Votre panier est vide

Rubriques :
Chers disparus

Disparition d’Edson Elias

Par Marc Zisman |

Le pianiste classique d'origine brésilienne était âgé de 61 ans.

Edson Elias s’est éteint vendredi 16 mai à l'âge de 61 ans. Né le 11 février 1947 à Rio de Janeiro, le pianiste classique d'origine brésilienne est décédé à l'hôpital Saint-Joseph à Paris, à la suite d'une défaillance cardiaque.

Après avoir obtenu la Médaille d'or de l'Ecole de musique de l'université de Rio où il travaille aussi l’orgue, le contrepoint, la composition et la direction d’orchestre, Elias avait continué ses études de perfectionnement à Vienne chez Dieter Weber, Alexander Jenner et Bruno Seidlhofer (ce qui lui permet d’obtenir la plus haute distinction de l’université autrichienne, le Würdigungspreis). Il s'installe par la suite en région parisienne, menant une carrière de professeur et de concertiste. Elias enseignait à l'Ecole normale de musique de Paris, ainsi qu'au Conservatoire supérieur de musique et danse de Lyon et au Conservatoire de Genève.

Edson Elias est lauréat d’une quinzaine de prix internationaux obtenus en Autriche, Suisse, Japon, France, Italie et Brésil, tels que le Prix Beethoven à Vienne, le premier prix Viotti à Vercelli, le premier prix Sala Gallo à Monza, etc.

Il fut invité comme soliste de l’Orchestre de la Radio Autrichienne et du Tonkünstlerorchester, du New Japan Philarmony, du Philharmonique de Lorraine, de l’Orchestre Pasdeloup, de l’Orchestre philharmonique de l’Europe, de l’Orchestre symphonique brésilien, de l’Orchestre symphonique de São Paulo, de l’Orchestre symphonique de Brasília, de l’Orchestre Gulbenkian de Lisbonne, de l’Orchestre philharmonique de Lituanie, de l’Orchestre philharmonique de Poznan, etc.

En 1986 Edson Elias est invité par la soprano Gundula Janowitz à l’accompagner lors d'une tournée de lieder en Amérique du Sud. Membre de plusieurs jurys internationaux, professeur de la classe de virtuosité au Conservatoire de Genève (succession - par concours à l’unanimité - de Maria Tipo, Magaloff et Dinu Lipatti), professeur à l’Ecole normale de musique de Paris, il donne également des master classes dans plusieurs pays. En 2002, par concours, il est nommé professeur au Conservatoire national supérieur de musique et danse de Lyon.

Elias a été invité à présider le jury du Concours international de piano d’Epinal en 2001. Il fut également membre du jury du Concours San Sebastian, du Concours Poulenc, du Concours du Maroc, du Concours de Sakai, du Concours de Venise, du Concours de Genève, etc. Il est invité au World Piano Pedagogy Conference, Inc. à St. Louis (USA) pour un récital suivi de master classes et classes pédagogiques. Il représente le Conservatoire de Genève à l’European Piano Forum ’99 à Berlin. Il crée à Erevan, en Arménie, le Concerto n°1 de Stephan Elmas (l’un des derniers élèves de Liszt à Weimar). Création au Brésil du Concerto de Dvořák (São Paulo, 1999) et de l’intégrale des œuvres de Ravel (Rio et Sao Paulo, 1985).

Enfin, Edson Elias a enregistré pour l’Eurovision ainsi que pour la NHK au Japon, l’ÖRF en Autriche, la RAI en Italie, Radio Erevan en Arménie, la Radio Suisse Romande et Radio della Svizzera Italiana en Suisse, et Radio France.

 Lire aussi