Votre panier est vide

Rubriques :
News

Loizeau et les oiseaux

Par Clotilde Maréchal |

Le troisième envol d'Emily Loizeau...

La formule est réchauffée, souvent déballée à tort, mais là pourtant difficile de ne pas dire que la musique d’Emily Loizeau ne ressemble à rien de ce qui se fait dans la chanson française… Plutôt que d’être tiraillée entre la chanson de Gaule et l’anglo-saxonne, elle puise son inspiration aux deux sources, ne tranchant jamais mais optant plutôt pour un alliage subtil adossé contre une écriture plurielle, capable d’être profonde et sensible, comme naïve et pleine d’humour. Avec son troisième album, Mothers & Tygers, Emily Loizeau, qui affectionne toujours autant les belles lettres, a convoqué la matière littéraire du poète anglais William Blake et celle du chantre de la négritude Aimé Césaire. La songwriteuse franco-britannique a aussi invité des voix amies, celles de Camille et de David Ivar d’Herman Dune, pour un nouveau voyage aux cambrures folk et à l’imaginaire poétique d’une richesse folle. A l'image de ce Vole le chagrin des oiseaux joliment clipé :

 Lire aussi

À découvrir autour de l'article