Catégories :

Souffler le chaud et le froid

Pionnier du jazz electro, Nils Petter Molvær refait (enfin !) surface…

Par Marc Zisman | Vidéo du jour | 1 septembre 2009
Réagir

Avec l’album Hamada, le souffle scandinave de Nils Petter Molvær vient chatouiller à nouveau les oreilles des amateurs de jazz electro. Loin d’une telle étiquette sonnant très marketing, le trompettiste norvégien originaire de Sula a su créer, depuis plus de dix ans, un univers musical et sonore bien à lui. Lorsque son bel album Khmer sort en 1997, le public est étonné d’entendre tant d’électricité sous pavillon ECM. Surtout que Molvær ne se contente pas de promener sa langue au goût très miles davisien dans des contrées juste répétitives et planantes. Alternant instants feutrées et cascades osées, le Norvégien dégage des atmosphères uniques qui influenceront bon nombre de bidouilleurs en tous genres. Il est ici sur scène en Allemagne en 2005 avec Pål "Strangefruit" Nyhus aux platines, Jan Bang aux samples et Rune Arnesen à la batterie :



Le site officiel de Nils Petter Molvær

 Lire aussi

À découvrir autour de l'article

Vos lectures


Inscrivez-vous à nos newsletters