Votre panier est vide

Rubriques :
News

Yann Tiersen, plus électro que jamais

Par Smaël Bouaici |

À l'Eskal, son antre ouessantin, le musicien a concocté un nouvel album fascinant, "11 5 18 2 5 18", son œuvre la plus électronique à ce jour...

Le Tiersen nouveau est arrivé. Enfin, il s’est révélé plutôt, puisque, après une première approche sur Kerber en 2021, le Breton plonge à fond dans la musique électronique avec ce 11 5 18 2 5 18. Un disque composé presque par hasard, alors qu’il préparait sa venue au Superbooth, salon berlinois dédié au synthétiseur et aux instruments électroniques. Aux manettes de son synthétiseur modulaire, Yann Tiersen s’est alors mis en tête de recombiner les samples de Kerber avec d’autres extraits de Dust Lane, son album de 2010 qui signait ses adieux à la musique façon Amélie Poulain. Résultat : un incroyable album qui oscille librement entre néoclassique, synthpop, electronica et techno. Et comme souvent avec Tiersen, c’est beau, touchant, subtil, sophistiqué et naïf en même temps.

Bref, un coup de maître pour le producteur installé loin du monde sur l’île d'Ouessant. Les titres des plages sont absurdes mais ne manquez pas 1 18. 13 1 14 5 18. 11 15 26 8 (la plage 3), avec ce gimmick irrésistible qui aurait mérité une version extended, le rêveur et ronesque 11 5 18. 1 12. 12 15 3 8 (plage 2), ou l’hypnotique 3 8 1 16 20 5 18. 14 9 14 5 20 5 5 14 (la plage 5). Et puis évidemment le final, 13 1 18 25 (6 5 1 20. 17 21 9 14 17 21 9 19), qui reprend sa chanson Mary, à l’origine chantée par Elizabeth Fraser des Cocteau Twins et cette fois reprise de manière tout aussi poignante par sa femme Émilie Tiersen alias Quinquis, pour un remake en forme de hit synthpop. Du Tiersen sans être du Tiersen, voilà un disque totalement bluffant que les fans vont adorer, en attendant les convertis.

En novembre 2021, Qobuz rencontrait Yann Tiersen à l'occasion de la sortie de son album Kerber pour une interview sans langue de bois et un One Cover One Word tout aussi percussif. Séances de rattrapage :





ÉCOUTEZ "11 5 18 2 5 18" DE YANN TIERSEN SUR QOBUZ

 Lire aussi

À découvrir autour de l'article