Votre panier est vide

Rubriques :
Sur Scène

Un Fischer peut en cacher un autre…

Par Max Dembo |

Le 29 mai, Julia Fischer au violon, Iván Fischer à la baguette et le Chamber Orchestra Of Europe dans la fosse sont à la Cité de la Musique pour une soirée Rossini, Mendelssohn et Schubert.

Samedi 29 mai, le Chamber Orchestra Of Europe sera sur la scène parisienne de la Cité de la Musique, avec à sa tête le maestro hongrois Iván Fischer et à leurs côtés la violoniste allemande Julia Fischer.

Depuis sa fondation en 1981, la réputation du Chamber Orchestra Of Europe doit beaucoup à ses enregistrements de Rossini et des symphonies de Schubert, pour lesquels il a obtenu des prix prestigieux. Avec la jeune Julia Fischer (née en 1983, elle fut lauréate du concours Menuhin à l’âge de douze ans et entama quelques années après une brillante carrière de soliste), l’orchestre présente, sous la direction d’Iván Fischer, un programme qui inclut le Second concerto pour violon de Mendelssohn, ainsi qu’une œuvre rarement jouée de Rossini.

C’est vers 1809, durant ses jeunes années d’étude avec Giuseppe Malerbi en Italie, que Rossini écrivit ses Variazioni a più istrumenti obbligati, pour deux violons, alto, violoncelle, clarinette et orchestre. En même temps qu’il apprenait le chant et la composition, le musicien faisait ses premiers pas d’altiste professionnel et suivait fréquemment ses parents – son père corniste et sa mère prima donna en tournée. Années d’apprentissage, d’où jailliront plus tard l’efficacité dramatique et l’art des couleurs que l’on trouve notamment dans l’ouverture de L’Italienne à Alger.

A noter que ce concert sera diffusé en direct le samedi 29 mai à 20h sur les sites www.citedelamusique.fr, www.sallepleyel.fr et www.arteliveweb.com.

Le site de Julia Fischer

Le site du Chamber Orchestra Of Europe

Le site de la Cité de la Musique

 Lire aussi

À découvrir autour de l'article