Votre panier est vide

Rubriques :
News

Fidelio ou la fidélité à l'opéra

Par Isabelle Couillens |

Kurt Masur dirige demain soir l’Orchestre National de France dans Fidelio, l’unique opéra composé par Beethoven.

Pour la deuxième soirée, le 23 février, Kurt Masur dirigera Fidelio de Beethoven, au Théâtre des Champs Elysées, avec la complicité de l’Orchestre National de France. Dans les rôles principaux Melanie Diener (Léonore), Burkhard Fritz (Florestan) et Matthias Goerne (Pizzaro).

Le livret de cet opéra est tiré d’une pièce de Jean-Nicolas Bouilly intitulée Léonore ou l’amour conjugal. Tenant en très haute estime les idéaux de liberté et de fraternité portés par ce texte, Beethoven retravailla plusieurs fois son opéra au point d’en composer quatre ouvertures différentes. Lors de la première en 1805, il devait s’agir de l’ouverture n°2 (Leonore II), mais pour la deuxième version de 1806, il préféra l’ouverture n°3 qui est toujours celle jouée aujourd’hui, la précédente étant interprétée comme une pièce symphonique à part entière.

On ne se lasse pas de la fougue de l’ouverture n°3, ici interprétée par Harnoncourt.

[Site du Théâtre des Champs Elysées ->http://www.theatrechampselysees.fr/saison-detail.php?t=2&s=45]

 Lire aussi

À découvrir autour de l'article