Votre panier est vide

Rubriques :
News

Shankar, de père en fille

Par Clotilde Maréchal |

Un trait d’union entre flamenco et musique de l'Inde signé Anoushka Shankar

Dans la famille Shankar, je demande la fille ! Anoushka Shankar, fille du maître Ravi qui la forma personnellement au sitar dès l’âge de neuf ans. Après des débuts en terrain classique, cette native de Londres ose les expérimentations diverses (crossover comme aiment à les baptiser les départements marketing des maisons de disques…). Ce mélange entre Inde et Occident propulse la belle en invité sur les albums de Sting, Nitin Sawhney ou bien encore Herbie Hancock. En mai dernier, Anoushka Shankar signe même un contrat avec Deutsche Grammophon et publie cette semaine le premier enregistrement né de cette association. Intitulé Traveller, le disque explore le pont d'évolution qui relie flamenco et musique de l'Inde. Produit par Javier Limon guitariste flamenco reconnu, on y retrouve Buika, Pepe Habichuela et le grand mais encore trop méconnu Duquende en invités spéciaux. Original et entêtant.

À découvrir autour de l'article