Catégories :

Rufus, pop en stock

Retour à la pop flamboyante pour Rufus Wainwright

Par Marc Zisman | Vidéo du jour | 9 avril 2012
Réagir

Atypique et génial songwriter intemporel, alternant projets pop, intimistes, hommages (Judy Garland) et même opéra, Rufus Wainwright s’est toujours inscrit dans la lignée de ces grands compositeurs anglo-saxons allant de George Gershwin et Cole Porter à Randy Newman et Leon Redbone… Donnez-lui un simple piano, et de sa voix luxuriante, le Canadien vous embarque directement au septième ciel de ses turpitudes et ses angoisses… Son nouvel album, Out Of The Game, à paraître le 23 avril, marque un retour aux sources pour Wainwright. Aux sources du rock et surtout de la pop. Produit par Mark Ronson, ce septième album studio semble rendre son auteur on ne peut plus, euh, fier ? « C'est le meilleur album pop que j'aie jamais fait » déclare-t-il. Tandis que Ronson estime que ce projet représente « le meilleur travail de ma carrière »… Enregistrés à New York à l’automne dernier, les douze titres sont interprétés par la crème des musiciens dont les Dap-Kings (à qui Ronson avait fait appel pour le Back To Black d'Amy Winehouse, ainsi que son propre album Record Collection), Nels Cline guitariste de Wilco, Nick Zinner des Yeah Yeah Yeahs, Sean Lennon et, la sœur de l’intéressé, Martha Wainwright. Les influences de Rufus Wainwright, comme toujours, sont ici multiples : si Mark Ronson trouve qu’Out Of The Game possède un vrai esprit 70’s très Laurel Canyon, Rufus lui-même cite « tous les grands : Elton John, Freddie Mercury, David Bowie… En fait, les effrontés et les beaux. C'est aussi très Rufus. » Fin de citation. Un beau single entêtant pour patienter, avec, dans le clip, une participation d’Helena Bonham Carter :

 Lire aussi

À découvrir autour de l'article

Vos lectures


Inscrivez-vous à nos newsletters