach eut une influence majeure et durable sur le développement de la musique occidentale. Les plus grands compositeurs, tels que Mozart et Beethoven, reconnurent en lui un maître absolu.

Depuis la réunification de l'Allemagne en 1990, des compositions inconnues de Bach sont régulièrement découvertes.