Votre panier est vide

Rubriques :
Sur Scène

Lars Vogt, virtuosité et simplicité au Châtelet

Par Marc Zisman |

Courtisé par des Rattle, Abbado et le gotha de la scène musicale, le pianiste allemand est en récital dimanche 15 février à Paris au Théâtre du Châtelet.

Peu médiatisé mais très prisé, Lars Vogt se produira sur la scène parisienne du Théâtre du Châtelet le 15 février dans le cadre des Concerts du dimanche matin. A 11h00 ce jour-là, le pianiste allemand, trop rare en France mais partout ailleurs courtisé par des Rattle, Abbado et le gotha de la scène musicale avec eux, livrera des relectures de Liszt et Schumann…

Virtuose discret et grand interprète, Vogt est de ceux qui servent la musique, non de ceux qui s'en servent. Admirable également dans le fait qu’elle s’éclipse en beauté, sa technique souveraine confère aux pages les plus acrobatiques le parfum de l'évidence : un don précieux que la diabolique Sonate en si mineur de Franz Liszt ne pourra qu'exalter ce 15 février. Autres merveilles au programme de ce récital dominical, 3 Klavierstücke de Franz Schubert et la Sonate en si mineur

Né le 8 septembre 1970 à Düren en Allemagne, Lars Vogt est lauréat du célèbre Concours de Leeds (1990). Il donne de très nombreux concerts et récitals en Europe, en Asie et en Amérique du Nord. Il a déjà enregistré plusieurs CD consacrés notamment aux concertos de Grieg et de Schumann, ainsi qu’aux deux premiers concertos de Beethoven avec Simon Rattle et l’Orchestre Symphonique de Birmingham. Il a également enregistré des sonates de Haydn, des œuvres de Schumann et du répertoire russe, ainsi que les sonates de Prokofiev et de Chostakovitch pour violoncelle et piano, avec Truls Mörk, enregistrement couronné par Diapason d’Or.

Vogt est également, depuis de nombreuses années, l’invité quasi permanent des principaux orchestres britanniques à Londres (y compris de la BBC), Birmingham, Liverpool, Bournemouth, Glasgow, mais aussi d’Allemagne : les cinq concertos de Beethoven à Cologne sous la direction de James Conlon, d’autres concerts avec le Philharmonique de Berlin et les orchestres de Francfort (Radio), Leipzig (Gewandhaus), Stuttgart (Radio), Bamberg, etc.

Aux Etats-Unis, sa carrière mène Lars Vogt au Philharmonique de Los Angeles, dirigé par Sir Simon Rattle, et auprès des orchestres d’Atlanta, Baltimore, Cleveland et Montréal. Récitals à New York, Toronto, Vancouver et au Ravinia Festival. Un Rattle qui dira de lui qu’il est « l'un des plus extraordinaires musiciens, toutes catégories d'âge confondues ».

Le site officiel de Lars Vogt

Le site officiel du Théâtre du Châtelet

 Lire aussi

À découvrir autour de l'article