Votre panier est vide

Rubriques :
Concerts, festivals et tournées

Les Fresques musicales de Fontainebleau, lumière sur la deuxième édition

Par Antoine Roché |

Quoi de mieux que le cadre d'un château historique pour établir la scène d'un festival de musique classique ayant pour but de mettre en avant une période de l'histoire française ? C'est ce que fera Fontainebleau, du 27 au 28 août 2016 dans le cadre des Fresques musicales organisées par KNOCK.

Pour la deuxième année consécutive, les murs du château de Fontainebleau accueilleront les Fresques musicales. Alors que la première édition s’était focalisée sur François Ier (qui avait fait métamorphoser l’imposant domaine), la seconde placera au centre de l’attention le siècle des Lumières et le roi Louis XV. L’association KNOCK, organisatrice du festival, a réuni des musiciens provenant des scènes baroque et classique afin d’enchanter les passionnés d’histoire et de musique du 27 au 28 août.

L’ensemble issu de la nouvelle génération, les Ombres, sera appelé pour débuter les hostilités. Ce groupe s’inspire directement de l’histoire pour ses interprétations et est en recherche constante d’informations sur la musique qu’il pratique. Ainsi, les grandes œuvres oubliées du XVII et du XVIII sont renouvelées et modernisées. La soprano Chantal Santon-Jeffery sera la pièce centrale de ce rendez-vous et elle maîtrisera à merveille les compositions de Destouches, Couperin ou encore Francoeur à l’aide des musiciens qui l’entoureront.

Pour ceux qui veulent se plonger en immersion totale dans l’atmosphère qui régnait lors des réunions musicales des grands philosophes, il sera possible d’assister au Concert de la loge. L’orchestre présent ne jouera qu’avec des instruments d’époque et se concentrera sur de la musique de chambre, qu’elle soit symphonique ou lyrique.

Pour clôturer la première journée de festival, l’artiste luxembourgeois Francesco Tristano aura carte blanche lors de son spectacle Lumière. Sa mission ? Mélanger son piano électro à des mélodies classiques. Passionné de musique ancienne, l’artiste n’a pas peur d’y ajouter ses influences contemporaines dans ce qui s'appelle du « new classical ».

La seconde journée réserve une performance particulière des Musiciens de Saint-Julien qui auront tout le loisir d’utiliser leur énergie pour Peindre la musique. Invitée vedette, Céline Frisch va illuminer les tympans de chacun à l’aide de son toucher majestueux au clavecin. Élève d’Andreas Staier et de Jesper Christensen, la musicienne a rapidement volé de ses propres ailes et a notamment formé l’ensemble Café Zimmermann. Hanna Bayodi-Hurt et Reinoud van Mechelen, sous la direction de Philippe Pierlot donneront vie aux œuvres de Telemann, Gluck, Rameau ou encore Campra pour terminer cette fresque qui s’annonce historique.

Écoutez ici la playlist du festival sur Qobuz.

Retrouvez ici le site du festival et l'ensemble de sa programmation.

Pour suivre tout ce qui se passe sur Qobuz, rejoignez-nous sur Facebook !

À découvrir autour de l'article