Votre panier est vide

Rubriques :
Concerts, festivals et tournées

Le Festival d'Ambronay 2010 vogue en Méditerranée(s)

Par Eva Sauphie |

Le grand Festival de musique ancienne d’Ambronay se tiendra du 10 septembre au 3 octobre 2010, au cœur du département de l’Ain, et traduira toutes les ambiances de la musique traditionnelle méditerranéenne.

Sous-titré Méditerranée(s), le rendez-vous ambrunois créé par Alain Brunet, misera cette année, du 10 septembre au 3 octobre, sur la diversité musicale et culturelle, de l’Italie du sud au Liban en passant par la Sardaigne, la Corse, Marseille, la France, l’Occitanie, l’Espagne, la Palestine, Israël et l’Algérie. Et mettra l’accent sur la deuxième génération de chefs d’orchestre, après avoir fêté ses 30 ans d'existence au cours de l'édition précédente.

Ainsi Marco Mencoboni, Fabio Bondi, Manfredo Kraemer et autres Jean-Christophe Spinosi, côtoieront d’autres maestros plus jeunes tels Geoffroy Jourdain, Héloïse Gaillard, Emmanuel Bardon, Sébastien d'Hérin et Leonardo García Alarcón.

Tous les arts seront représentés — musique, théâtre, danse, mais aussi initiations dans le cadre d'ateliers (percussions, chants polyphoniques etc.) —, avec des concerts spirituels, des prestations d’envergure, des scènes amateurs en plein air, ainsi que des créations artistiques en résidence (parmi lesquels les jeunes ensembles que Qobuz Labs soutient, comme Les Ombres, Estampes, Chiome d'Oro, Esprits Animaux), et des cartes blanches aux jeunes ensembles, etc.

Le Festival d'Ambronay s’ouvrira avec Les Vêpres à la Vierge de Monteverdi, monument de la musique sacrée protéiforme avec l’Ensemble Cantar Lontano sous la baguette de Marco Mencoboni. Le lendemain sera placé à travers le prisme de la musique baroque sicilienne, avec le chef Leonardo García Alarcón en résidence au Centre culturel de rencontre d’Ambronay, qui fera voyager entre Orient et Occident autour de l’opéra Il Diluvio Universale- Le Déluge -, (un enregistrement est à paraître chez Ambronay Éditions en 2011 et sera disponible sur Qobuz).

Le 12 septembre, Fabio Bonizzoni concoctera un programme conçu autour de l’Opus 3 et 4 de Corelli. Il officiera à l’orgue et au clavecin, et sera accompagné de la soprano Yetzabel Arias Fernandez, de l’altiste Elena Biscuola, des violonistes Carlo Lazzaroni et Renata Spotti, de la violoncelliste Caterina dell’Agnello et de la théorbiste Gabriele Palomba.

Pour le deuxième week-end, Geoffroy Jourdain dirigera des chefs-d’œuvres du répertoire vocal polyphonique ancien et contemporain (avec des œuvres de Scarlatti, Rossi, Florentz, A. et M. Rahbani et Zad Moultaka), en compagnie de l’ensemble Les Cris de Paris.

Le 19 septembre, Stéphanie d’Oustrac et l’Ensemble Amarillis incarneront le talent contagieux de la relève baroque, et mêleront aux redécouvertes de La Didone de Cavalli les pages les plus renommées du genre avec des œuvres de Barbara Strozzi et du « divino » Monteverdi (programme qui fera l’objet d’un album à paraître chez Ambronay Éditions en 2011, disponible sur Qobuz).

Tandis que l’Ensemble Elyma conduit par Gabriel Garrido, interprètera La Guerra de los Gigantes le 25 septembre - opera écrit pour le comte de Salvatierra par l’un des plus grands compositeurs espagnols de son temps, Sebastian Durón (maître de la Chapelle royale de Charles II à Madrid). Une partition haute en couleur, mâtinée d’Italie et de France, mais avant tout espagnole.

Un poème théâtral et musical mis en scène par Pierre Kuentz aura lieu le 30 septembre. Alors qu’un programme dédié à Bach (L’Offrande musicale), Buxtehude (Sonates op.1 n°3) et Quantz, (Sonate en trio n°28) en compagnie de l’ensemble Les Ombres se déroulera le 2 octobre.

Ambronay accueillera également deux virtuoses du luth - instrument d’origine oriental et héritier du oud légendaire de la musique arabe -, Paul O’Dette le 26 septembre dans un programme consacré aux trois plus grands luthistes de la Renaissance, et Hopkinson Smith, au luth et à la vihuela, qui explorera le 3 octobre les liens entre Italie et Espagne, deux pays amoureux de ces instruments à cordes pincées.

Sans oublier la venue de deux prodiges du oud, le Trio Joubran et Moneim Adwan qui, lors d’un hommage exceptionnel au poète Mahmoud Darwich, feront chanter leurs instruments avec toute la force de la tradition.

Pour la programmation détaillée:

Le site du Centre Culturel de Rencontre d'Ambronay

Écoutez notre rencontre-podcast avec Alain Brunet, directeur du Centre Culturel de Rencontre d'Ambronay.

Écoutez notre rencontre-podcast avec l'Ensemble Les Ombres.

Qobuz Labs

À découvrir autour de l'article