Catégories :

La princesse Diana

Le nouveau velours vocal de Diana Krall

Par Max Dembo | Vidéo du jour | 1 octobre 2012
Réagir

Chaque nouvel album de Diana Krall est l’occasion de constater que la chanteuse et pianiste canadienne est sans conteste l’une des plus voix de sa génération. Jazz certes mais pas que… Et Glad Rag Doll qui parait ce 1er octobre (disponible en Qualité Studio Masters !) ne fera que renforcer ce constat. Exploration grisante et audacieuse de sons nouveaux, cette cuvée 2012 est le fruit d'une aventure menée avec de nouveaux musiciens, et avec une instrumentation inhabituelle. Pour cette musicienne douée, c'est à la fois un nouveau départ important et une évolution naturelle. Des chansons que la dame médite depuis toute une vie. Si d'aucuns peuvent s'identifier comme « musiques des années 20 ou 30 », c'est qu'il s'agit de chansons des années 20 ou 30 telles que Diana Krall les imagine pour le XXIe siècle. En collaborant pour la première fois avec le célèbre producteur T-Bone Burnett et l'ingénieur du son Mike Piersante, la Canadienne se délecte d'un nouveau terrain de jeu sonore. Pour cet enregistrement, Burnett avait rassemblé une équipe remarquable – tous d'excellents musiciens – autour de Diana Krall, qui joue ici sur un Steinway de 1890… :

À découvrir autour de l'article

Vos lectures


Inscrivez-vous à nos newsletters