Votre panier est vide

Rubriques :
Sur Scène

Yuja Wang, l’ascension

Par Marc Zisman |

La jeune pianiste chinoise est là pour durer : la preuve lors de son récital parisien à Pleyel le 16 décembre prochain.

Mercredi 16 décembre, la pianiste chinoise Yuja Wang jouera Scarlatti, Beethoven, Debussy et Prokofiev lors d’un récital parisien à la Salle Pleyel.

C’est la météorite déchirant le ciel pianistique de ces derniers mois… Une météorite qui restera, elle. Quelques concerts déjà majeurs et un premier album chez Deutsche Grammophon réunissant des sonates et des études de Chopin, Scriabine, Liszt et Ligeti, Yuja Wang a d’emblée fait sensation. Enfant prodige, formée au Conservatoire de Pékin, sa ville natale, la pianiste poursuit sa formation aux États-Unis au Curtis Institut of Music de Philadelphie auprès de Gary Graffman, disciple de Serkin et d’Horowitz, une solide carte de visite… Outre sa victoire dans plusieurs compétitions internationales, elle se fait connaître en remplaçant un certain Radu Lupu en 2005 dans un Concerto de Beethoven et mène, à 21 ans, une brillante carrière.

Invitée par Maazel, Tilson Thomas, Dutoit, Abbado à jouer avec les plus grands orchestres, Yuja Wang est présente à Verbier, Lucerne, Calgary… En 2008, dans le cadre des récitals produits par Piano****, le public parisien, subjugué, a pu l’entendre à la place de Murray Perahia, souffrant, dans une Sonate de Liszt d’anthologie.

Après un premier récital à la Salle Pleyel la saison dernière, la pianiste aux doigts de fée et à la personnalité affirmée revient avec un programme alléchant. Les allègres Sonates de Scarlatti voisineront avec la monumentale Sonate pour piano n°23 en fa mineur, op. 57 « Appassionata » de Beethoven, Quatre Études arachnéennes de Debussy, et la barbare Sonate pour piano n°6 de Prokofiev qui demande non seulement des moyens spectaculaires, mais aussi un sens de la construction, qualités dont Yuja Wang, grande aficionados de Pollini, est pourvue à plus d’un titre.

Ecoutez notre rencontre-podcast avec Yuja Wang

Le site officiel de Yuja Wang

Le site officiel de Piano****

Le site officiel de la Salle Pleyel

Yuja Wang dans Rhapsodie sur un thème de Paganini en la mineur, opus 43 de Rachmaninoff avec l’Orchestre Symphonique de la NHK dirigé par Charles Dutoit :



 Lire aussi

À découvrir autour de l'article