Votre panier est vide

Rubriques :
Sur Scène

Rafal Blechacz, la relève polonaise

Par Marc Zisman |

Bach, Mozart, Debussy et son compatriote Chopin sont au menu du récital parisien du jeune prodige Rafal Blechacz le 14 juin à Paris, Salle Pleyel.

Lundi 14 juin, Rafal Blechacz est en récital parisien à la Salle Pleyel. Au programme de ce concert, Bach (Partita n°1), Mozart (Sonate K 570), Debussy (Pour le piano) et Chopin (Ballade op.47 n°3, Deux Nocturnes op.63, Quatre Mazurkas op.17, Polonaise op.53).

Au 15e Concours International de Piano Frédéric Chopin de Varsovie en 2005, le jeune Polonais Rafal Blechacz, à peine âgé de vingt ans, remporte tous les suffrages. Non seulement il est le premier Polonais depuis Krystian Zimerman à gagner, trente ans plus tard, la suprême distinction, mais aussi à obtenir quatre Prix spéciaux dont celui des Mazurkas, récompense qui installe un candidat au firmament de l’âme polonaise. Avec humilité mais détermination, il s’est imposé dans le paysage musical, se donnant les moyens d’aborder la carrière avec une réflexion sur son art qui ne brûle pas les étapes.

Un enregistrement des 24 Préludes de Chopin chez Deutsche Grammophon a, d’entrée de jeu, séduit la critique pourtant habituée aux versions de référence. Salle Pleyel, son récital est à l’image de sa personnalité de musicien poète. Avec la Partita n°1 en si bémol majeur BWV 825 de Jean-Sébastien Bach, concise et virtuose, la Sonate KV 570 de Mozart dans la même tonalité et d’un équilibre parfait, les trois mouvements Pour le piano de Claude Debussy à la palette sonore illimitée, ainsi qu’un bouquet de pages majeures de son cher Frédéric Chopin, il ouvre des perspectives infinies où la technique se met au service de la seule expression.

Né en Pologne à Naklo nad Notecia le 30 juin 1985, Rafal Blechacz remporte à l’unanimité ce fameux Concours International de Piano Frédéric Chopin à Varsovie en octobre 2005. Lors de cette compétition, il gagne également trois autres prix : le Prix de la Radio Polonaise pour la meilleure interprétation des Mazurkas, le Prix de la Société Polonaise de Chopin pour la meilleure interprétation des Polonaises et le Prix du Philharmonique de Varsovie pour la meilleure interprétation du Concerto. En octobre 2005, il a également reçu la récompense créée par Krystian Zimmermann pour la meilleure interprétation des Sonates.

Blechacz commence ses études de piano à cinq ans et continue ses études au Conservatoire Feliks Nowowiejski à Bydgoszcz avec Katarzyna Popowa-Zydron. Il a déjà remporté plusieurs prix dans les plus grands concours internationaux notamment le deuxième prix du Concours Arthur Rubinstein à Bydgoszcz (2002), le deuxième prix du Cinquième Concours International de Jeune Pianiste à Hamamatsu, au Japon en 2003 (cette année-là, il n’y eut pas de Premier Prix), le premier prix du 4è Concours International de Piano au Maroc (2004) ainsi que le premier prix du Concours Chopin à Varsovie en 2005.

Sa victoire au Concours Chopin en 2005 lui ouvre les portes des salles les plus prestigieuses du monde entier : Philharmonie de Varsovie, Conservatoire de Moscou, Tonhalle de Zurich, Suntory Hall et Opéra de Tokyo, Concertgebouw d’Amsterdam, Herkules Saal à Munich, Wigmore Hall, Auditorium National à Madrid, Palais des Beaux Arts à Bruxelles, etc.

Rafal Blechacz vient de publier l’album d’un ancien récital enregistré en Pologne, avec un programme dense et varié. De la fougueuse Sonate n°2 de Schumann aux délicates et évanescentes Variations op. 3 de Szymanowski, en passant par une Suite bergamasque de Debussy dépourvue de pathos, une véritable personnalité éclot ici, parfois un rien distante, toujours impressionnante…

Rafal Blechacz joue Chopin




Le site officiel de Rafal Blechacz

Le site de la Salle Pleyel