Votre panier est vide

Rubriques :
News

Blues en scène

Par Marc Zisman |

Ce soir, Mark Lanegan en solo à Rock en Seine...

Ce samedi 25 août, un survivant du grunge foulera la scène du festival parisien Rock en Seine… Non pas que l’unique fait d’arme de Mark Lanegan se soit déroulé dans la région de Seattle à l’aube des années 90, non bien sûr. Mais c’est là, au sein notamment de ses Screaming Trees, que le songwriter sombre et habité est artistiquement né. Au sortir de cette aventure qui ne réussira jamais à égaler le succès interplanétaire de Nirvana, Pearl Jam ou Soundgarden, Lanegan alignera de beaux albums solo, parfois sublimes même, comme Whiskey For The Holy Ghost en 1994… Lorsqu’est paru Blues Funeral en février, son dernier album solo datait de 2004 ce qui n’avait évidemment pas empêché Lanegan de passer les huit dernières années à travailler avec Isobel Campbell, les Queens Of The Stone Age, PJ Harvey et sur tout un tas d’autres projets... Avec ce Blues Funeral, l’ancien leader des Screaming Trees offrait une sublime palette de son art kaléidoscopique. Entre grunge moderne et electro rock, blues austère et ballade chamanique, l’intéressé porte de sa voix de baryton d’impressionnantes compositions aux atmosphères inquiétantes. Envoûtant et surprenant comme sur le tubesque Ode To Sad Disco qui ravira les aficionados de la B.O. du film Drive… A vérifier ce soir lors de son passage à Rock en Seine.

À découvrir autour de l'article