Votre panier est vide

Rubriques :
Interview

Isaac Delusion : interview vidéo Qobuz

Par Marc Zisman |

Rencontre avec le quartet parisien Isaac Delusion pour la sortie de leur premier album éponyme bien loin de n'être qu'un énième disque d'electro-pop passe-partout...

Entre pop et electro… Cette appellation apparait entre 546 et 547 fois ces dernières années. On commencera pourtant ainsi pour évoquer le cas d’Isaac Delusion. Entre pop et electro donc, ce jeune groupe parisien, duo (Loïc et Jules) devenu quartet (avec Bastien et Nicolas), aime les organes célestes, ces voix à la Antony Hegarty d’Antony & The Johnsons ou Patrick Watson qu’il embarque un peu partout : en terrain new wave eighties, en pop presque dance et même sur des sentiers plus minimalistes d’un folk futuriste ou de la world ovni.

C’est d’ailleurs cette voix qui sert de colonne vertébrale à cet univers éclectique qui ne tranche jamais entre ses multiples influences, préférant les assembler à sa manière avec un certain raffinement et un grand sens de la mélodie qui fait mouche comme sur le tubesque single Midnight Sun. Une singularité qui brille tout au long de leur premier album éponyme, disque ouaté et assez envoûtant au point d’être Qobuzissime ! Loïc (chanteur guitariste), Jules (machines), Bastien (batterie) et Nicolas (basse) reviennent sur l’évolution de leur projet et la conception de ce premier disque.



 Lire aussi

À découvrir autour de l'article