Votre panier est vide

Rubriques :
News

Rome, une épopée « morriconienne »

Par Aaron Bourg |

Rome est le nom donné par Danger Mouse et Daniele Luppi à leur nouveau projet, hommage à Ennio Morricone, inspiré des bandes originales de western spaghetti.

Brian Burton alias Danger Mouse aura été un des producteurs les plus actifs et fructueux de la dernière décennie. Après les succès de Gorrillaz, Gnarls Barkley, Dark Night of the Soul, Broken Bells ou encore des Black Keys, le voila de retour avec un nouveau projet, Rome, en association avec Daniele Luppi, compositeur italien. Le projet s’est monté il y a déjà quelques années, lors de leurs précédentes collaborations, quand ils se sont remarqués une passion commune pour les bande-originales de western spaghetti composés par le grand Ennio Morricone. Cet album hommage a été enregistré dans les mythiques Forum Studios de la capitale italienne, accompagné de quelques musiciens ayant travaillé avec il maestro tout au long de sa carrière. Ce très bel exercice de style est porté par les voix de Jack White et Norah Jones, deux invités de choix, et par des arrangements harmonieux et captivants. Le tout faisant de Rome un disque de pop orchestrale classieux et réussi. Comme quoi, tout ce que touche Danger Mouse

Le clip interactif en 3D de Black (à voire avec Google Chrome)

 Lire aussi

À découvrir autour de l'article