Votre panier est vide

Rubriques :
Sur Scène

Yuja Wang, Chine nouvelle

Par Marc Zisman |

Nouveau prodige chinois de seulement de 21 ans, la pianiste louée par Abbado sera sur la scène de Pleyel le 4 décembre.

Après le déjà célèbre Lang Lang, voici Yuja Wang, seulement vingt printemps au compteur, nouvelle promesse de l’Empire du milieu. Repérée pour avoir magistralement remplacé au pied levé Murray Perahia en juin dernier au Théâtre du Châtelet, elle enchaîne les tournées internationales… Mais au-delà d’une technique irréprochable, c’est son jeu virtuose et son phrasé leste et clair qui distinguent cette jeune pianiste. Même le maestro Abbado qui a invité Wang au Festival de Lucerne en août 2009, pense « qu’il y a longtemps que l’on n’avait pas entendu un tel talent avec une telle personnalité ».

Une magie à vérifier sur la scène de la salle Pleyel, le 4 décembre, dans le cadre des concerts Piano****. Ce soir-là, l’éclectique récital de Wang proposera des œuvres signées Mendelssohn (Variations Sérieuses, Op.54), Brahms (Variations sur un thème de Paganini en La mineur, Op.35), Scriabine (Sonate n°4 en Fa dièse majeur, Op.30), Medtner (Sonate - Reminiscenza en La mineur, Op.38 n°1) et Stravinsky (Trois mouvements de Petrouchka).

Yuja Wang est née à Pékin en 1987. Depuis sa plus jeune adolescence, elle vit aux Etats-Unis où elle a étudié notamment avec Gary Graffman au Curtis Institute of Music de Philadelphie et a reçu en 2006 le Gilmore Young Artist. Sa carrière aux Etats-Unis a commence de se développer à l’invitation d’orchestres de premier plan comme la Philharmonique de New-York, le Boston Symphony Orchestra, l’Orchestre Symphonique de Chicago, l’Orchestre de Philadelphie sous la direction de rien moins que Lorin Maazel, Michael Tilson Thomas, Charles Dutoit.

En Europe, après une tournée remarquée en Allemagne et en Hollande avec l’Orchestre de Saint-Pétersbourg avec Yuri Temirkanov, Yuja Wang est programmé durant l’été 2008 au Festival de Verbier.

Le site officiel de Yuja Wang

Le site officiel de la salle Pleyel

Yuja Wang sur la scène de Verbier en 2008 dans l’arrangement de Cziffra du Vol du bourdon de Rimsky-Korskakov :

 Lire aussi