Votre panier est vide

Rubriques :
Sur Scène

Sco électrise Pleyel

Par Marc Zisman |

Le grand guitariste de jazz américain se produira en quartet à Paris, Salle Pleyel, le 4 juillet.

Réputé pour ses collaborations avec les plus grands jazzmen comme Miles Davis, Charlie Haden, Chick Corea ou Herbie Hancock, l’éclectique guitariste John Scofield a su imposer son propre style à force d’improvisation jazz et de fusion avec le rock, le funk ou la soul. Samedi 4 juillet, sur la scène de la Salle Pleyel, le guitariste né le 26 décembre 1951 à Dayton dans l'Ohio sera entouré de Jon Cleary (voix, orgue Hammond B3), Donald Ramsey (contrebasse) et Ricky Fataar (batterie).

Sco est un son. Une voix électrique. C’est aussi l’ancrage dans une tradition de l’instrument. Le jazz ne compte en effet pas autant de guitaristes que de saxophonistes ou de contrebassistes… Peu de places donc. Peu d’élus. De Jim Hall, il a appris les silences. De Wes Montgomery, il a emprunté un certain lyrisme dans la narration et le swing sincère. Mais c’est en embrassant une approche blues, une énergie rock, des introspections fusion, un groove quasi-funky et des improvisations héritées de Coltrane ou d’Hendrix, que John Scofield a véritablement imposé son style. Une palette sans ornière qui synthétise avec justesse les grands pans de l’aventure de la guitare électrique de ces cinquante dernières années.

Le site officiel de John Scofield

Le site officiel de la Salle Pleyel

 Lire aussi

À découvrir autour de l'article