Votre panier est vide

Rubriques :
Sur Scène

La Folle Journée 2009, ou les chemins qui mènent à Bach

Par Marc Zisman |

Le Cantor de Leipzig et ses prédécesseurs immédiats en Allemagne du nord seront au centre de la prochaine Folle Journée de Nantes qui se déroulera du 28 janvier au 1er février.

Quatrième Folle Journée de Nantes placée sous le signe du baroque après la Folle Journée Bach de 2000, la Folle Journée « italienne » de 2003, et « L’Harmonie des Nations » de 2006 consacrée à la musique européenne du début du XVIIIe siècle, la Folle Journée 2009 empruntent les chemins qui mènent à Jean-Sébastien Bach.

Du 28 janvier au 1er février 2009, les pianistes Brigitte Engerer ou David Fray, les sopranos Barbara Hendricks ou Katharine Fuge et des centaines d'artistes internationaux sont attendus au fil de cette quinzième Folle Journée, qui englobera toute la vie musicale de l'Allemagne du nord entre 1600 et 1750. René Martin, créateur de la grande manifestation s’en est expliqué : « C'était une période extrêmement dure durant laquelle s'est déroulée la guerre de Trente ans... C'est une musique écrite à un moment où le Ciel comptait beaucoup ».

Ambitionnant certes de présenter, comme en 2000 mais de façon beaucoup plus exhaustive, une part très importante de l’immense catalogue des œuvres de Bach, l’édition 2009 du festival nantais se propose d’élargir le propos en explorant l’œuvre d’un certain nombre de compositeurs qui ont précédé Bach en Allemagne du Nord et qui constituent une part essentielle de l’héritage du grand musicien. Jacob Praetorius, puis le grand Schütz et ses élèves (Matthias Weckmann, Christoph Bernhard, Johann Theile), Johann Adam Reincken, Buxtehude et ses disciples au nombre desquels Georg Böhm ou Nicolaus Bruhns, Jacob Froberger également, apparaissent bien aujourd’hui comme les véritables fondateurs de la musique allemande. Ce sera assurément l’un des mérites de cette Folle Journée 2009 que de porter à la connaissance du public cette œuvre largement méconnue et qui n’en recèle pas moins d’immenses richesses.

Beaucoup d’œuvres rares, dont la plupart ne sont jamais jouées en concert, seront ainsi présentées cette année à la Folle Journée de Nantes, notamment une centaine d’œuvres de musique sacrée de Schütz (soit l’essentiel de son œuvre), parmi lesquelles l’intégrale des Psaumes de David, l’Histoire de la Résurrection et les trois Passions, qui figurent parmi les chefs-d’œuvre de la première époque baroque.

Les orchestres et harmonies de la région nantaise seront tous de la partie, avec près de 1.500 amateurs participant aux trois jours de concerts. Des groupes de rap et de rock locaux, issus de quartiers sensibles de Nantes, travaillent actuellement à des transcriptions de Bach.

Le pianiste Jean-Frédéric Neuburger a été chargé du suivi de cette opération qui s'achèvera par un concert à la Cité des Congrès.

La billetterie de cette édition 2009 de la Folle Journée de Nantes sera ouverte samedi 3 janvier 2009 de 8h00 à 20h00. De son côté, la billetterie par internet se fera le lendemain, le 4 janvier, à partir de 10h00.

Le site officiel de la Folle Journée de Nantes

 Lire aussi

À découvrir autour de l'article