Votre panier est vide

Rubriques :
News

Quand Mutter et Ferrández s'accordent...

Par François Hudry |

La violoniste allemande Anne-Sophie Mutter et le violoncelliste espagnol Pablo Ferrández signent un bel enregistrement du "Double Concerto" de Brahms et du "Trio avec piano" de Clara Schumann, une œuvre majeure bien plus confidentielle...

C’est avec un romantisme éperdu, doublé de la sonorité chaleureuse et puissante qu’il tire de son superbe Stradivarius (le « Lord Aylesford » de 1696), que le violoncelliste espagnol Pablo Ferrández entame le dialogue dans le Concerto en la mineur pour violon et violoncelle que Brahms écrivit pour sceller sa réconciliation avec le grand violoniste Joseph Joachim. Il est largement soutenu par les sonorités rêches et franches de la Philharmonie Tchèque qui n’a rien perdu de sa légendaire qualité sous la conduite ferme et puissante de Manfred Honeck.

Si le Double Concerto de Brahms fait la part belle au violoncelle, il ne néglige pas pour autant la partie de violon soutenue ici par la grande Anne-Sophie Mutter qui fait sonner elle aussi son Stradivarius (le « Lord Dunraven » de 1710) avec une grande suavité. On pourra certes trouver cette version sur-vitaminée, pour ne pas dire sur-interprétée, mais aussi admirer la puissance de jeu des solistes comme de l’orchestre qui donnent une hauteur de vue exceptionnelle à l’œuvre de Brahms, culminant avec un Finale à la hongroise particulièrement survolté.

Cette version superlative est couplée fort intelligemment avec le Trio en sol mineur de Clara Schumann, comme pour illustrer l’amitié exceptionnelle qu’elle partageait tant avec Brahms qu’avec Joachim. Mutter et Ferrández, rejoints par le pianiste Lambert Orkis, en offrent une interprétation totalement engagée et à fleur de peau, faisant voisiner l’œuvre de Clara avec les plus grandes pièces pour musique de chambre avec piano de son mari.

ÉCOUTEZ L'ALBUM JOHANNES BRAHMS & CLARA SCHUMANN D'ANNE-SOPHIE MUTTER & PABLO FERRANDEZ SUR QOBUZ

À découvrir autour de l'article