Votre panier est vide

Rubriques :
Sur Scène

Nicolas Stavy ou le concert d’un grand piano

Par Isabelle Couillens |

Lors d'un récital Liszt-Schumann début mars, le pianiste Nicolas Stavy jouera sur le piano de Liszt, un Steingraeber demi queue de 1870 que le compositeur possédait les quinze dernières années de sa vie...

Du berceau jusqu’à la tombe est une des œuvres composées par Liszt à la fin de sa vie, sur un piano Steingraeber demi queue de 1870. Se sera sur ce même instrument historique que cette pièce sera interprétée, les 4 et 5 mars au Reid Hall à Paris, par Nicolas Stavy. Le programme de son récital comporte également Bénédiction de Dieu dans la solitude et Sonnet de Pétrarque 104 de Liszt, et Kreisleriana opus 16 de Schumann.

A l’occasion du bicentenaire de la naissance du compositeur, le piano demi-queue Steingraeber, sur lequel Liszt a composé pendant ses quinze dernières années, fait le tour des salles d’Europe et ne fera qu’une seule escale de deux jours à Paris, au Reid Hall.

Steingraeber & Söhne est une société allemande de pianos fondées en 1852 à Bayreuth. La qualité de leur instrument réside dans la combinaison de deux systèmes de mécanique, la « Viennoise » et « l’Anglaise ». La société a pris de l’ampleur et reçu, à partir de 1867, de nombreux prix internationaux. Cette notoriété amènera Richard Wagner à demander en 1874 la construction d’un carillon Steingraeber pour la scène du Graal de Parsifal.

A l’occasion de l’année Liszt, la société Steingraeber développe un nouveau grand piano de 192 cm, modèle B-192. Au mois d’octobre, il sera présenté au public à Bayreuth, confronté par comparaison au grand piano original de Liszt, lors du concours international de piano Franz Liszt Weimar-Bayreuth 2011.

Site officiel de Nicolas Stavy

Site du Reid Hall Columbia University Global Center

 Lire aussi

À découvrir autour de l'article